Dans la douleur, Rennes renoue avec la victoire – Stade Rennais Online

Dans la douleur, Rennes renoue avec la victoire - Stade Rennais Online

Stade Rennais – Toulouse : Julien Stéphan soulagé après la victoire de Rennes face à Toulouse

Dans tous les sens du terme, il était temps.  Ça fait du bien. On attendait depuis un long, long moment. On sait que, pour inverser la tendance, cest toujours compliqué. Quand ils égalisent, on se dit que les fantômes reviennent , glisse Damien Da Silva.

Ainsi, au bout du bout (90+3), le Stade Rennais a accroché sa première victoire au cours des onze derniers matchs, grâce à la première réalisation de Yann Gboho (18 ans). Celui qui a été au cœur de laffaire du fichage ethnique du Paris SG a ouvert son compteur, après seulement 37 minutes de jeu en pro (23 en Trophée des champions, 11 à Monaco et trois petites ce dimanche).

 Je nétais pas résigné, donc jai encore fait des changements pour quon puisse prendre notre chance. Les joueurs ont continué à pousser, à y croire, ils ont de la valeur, ils sont solidaires, et on a forcé la décision sur un joli mouvement. Ça montre quil faut toujours y croire, même quand ça ne tourne pas comme on veut. Les joueurs ont été résilients et sont justement récompensés. Ce championnat est très homogène, donc ça oblige à avoir beaucoup de recul. On a deux points de plus que Nice, qui nous avait battu le mois dernier. Cest très serré, à part peut-être le PSG, Lyon et Monaco qui vont bientôt décoller.

 Je lui ai dit cette semaine quil avait franchi un cap, souligne Julien Stéphan, très heureux, après des semaines chaotiques. Il y a beaucoup de joie, renforcée par le scénario assez incroyable. Pouvait-il en être autrement pour sortir de cette série ? On a extériorisé un certain nombre de choses… Charnière ? Je ne sais pas. Mais cest, je lespère, un moment qui fera date. Ça va nous permettre de recréer une dynamique positive .

Avant ce but libérateur, Rennes avait fait le job, avec une entame folle et une image forte, encore. A peine sa volée expédiée au fond, Niang court vers un seul homme : Julien Stephan ! Tout le groupe suit le Sénégalais pour célébrer au plus près du staff. Une nouvelle preuve de lenvie des joueurs de poursuivre laventure avec ce coach (1-0, 3). La mise est vite doublée par Hunou (2-0, 6).

Après léclosion dEduardo Camavinga, puis la première apparition de son gardien de 16 ans Pépé Bonet jeudi face à Cluj, Rennes a encore fait briller son centre de formation. Les rageux y verront un coup de chance, les plus optimistes loueront le coup de génie du coaching de Julien Stéphan, qui a fait rentrer Gboho à cinq minutes du terme.  Il faut toujours y croire. Je lui ai dit de donner tout ce quil pouvait, daller dans la surface de réparation. Je sais quil a cette faculté à rentrer très vite dans les matchs. Cest son premier tir en Ligue 1 et son premier but. Je suis très content pour lui, il est récompensé , a loué son coach Julien Stéphan.

Mais fatigués par leur débauche dénergie jeudi face à Cluj (0-1), à dix pendant 40 minutes, puis à neuf pendant 44 minutes, les Rennais reculent et sexposent. Déjà peu rassurant sur ses premières prises de balle, E. Mendy est trop court et permet à Dossevi de relancer la partie (2-1, 41). Déjà dangereux (1, 24), Gradel voit sa volée raser le montant (53), avant de convertir un coup-franc (2-2, 84). Si Hunou (55), Camavinga (69), Raphinha (74) et Siebatcheu (90+1) ont eu la balle de troisième but, Gboho a su viser juste, sur son premier tir en L1 (3-2, 90+3), pour remettre la maison rouge et noir daplomb.

Ce troisième but synonyme de victoire a enfin fait basculer le match en la faveur des Rennais, souvent malheureux cette saison.  Cest lui qui nous sauve aujourdhui. Cest un garçon qui travaille très bien, il le méritait, cest une juste récompense pour lui , analysait Mbaye Niang, premier buteur ce dimanche.  Il a été discret. Il faut quil garde la tête froide , prévient lattaquant.  Ça faisait quelques semaines quil bossait très bien. Il prenait de lassurance. On nest pas surpris mais le plus dur est de confirmer. Je ne me fais pas de souci pour lui , embrayait Adrien Hunou.

 Ça a été poussif, mais mérité. Cest une bonne chose, mais il ne va pas falloir se contenter de ça , confie Adrien Hunou, qui a expliqué ne pas avoir reçu doffre écrite de prolongation, lui qui sera libre en juin 2020.

Voir le diaporamaReal Madrid : comme Zidane, ces entraîneurs sont passés par le CastillaVoir le diaporamaSimakan, Di Maria, Yazici, … Léquipe-type du week-end en Ligue 1 !Voir le diaporamaPSG – OM : la toile senflamme pour la large victoire parisienne !Voir le diaporamaPSG – OM : les notes des Marseillais !Voir le diaporamaPSG – OM : les notes des Parisiens !Partenairesà lire aussi Lire larticleArsenal : “Xhaka na aucun avenir chez les Gunners” Lire larticleRennes : le résultat des adversaires européens Lire larticleBrest – PSG : le stade à guichets fermés ! Lire larticleGareth Bale : buts, passes décisives… les chiffres de sa saison 2019 / 2020 Lire larticleLiverpool : le coup de gueule de Milner contre la VAR Lire larticleMohamed Salah : buts, passes décisives… les chiffres de sa saison 2019 / 2020 Lire larticleReal Madrid – Bale : “Je ne sais pas qui est le premier ministre, je suis le golf” Lire larticleJuventus : Ronaldo reconnaît limportance de MessiOnze Mondial est un magazine de football historique dans le paysage de la presse écrite française avec plus de 40 ans dexistence. Dans le giron du groupe Horyzon depuis 2016 dont il est le pilier de la verticale sport, Onze Mondial est le média foot qui se transmet de père en fils traitant de lactualité du ballon rond avec des news, des dossiers, des interviews exclusives et toutes les grandes compétitions en direct.

Rennes-Toulouse – Stéphan : “Cest un moment qui va faire date”

BUTS. Rennes : Mb. Niang (3), Hunou (6), Gboho (90+3) ; Toulouse : Dossevi (41), Gradel (84).

Lors de la 11ème journée de Ligue 1, Toulouse a perdu face à Rennes 3 buts à 2. Mais Antoine Kombouaré se veut optimiste et a déclaré en conférence de presse d'après-match, qu'il a apprécié la performance de ses joueurs : "Je suis frustré, oui, mais c'est un sentiment mitigé parce qu'on fait une entame catastrophique, mais, après, il y a eu de la révolte, ça montre qu'on a du caractère. C'est mérité de revenir au score, puis on s'est arrêté de jouer, Rennes a poussé et le petit Gboho a fait ce qu'il fallait pour marquer. On a plus tiré ou centré que Rennes, on marque deux buts à l'extérieur, mais on est faibles défensivement. Il faut aussi être solides. On a pris un coup sur la tête, on aurait pu lâcher, s'effondrer, mais ce n'est pas le cas. J'étais en colère sur l'entame, mais je préfère retenir le positif, car on a beaucoup de jeunes (dans le groupe) et de joueurs à l'infirmerie. Rennes a du tempérament et un soutien énorme de son public." 

RENNES. E. Mendy – H. Traoré, Da Silva (cap.), Gnagnon, Maouassa (Morel, 72) – Raphinha, Camavinga, Bourigeaud, Mb. Niang – Del Castillo (Gboho, 90+1), Hunou (Siebatcheu, 64). Non entrés en jeu : Bonet (g.), Guitane, Gélin, Gboho, Léa-Siliki. Entraîneur : Julien Stephan.

Voir le diaporamaReal Madrid : comme Zidane, ces entraîneurs sont passés par le CastillaVoir le diaporamaSimakan, Di Maria, Yazici, … Léquipe-type du week-end en Ligue 1 !Voir le diaporamaPSG – OM : la toile senflamme pour la large victoire parisienne !Voir le diaporamaPSG – OM : les notes des Marseillais !Voir le diaporamaPSG – OM : les notes des Parisiens !Partenairesà lire aussi Lire larticleArsenal : “Xhaka na aucun avenir chez les Gunners” Lire larticleRennes : le résultat des adversaires européens Lire larticleBrest – PSG : le stade à guichets fermés ! Lire larticleGareth Bale : buts, passes décisives… les chiffres de sa saison 2019 / 2020 Lire larticleLiverpool : le coup de gueule de Milner contre la VAR Lire larticleMohamed Salah : buts, passes décisives… les chiffres de sa saison 2019 / 2020 Lire larticleReal Madrid – Bale : “Je ne sais pas qui est le premier ministre, je suis le golf” Lire larticleJuventus : Ronaldo reconnaît limportance de MessiOnze Mondial est un magazine de football historique dans le paysage de la presse écrite française avec plus de 40 ans dexistence. Dans le giron du groupe Horyzon depuis 2016 dont il est le pilier de la verticale sport, Onze Mondial est le média foot qui se transmet de père en fils traitant de lactualité du ballon rond avec des news, des dossiers, des interviews exclusives et toutes les grandes compétitions en direct.

TOULOUSE. Reynet – Moreira, Amian, Isimat-Mirin, I. Sylla – Dossevi, Vainqueur (Makengo, 76), Sangaré (Boisgard, 27), Gradel (cap.) – Koulouris, Sanogo (Leya Iseka, 66). Non entrés en jeu : Goicoechea (g.), M. Diarra, K. Koné, NGoumou Minpole. Entraîneur : Antoine Kombouaré.

Julien Stéphan, lentraîneur de Rennes, est apparu très soulagé en conférence de presse, dimanche après la victoire du club breton sur Toulouse (3-2), dans les arrêts de jeu: “la victoire nous manquait”, a-t-il résumé.

Voir le diaporamaReal Madrid : comme Zidane, ces entraîneurs sont passés par le CastillaVoir le diaporamaSimakan, Di Maria, Yazici, … Léquipe-type du week-end en Ligue 1 !Voir le diaporamaPSG – OM : la toile senflamme pour la large victoire parisienne !Voir le diaporamaPSG – OM : les notes des Marseillais !Voir le diaporamaPSG – OM : les notes des Parisiens !Partenairesà lire aussi Lire larticleArsenal : “Xhaka na aucun avenir chez les Gunners” Lire larticleRennes : le résultat des adversaires européens Lire larticleBrest – PSG : le stade à guichets fermés ! Lire larticleGareth Bale : buts, passes décisives… les chiffres de sa saison 2019 / 2020 Lire larticleLiverpool : le coup de gueule de Milner contre la VAR Lire larticleMohamed Salah : buts, passes décisives… les chiffres de sa saison 2019 / 2020 Lire larticleReal Madrid – Bale : “Je ne sais pas qui est le premier ministre, je suis le golf” Lire larticleJuventus : Ronaldo reconnaît limportance de MessiOnze Mondial est un magazine de football historique dans le paysage de la presse écrite française avec plus de 40 ans dexistence. Dans le giron du groupe Horyzon depuis 2016 dont il est le pilier de la verticale sport, Onze Mondial est le média foot qui se transmet de père en fils traitant de lactualité du ballon rond avec des news, des dossiers, des interviews exclusives et toutes les grandes compétitions en direct.

Votre e-mail est collecté par le Groupe SIPA Ouest-France pour recevoir nos actualités. En savoir plus.

Lancer le diaporama Rennes : les 5 onze possibles pour Julien Stéphan+6MBaye Niang et Julien StéphanCredit Photo – Icon SportOpposés à Toulouse cette après-midi, à égalité de points, les hommes de Julien Stéphan n'ont pas d'autres choix qu'un succès. Un succès qui a d'ailleurs commencé à se dessiner grâce à M'Baye Niang, auteur de l'ouverture du score dès la 3e minute. Fragilisé par ces mauvais résultats, Julien Stéphan a en tout cas pu constater l'affection et le soutien intactes de ses joueurs. Ces derniers, emmenés par le premier buteur du match, se sont précipités vers le technicien afin de l'enlacer.

Rennes retrouve le sourire grâce à Gboho

Messenger LinkedIn Email Quel est votre sentiment, après cette victoire à larraché qui met fin à deux mois de frustration ? 

Deux mois que les Rennais lattendaient ! Incapables de décrocher le moindre succès lors des dix dernières rencontres toutes compétitions confondues, les Bretons se sont enfin imposés ce dimanche, à loccasion de la venue de Toulouse (3-2) au Roazhon Park. Mais que ce fût compliqué…

“Il y a beaucoup de joie (dans le vestiaire) et du soulagement. La victoire nous manquait et jespère que celle-ci va nous permettre de repartir sur une bonne série. Cétait un scénario assez incroyable, mais est-ce que ça pouvait être autrement ? Peut-être que cétait notre destin. On a fait une entame de match canon, portés par lénergie du public jeudi (face à Cluj en Ligue Europa). Après, on a un peu trop reculé et laissé linitiative à Toulouse qui sest bien relancé. En deuxième période, il y avait peu de maîtrise collective, des deux côtés, et on restait à la merci dune égalisation”. 

La discussion à la mi-temps de Kombouaré. Ça va lancer des parpaings. #SRFCTFC pic.twitter.com/ANOb9Qglbr

Ligue 1 : Rennes bat Toulouse, une victoire qui relance le club après une série noire

“Je nétais pas résigné, donc jai encore fait des changements pour quon puisse prendre notre chance. Les joueurs ont continué à pousser, à y croire, ils ont de la valeur, ils sont solidaires, et on a forcé la décision sur un joli mouvement. Ca montre quil faut toujours y croire, même quand ça ne tourne pas comme on veut. Les joueurs ont été résilients et sont justement récompensés. Ce championnat est très homogène, donc ça oblige à avoir beaucoup de recul. On a deux points de plus que Nice, qui nous avait battu le mois dernier. Cest très serré, à part peut-être le PSG, Lyon et Monaco qui vont bientôt décoller”. 

“Cest un groupe très uni, très sain, et on est ravis du scénario car ces trois jours resteront très important dans la construction de ce groupe. On était fatigués, donc cétait moins léché au niveau du jeu. On a eu deux situations dangereuses en fin de match et la deuxième a été la bonne. Je sais que Yann (Gboho) a une faculté à rentrer très vite dans les matches, en étant très efficace. Je le connais bien et je lui avais dit cette semaine quil avait franchi un cap. Il est bien intégré dans le groupe, il avait été très bon au Trophée des Champions et à Monaco. Cest son premier tir en L1 et son premier but”.