Incendie à lusine Lubrizol à Rouen : un comité “pour la transparence et le dialogue” après la catastrophe – France Bleu

Incendie à l\usine Lubrizol à Rouen : un comité \

Seine-Maritime. Lubrizol envoie eaux polluées et fûts dans une usine cauchoise

À la suite de l’incendie de l’usine Seveso Lubrizol à Rouen (Seine-Maritime), le Sénat a voté la création d’une commission d’enquête « afin d’évaluer l’intervention des services de l’État dans la gestion des conséquences environnementales, sanitaires et économiques » de cette catastrophe, jeudi 10 octobre 2019.

Lire aussi : Après la catastrophe de Lubrizol, à quoi peuvent servir les missions parlementaires ?

Le Sénat a voté à lunanimité la création dune commission denquête “afin dévaluer lintervention des services de lÉtat dans la gestion des conséquences environnementales, sanitaires et économiques de lincendie de lusine Lubrizol” #AFP pic.twitter.com/fzyChqDSX1

Tous trois sont déjà venus à Rouen les jours qui ont suivi lincendie de Lubrizol. Trois ministres, Agnès Buzyn, à la Santé et les solidarités, Élisabeth Borne pour lEnvironnement et Didier Guillaume pour lAgriculture seront de retour demain midi

Cette commission d’enquête s’intéressera également aux règles auxquelles sont soumisses les installations classées. Elle est installée pour une durée maximale de six mois.

Parallèlement à cette commission d’enquête, les présidents de groupes de l’Assemblée nationale ont décidé de la création d’une mission d’information parlementaire. « L’objectif est de réaliser un retour d’expérience de cet événement majeur », précise son président, le député PS Christophe Bouillon, nommé mercredi 9 octobre.

Le député @Chris_Bouillon (PS) vient dêtre nommé président de la mission d’information sur la catastrophe industrielle de Lubrizol. “Il y a sans doute eu des ratés. On va contribuer à la recherche d’une certaine vérité.”#DirectAN #Rouen pic.twitter.com/6DSqc1CejC

Ces travaux parlementaires interviennent dans un contexte où l’action de l’État, s’agissant de la gestion de crise, est fortement décriée. Deux manifestations ont eu lieu à Rouen pour réclamer « la vérité ». Une partie de la population, ainsi que des élus rouennais réclament la démission du préfet de Normandie, Pierre-André Durand.

Lire aussi : Après l’incendie de Lubrizol, une manifestation à Rouen réunit des milliers de personnes

Les premiers fûts calcinés de lentreprise Lubrizol, dont le site industriel a brûlé à Rouen le 26 septembre, sont arrivés en fin de semaine dernière dans lentreprise Sedibex (groupe Veolia), à Sandouville (pays de Caux, Seine-Maritime). Lubrizol a fait le choix de cette entreprise spécialisée depuis 40 ans dans le traitement des déchets dangereux pour traiter les résidus de lincendie…. Pour découvrir la suite choisissez une offre