Incendie de Lubrizol à Rouen : Lattractivité de la ville va en prendre un coup – 20 Minutes

Incendie de Lubrizol à Rouen :  Lattractivité de la ville va en prendre un coup  - 20 Minutes

Seine-Maritime. Lubrizol envoie eaux polluées et fûts dans une usine cauchoise

La préfecture a communiqué, jeudi 10 octobre 2019, des nouveaux résultats danalyses qui concernent les dioxines dans les suies et la qualité de leau du robinet. Aucun danger particulier na été relevé.

Les résultats se veulent rassurants. Jeudi 10 octobre 2019, la préfecture a communiqué les résultats des nouvelles analyses de prélèvements dans les suies, après lincendie de Lubrizol, jeudi 26 septembre 2019. “Les résultats de deux nouvelles campagnes de prélèvements dans les suies ne révèlent pas de présence significative de dioxines dans lenvironnement”, est-il indiqué dans un communiqué. Ces résultats viennent de 19 prélèvements de suies effectués sur des lingettes.

Trois campagnes de prélèvements ont déjà été réalisées de cette manière. La première, dont les résultats étaient déjà connus, a été faite dès le 26 septembre 2019, à proximité des écoles rouennaises et de lagglomération. La deuxième campagne de prélèvement a visé à sécuriser les résultats de la première campagne. La troisième a été effectuée sur dautres secteurs du département, dans lesquels des retombées importantes de suies avaient été repérées, comme à Forges-les-Eaux, Neufchâtel-en-Bray et Saint-Saëns.

Ces travaux parlementaires interviennent dans un contexte où l’action de l’État, s’agissant de la gestion de crise, est fortement décriée. Deux manifestations ont eu lieu à Rouen pour réclamer « la vérité ». Une partie de la population, ainsi que des élus rouennais réclament la démission du préfet de Normandie, Pierre-André Durand.

Les valeurs relevées lors de ces trois prélèvements pour les dioxines sont toujours comprises en 0,04 et 0,20 ngTEQ/m2, ce qui correspond à un “bruit de fond”, selon les autorités.

À la suite de l’incendie de l’usine Seveso Lubrizol à Rouen (Seine-Maritime), le Sénat a voté la création d’une commission d’enquête « afin d’évaluer l’intervention des services de l’État dans la gestion des conséquences environnementales, sanitaires et économiques » de cette catastrophe, jeudi 10 octobre 2019.

Une valeur de 2,80 ng/TEQ/m2 a été relevée à Saint-Saëns, ce qui peut être “une erreur déchantillonnage”. Des analyses complémentaires doivent ou non le confirmer.

Le député @Chris_Bouillon (PS) vient dêtre nommé président de la mission d’information sur la catastrophe industrielle de Lubrizol. “Il y a sans doute eu des ratés. On va contribuer à la recherche d’une certaine vérité.”#DirectAN #Rouen pic.twitter.com/6DSqc1CejC

Deux nouvelles campagnes de prélèvements pour rechercher les dioxines, particulièrement toxiques, sont prévues. “Lune sera ciblée sur les communes survolées par le panache, sur les hauteurs de Rouen et dans les secteurs où des retombées importantes de suies ont été constatées, dans le pays de Forges-les-Eaux et le pays de Buchy. Dans le cadre de cette campagne supplémentaire, 60 prélèvements seront effectués dans les sols dans des espaces publics”, précise le communiqué.

Le Sénat a voté à lunanimité la création dune commission denquête “afin dévaluer lintervention des services de lÉtat dans la gestion des conséquences environnementales, sanitaires et économiques de lincendie de lusine Lubrizol” #AFP pic.twitter.com/fzyChqDSX1

En parallèle, lAgence régionale de santé a indiqué que leau du robinet reste potable, “y compris dans les secteurs de Seine-Maritime qui ont été directement concernés par le panache de fumée”. Lagence explique avoir mené des investigations poussées, “bien au-delà du contrôle sanitaire habituellement réalisé […] depuis le 26 septembre”. Les nouveaux résultats confirment “labsence ou la présence en concentration très faibles et bien inférieures aux valeurs sanitaires de référence, des produits recherchés.”

Un feu de transformateur électrique sest produit, vendredi 11 octobre 2019, dans la matinée, à Rogerville, sur la zone portuaire du Havre (Seine-Maritime). Un incident qui a impacté différentes entreprises. Onze sapeurs-pompiers ont été mobilisés pour cette opération et quatre engins. EDF procède à lévaluation des dégâts.

La ministre de la Santé, @agnesbuzyn : "l'analyse des données montre un impact sanitaire reel" mais modéré. Au total, 246 personnes sont passées aux urgences dont aucun cas grave selon elle.

Comme lavait indiqué le chef du gouvernement, trois ministres sont à nouveau annoncés à Rouen (Seine-Maritime), vendredi 11 octobre 2019, deux semaines après lincendie de Lubrizol. Élisabeth Borne, ministre de la Transition écologique, Agnès Buzyn, ministre de la Santé et Didier Guillaume, ministre de lAgriculture, viennent installer le Comité pour la transparence et le dialogue en préfecture.

Les pompiers sont intervenus sur un feu de cuisine à Lillebonne (Seine-Maritime), jeudi 10 octobre 2019 en fin daprès-midi, quartier Saint-Léonard. Le feu a été rapidement maîtrisé, mais une personne a été intoxiquée par les fumées. Elle a été prise en charge par les secours qui lont placée sous oxygène.

Une forte odeur de plastique brûlé sest dégagée dune machine de découpe laser chez Deutsch, jeudi 10 octobre 2019 dans la matinée à Évreux (Eure). Onze salariés ont été pris de vertiges et de maux de tête. Ils ont été conduits vers le centre hospitalier dÉvreux et la clinique Pasteur pour des examens. Lentreprise est spécialisée dans la fabrication de composants électriques.

Le Sénat a voté à lunanimité jeudi 10 octobre 2019 la création dune commission denquête “afin dévaluer lintervention des services de lÉtat dans la gestion des conséquences environnementales, sanitaires et économiques de lincendie de lusine Lubrizol”, entreprise classée Seveso, le 26 septembre à Rouen (Seine-Maritime). Composée de 21 membres, la commission denquête, mise en place pour une durée maximale de six mois, se penchera aussi sur lapplication des règles auxquelles sont soumises les installations classées, “afin de tirer les enseignements sur la prévention des risques technologiques”.

Lentrée sera gratuite pour tous, samedi 12 octobre 2019, de 14h à 19h30, au centre aquatique de Saint-Lô (Manche). Une compensation décidée par Saint-Lô Agglo pour les baigneurs qui ont été privés de piscine pendant quatre jours cette semaine. Le centre aquatique a en effet été paralysé par des problèmes techniques électriques. Entrée gratuite, dans la limite du taux doccupation.

Attention, si vous prenez le train. Le trafic est perturbé, le jeudi 10 octobre 2019, depuis 6h30, sur la ligne Rouen-Dieppe (Seine-Maritime). Un arbre a été repéré sur la voie entre Auffay et Clères. Plusieurs TER sont supprimés. Plus dinformations sur le site internet de la SNCF.

Mercredi 9 octobre 2019, 1 200 foyers ont été privés de gaz dans lEure, à Brionne et Pont-Authou (Eure). En cause, une canalisation arrachée par un engin de chantier, rue Lemarrois vers 9h30. Un périmètre de sécurité a été déployé et 16 personnes, dont trois enfants, ont été évacuées. Six magasins ont dû fermer le temps de lintervention qui sest achevée dans laprès-midi. Les travaux de réparation doivent se poursuivre jusquà lundi, date à laquelle lalimentation des 1 200 foyers sera rétablie.

Un homme dune trentaine dannées a été grièvement blessé lors dun accident au sein de lentreprise Linex à Allouville-Bellefosse (Seine-Maritime), mercredi 9 octobre 2019 en début daprès-midi. Il a été évacué durgence par lhélicoptère Viking du Samu vers le CHU de Rouen.

Les premiers fûts calcinés de lentreprise Lubrizol, dont le site industriel a brûlé à Rouen le 26 septembre, sont arrivés en fin de semaine dernière dans lentreprise Sedibex (groupe Veolia), à Sandouville (pays de Caux, Seine-Maritime). Lubrizol a fait le choix de cette entreprise spécialisée depuis 40 ans dans le traitement des déchets dangereux pour traiter les résidus de lincendie…. Pour découvrir la suite choisissez une offre