Incendie de Lubrizol à Rouen : La région Normandie va débloquer 5 millions deuros pour les agriculteurs – 20 Minutes

Incendie de Lubrizol à Rouen : La région Normandie va débloquer 5 millions d\euros pour les agriculteurs - 20 Minutes

Lubrizol : les producteurs laitiers de lOise peuvent reprendre leur activité

Messenger LinkedIn Email Dans un communiqué, les gens du voyage vivant sur laire daccueil de Petit-Quevilly, à quelques centaines de mètres de lusine Lubrizol, demandent à la Métropole de Rouen de trouver une solution rapide de relogement. Ils se disent inquiets pour leur santé.

À 500 mètres à peine de lusine Lubrizol, les habitants de laire daccueil de Petit-Quevilly ont été les premiers à subir les conséquences de lincendie. […] Aucune mesure de protection na été prise au

Cette plainte porte sur la mise en danger et latteinte à la santé publique ; les dommages environnementaux ; lentrave au bon déroulement des services publics et des projets du territoire ; les préjudices matériels en cours de constatation ; latteinte à limage de la Ville de Rouen, de la Métropole Rouen Normandie, de lensemble du territoire et de ses acteurs .

Incendie à Rouen. La Métropole Rouen Normandie et la Ville ont déposé plainte

Un soulagement pour les producteurs laitiers de l’Oise. Un nouvel arrêté préfectoral en date du lundi 14 octobre lève les mesures de restriction sur le lait et les produits laitiers. 

Messenger LinkedIn Email Yvon Robert, président PS de la Métropole de Rouen et maire de la capitale, avait annoncé son intention de porter plainte contre X, après lincendie de Lubrizol. Cest chose faite depuis ce lundi 14 octobre. Une plateforme destinée à faciliter lensemble des démarches judiciaires devrait aussi être mise en place.

Lire aussi : Lubrizol : les agriculteurs de l’Oise, touchés par les retombées de suie, en crise

Les deux collectivités rouennaises, la Ville et la Métropole, ont déposé plainte contre X ce lundi 14 octobre, auprès du parquet de Paris, pour préserver les intérêts des parties et des habitants au titre des préjudices à la suite de lincendie des sites Lubrizol et Normandie Logistique , est-il détaillé dans un communiqué.

Pour rappel, les activités agricoles étaient limitées dans l’Oise depuis l’arrêté préfectoral du dimanche 29 septembre 2019 et la mise sur le marché de produits alimentaires d’origine animale et végétale, restreinte, dans les zones touchées par les retombées de suie du nuage provoqué par l’incendie de l’usine Lubrizol. 

Une plateforme de coopération destinée à faciliter lensemble des démarches judiciaires et la défense des intérêts du territoire doit prochainement être mise en place.

La décision se fonde sur l’avis favorable de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), suite aux analyses effectuées sur 130 prélèvements de laits dans les départements de l’Oise, de l’Aisne, de la Somme, du Nord et de Seine-Maritime. 

Votre e-mail est collecté par le Groupe SIPA Ouest-France pour recevoir nos actualités. En savoir plus.

L’avis de l’Anses confirme que les résultats de ces prélèvements sont favorables et présentent des résultats en deçà des valeurs réglementaires. 

L’Anses a également proposé un « plan de surveillance au long cours » pour vérifier que les résultats se maintiennent bien à l’avenir. 

Si le nouvel arrêté sur la levée des mesures de restriction concerne le lait et les produits laitiers, l’avis de l’Anses est toujours attendu pour les autres productions. 

Les mesures de restriction sur le miel, les œufs, les poissons ainsi que les végétaux ont toujours cours.