Protestations à gauche après lexpulsion dun sans-papiers algérien de Roubaix – Europe 1

Protestations à gauche après l\expulsion d\un sans-papiers algérien de Roubaix - Europe 1

– Mohammed Lakel a été expulsé vers lAlgérie malgré la mobilisation de ses soutiens

Mohammed Lakel, jardinier de 45 ans, a été expulsé vers l'Algérie lundi, après sept années passées en France.

Ses soutiens nauront rien pu faire : Mohammed Lakel a été expulsé lundi vers lAlgérie, après sept années passées en France. Arrivé sur le territoire en 2012, ce jardinier, bien connu du milieu associatif Lillois, na jamais réussi à obtenir de papiers français. Malgré de multiples demandes de régularisation, lÉtat lui a ordonné, en février dernier, de quitter la France.  

Plusieurs personnalités de gauche ont vivement critiqué lundi lexpulsion de sans-papiers algérien de Roubaix vers lAlgérie, dénonçant un “acharnement” des services de lEtat.

Les soutiens de Mohammed Lakel nont rien pu faire. LAlgérien a bien été renvoyé dans son pays ce matin. Il vivait à Roubaix, dans le Nord, depuis 2012. Ce jardinier de 45 ans navait pas de papiers et ne remplissait pas les conditions nécessaires pour en obtenir. Comme le veut la loi, il a donc été expulsé. 

À tout moment, il risque dêtre expulsé vers un pays dont il ne connaît plus rien. Mohammed Lakel, un immigré algérien de 45 ans, a été arrêté le 6 août dernier, puis placé au centre de rétention de Lesquin. Son crime : ne pas avoir réussi à obtenir des papiers français, après sept ans passés sur le territoire.  

Lundi 19 août au soir, sur la Grand Place de Lille, plusieurs dizaines de personnes ont formé une chaîne humaine en signe de soutien et de protestation. Elles nourrissent encore lespoir de le voir revenir en France. 

A 14 heures, le comité de soutien de Mohammed Lakel navait pas de nouvelle précise sur sa situation. En France depuis 2012, le jardinier de 45 ans, sans-papier, était bénévole au Secours catholique et au Comité des sans papiers et sans emploi. Nous avions ouvertement signalé que nous avions une solution demploi. Nous avons bouclé tous les éléments durant le week-end pour les annoncer ce matin. La préfecture savait à quoi sen tenir , sest indigné Julien, un membre du comité de soutien de Mohammed Lakel, auprès du Parisien.

Cathy, très proche de lhomme de 45 ans, ne digère pas son expulsion. “De la tristesse, de lécœurement, de la révolte surtout. Ça me rend malade parce quil a été enchaîné comme sil était un délinquant alors quil na jamais rien fait de grave. Au contraire, cest quelquun de très courageux”, déclare-t-elle. 

Karima Delli (eurodéputée EELV, ndlr) devait venir avec une délégation ce matin. Elle na même pas été prévenue quil était en cours dexpulsion , poursuivi le militant. Nous ne pouvons pas nous satisfaire de ces méthodes de voyous. Cest honteux. Je suis indignée (…) Le gouvernement affiche de beaux discours sur les droits humains mais pratique une politique contraire à nos valeurs , a réagi Karima Delli.

Les militants perçoivent lopération de ce matin comme un acte volontaire de la préfecture du Nord, alors que les associations étaient sur le point de transmettre au préfet une promesse demploi pour Mohammed. 

Protestations à gauche après lexpulsion dun sans-papiers algérien de Roubaix

Un ami de Mohammed laffirme : “Ils savaient quon avait rendez-vous et quest-ce quils font ? Ils lexpulsent. Ils ne veulent pas que lon amène des preuves pour leur dire que Mohammed doit rester”. Il ne perd pas espoir. “On continuera à se battre. Maintenant, notre nouveau slogan, cest : Mohammed doit revenir”, dit-il.