Incendie de lusine Lubrizol à Rouen : Que signifient les taux élevés de dioxines retrouvés dans lair ? – 20 Minutes

Incendie de lusine Lubrizol à Rouen : Que signifient les taux élevés de dioxines retrouvés dans l\air ? - 20 Minutes

Rouen : les analyses ont-elles révélé des taux de dioxine dans lair supérieurs “à la normale”?

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a déclaré mercredi matin que des taux de dioxine “plus importants que la normale” avait été relevés dans lair le jour de lincendie de lusine Lubrizol. Tout en assurant quils étaient “en-dessous des seuls admis de toxicité”. Problème : ces seuils nexistent pas. Le chiffre relevé près de Rouen nest toutefois pas inquiétant, explique Atmo Normandie au JDD.

Agnès Buzyn assure que ces taux "restent en dessous des seuils de toxicité". Des analyses réalisées sur le passage du nuage de fumée engendré par lincendie de lusine Lubrizol à Rouen laissent apparaître des taux "relativement élevés" de dioxine dans lair, rapporte France Bleu mardi 8 octobre, qui cite les résultats dAtmo Normandie, lorganisme qui surveille la qualité de lair dans la région. Sur son capteur installé sur la commune de Préaux, située au nord de Rouen, Atmo Normandie a relevé un taux de dioxine de 12,66 picogrammes par mètres cubes dair, contre 3,40 en moyenne. "Ces résultats veulent dire quil faut faire des examens complémentaires, mais ils ne permettent pas dêtre rassurants, estime un professeur aux CHU de Rouen, Jean-François Gehanno.

Les analyses sont contrastées. Lorganisme Atmo Normandie a présenté mardi de nouveaux résultats danalyse de lair, après lincendie de lusine Lubrizol. Selon France Bleu Seine-Maritime, ces résultats sont rassurants concernant certains polluants, comme le dioxyde dazote, les particules ou le monoxyde de carbone.