Incendie de Lubrizol, amiante : ces gens du voyage dénoncent leur traitement, près de Rouen – Normandie Actu

Incendie de Lubrizol, amiante : ces gens du voyage dénoncent leur traitement, près de Rouen - Normandie Actu

Incendie à Rouen. Ce quil faut retenir de laudition du préfet au conseil régional

Votre e-mail est collecté par le Groupe SIPA Ouest-France pour recevoir nos actualités. En savoir plus.

Messenger LinkedIn Email Yvon Robert, président PS de la Métropole de Rouen et maire de la capitale, avait annoncé son intention de porter plainte contre X, après lincendie de Lubrizol. Cest chose faite depuis ce lundi 14 octobre. Une plateforme destinée à faciliter lensemble des démarches judiciaires devrait aussi être mise en place.

Le ministère de lagriculture indique donc dans son communiqué : “Le lait et les produits laitiers initialement bloqués, dans les départements sous arrêté préfectoral et dans les autres zones où les produits ont pu être expédiés (laits transformés entre la date dincendie et la prise des arrêtés préfectoraux), peuvent être mis sur le marché dès lentrée en application des arrêtés de levée partielle des mesures. La reprise de production peut sopérer sans délais à la date dapplication des nouveaux arrêtés préfectoraux. En parallèle, le plan de surveillance va être réorienté tel que proposé par lAnses, afin dassurer désormais une surveillance au long cours, venant compléter les plans de surveillance et de contrôle dores et déjà existant au niveau national. Cette surveillance permettra de vérifier si ces résultats favorables se maintiennent dans le temps”.

Video: Incendie de lusine Lubrizol à Rouen : Agnès Buzyn se veut rassurante

Les deux collectivités rouennaises, la Ville et la Métropole, ont déposé plainte contre X ce lundi 14 octobre, auprès du parquet de Paris, pour préserver les intérêts des parties et des habitants au titre des préjudices à la suite de lincendie des sites Lubrizol et Normandie Logistique , est-il détaillé dans un communiqué.

Jeudi, lors d’une conférence de presse, le directeur de la Dreal (Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement) de Normandie, Patrick Berg, avait dit attendre encore “la liste des produits qui ont brûlé”. “Je ne l’ai toujours pas (…), c’est extrêmement anormal (…) À un moment donné il faut savoir qu’est-ce qui a brûlé”, avait-il tonné.

Chez Normandie Logistique, 1.600 tonnes de produits Lubrizol ont brûlé

Cette plainte porte sur la mise en danger et latteinte à la santé publique ; les dommages environnementaux ; lentrave au bon déroulement des services publics et des projets du territoire ; les préjudices matériels en cours de constatation ; latteinte à limage de la Ville de Rouen, de la Métropole Rouen Normandie, de lensemble du territoire et de ses acteurs .

Une plateforme de coopération destinée à faciliter lensemble des démarches judiciaires et la défense des intérêts du territoire doit prochainement être mise en place.

Messenger LinkedIn Email Gestion de la catastrophe, communication, conséquences sanitaires et économiques… Le préfet de Seine-Maritime était face au conseil régional ce lundi matin pour évoquer lincendie de lusine Lubrizol à Rouen.

« Nous voulons être en capacité de répondre au cas où lÉtat ne serait pas au rendez-vous en termes de délai de paiement. Il sagit également de pourvoir à déventuels oublis », a justifié Hervé Morin. « Jeudi, en commission permanente, nous mettrons en œuvre le même genre de dispositifs à destination des commerçants rouennais, notamment dans les domaines de lhôtellerie et de la restauration, qui ont beaucoup souffert de laccident », a aussi annoncé le président de région.

Lubrizol : 5 millions deuros pour soutenir les agriculteurs normands

On vous dit il y a un cocktail de 100, 200 produits qui a brûlé. Pour linstant, il est impossible den connaître les conséquences. Face à une situation aussi grave, nous insistons pour la mise en place du suivi sanitaire et épidémiologique sur le long terme. Nous ne pouvons

Lincendie de lusine chimique Lubrizol, le 26 septembre dernier, a causé aux agriculteurs un préjudice global estimé “entre 40 et 50 millions” deuros, a indiqué vendredi 11 octobre le ministre de lAgriculture et de lAlimentation Didier Guillaume.      Depuis lincendie de lusine chimique Lubrizol à Rouen, deux arrêtés préfectoraux empêchent la mise sur le marché de denrées produites dans 112 communes de la Seine-Maritime. “Environ 900 exploitants sont touchés par ces mesures de restriction”, indique la région.   “Jeudi, en commission permanente, nous mettrons en oeuvre le même genre de dispositifs à destination des commerçants rouennais, notamment dans les domaines de lhôtellerie et de la restauration, qui ont beaucoup souffert de laccident”, a aussi annoncé le président de région.