BFMTV a-t-elle fait passer un membre de LREM pour un simple habitant de Rouen lors de la visite de Macron? – 20 Minutes

BFMTV a-t-elle fait passer un membre de LREM pour un  simple habitant de Rouen  lors de la visite de Macron? - 20 Minutes

PODCAST. Incendie de lusine Lubrizol, à Rouen : comment avons-nous traité linfo ?

Un peu plus d’un mois après la catastrophe industrielle de Lubrizol, le chef de l’État Emmanuel Macron s’est entretenu à Rouen (Seine-Maritime) avec le maire de la ville et le préfet de région. Il est aussi allé à la rencontre des Rouennais dans le centre-ville, mercredi 30 octobre 2019. Lors de son passage à Rouen, il a annoncé que les premières indemnisations pour les victimes de la catastrophe industrielle arriveraient à compter du 18 novembre. Il a également indiqué son intention d’organiser un sommet international à Rouen pour redonner une belle image à la ville. 

Lire aussi : Revivez la venue d’Emmanuel Macron à Rouen, plus d’un mois après l’incendie de Lubrizol

Le président Emmanuel Macron n’est pas venu que pour adresser un « message d’amitié et de soutien envers les Rouennaises et les Rouennais. » un peu plus d’un mois après la catastrophe industrielle de Lubrizol. Sur la délicate question des indemnisations, il a officiellement annoncé une date : «… d’ici au 18 novembre, les premières indemnisations seront versées aux agriculteurs, aux commerçants, à celles et ceux qui ont du subir les conséquences de ce qu’il s’est passé. » 

A lissue dune rencontre avec le maire socialiste, Yvon Robert, il sest défendu dêtre venu trop tard à Rouen. "Le rôle du président de la République nest pas de se précipiter dès quil y a quelque chose qui se passe (…) Je ne crois pas que mon rôle soit de me substituer à chaque ministre", a-t-il affirmé, saluant le courage du préfet de Normandie Pierre-André Durand.

D’ici le 18 novembre, les premières indemnisations seront versées aux agriculteurs, aux commerçants, aux entreprises et aux collectivités qui ont eu à subir les conséquences de ce qui s’est passé à Rouen.

Vendredi 25 octobre 2019, le Premier ministre Édouard Philippe, en déplacement à Rouen avec Élisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et Solidaire avait en effet annoncé la « mise en place opérationnelle du fonds de solidarité par Lubrizol ». 

Video: Lubrizol, les jours daprès : quelles conséquences pour les citoyens de Rouen ?

A Rouen, Macron salue “la compétence” des services de lEtat après lincendie de Lubrizol

Il s’agissait d’une étape importante… Ces indemnisations seront versées dans un souci de responsabilité et de transparence », a soutenu le président. 

Lubrizol : les huées après la fumée

Lire aussi : La société Lubrizol reste évasive sur le montant des indemnités accordées aux agriculteurs

Voilà qui devrait rassurer le président de région Hervé Morin qui juste après l’incendie faisait voter lors d’une assemblée plénière, une ligne de crédit supplémentaire de 5 millions d’Euros indiquant lors d’une conférence de presse : « On sait que dans ce genre de cas, indemniser peut prendre du temps, nous, on sera là s’il y a des trous dans la raquette pour aider les victimes. »  

Cette mission a été créée début octobre pour  tirer des enseignements  et  faire la lumière  sur lincendie hors norme qui a ravagé en pleine nuit les sites industriels Lubrizol et Normandie Logistique, le 26 septembre, à Rouen. Lorigine du sinistre, qui na fait aucune victime mais a réduit en fumée 9 505 tonnes de produits chimiques, demeure inconnue. Mardi 29 octobre, une information judiciaire confiée à trois magistrats du pôle santé publique du tribunal de grande instance de Paris a été ouverte.

Incendie de lusine Lubrizol : la visite surprise dEmmanuel Macron à Rouen

Un président de région qui joint au téléphone mercredi soir, était d’ailleurs furieux de ne pas avoir été convié lors de l’entretien entre le président, le maire et le préfet mercredi soir et qui a donc régi de façon très ironique sur Twitter après l’annonce par Emmanuel Macron de la mise en place d’un sommet international à Rouen dans les prochaines semaines.

Le préfet de Normandie, Pierre-André Durand, et le sénateur centriste de lEure, Hervé Maurey, en visite à lusine Lubrizol à Rouen, le 24 octobre. LOU BENOIST / AFP Le SMS plutôt que la sirène… Le préfet de Normandie, Pierre-André Durand, a plaidé en faveur dune modernisation du système de communication de crise, mercredi 30 octobre, lors de son audition devant la mission dinformation de lAssemblée nationale présidée par le député (Parti socialiste) de Seine-Maritime Christophe Bouillon.

Je me réjouis qu’ @EmmanuelMacron reprenne ma demande, lors de la réunion de la semaine dernière, à @EPhilippePM d’organiser de grands événements internationaux à Rouen en 2020 pour redorer l’image et l’attractivité de la ville et plus largement de la métropole. #Lubrizol #Rouen

 Jai fait le choix de mettre le paquet sur linformation directe de la population, sous forme de Tweet et de conférences de presse, dessayer de communiquer au maximum pour expliquer ce qui se passait et indiquer les bons comportements à adopter, a développé M. Durand. (…) Jai considéré que déclencher les sirènes était contre-productif alors que la population était, de fait, confinée et à labri, puisque nous étions en pleine nuit. 

Incendie de Lubrizol : les réactions suite à la visite dEmmanuel Macron | LCI

Emmanuel Macron n’a pas précisé qui pourrait être l’invité de ce « sommet international » qui sera organisé « prochainement ». L’objectif, lui, est clairement affiché : 

Je souhaite aussi que nous puissions collectivement rebâtir l’attractivité, l’image de Rouen qui a une grande histoire littéraire, historique… Je souhaite donc que nous puissions faire valoir cette image ce bon vivre à l’occasion d’événements internationaux que nous pourrons organiser dans les prochaines semaines ou les prochains mois. 

Lors de sa visite à Rouen, Emmanuel Macron na prévu de rencontrer que le maire et le préfet. À défaut donc de la réunion publique quil aurait aimé organiser avec le Président pour un "retour dexpérience", Grégory Simonklein espère que la visite présidentielle sera synonyme pour les Rouennais de "moyens supplémentaires" pour faire face aux conséquences de lincendie. 

Face aux Rouennais dans les rues du centre-ville, il a évoqué l’organisation d’un sommet international et insistant sur les deux mots qui devront « prévaloir » dans les prochaines semaines dans les discussions entre l’État, la population et les élus : « transparence et dialogue. » 

Daprès lui, cette visite est toutefois positive. Dautant quelle a lieu au lendemain de louverture dune information judiciaire par le parquet de Paris. "LEtat a pris en compte la gravité de la chose et a envie de mettre les moyens. Macron est venu appuyer cette position", analyse-t-il. 

Rouen : la justice annule un arrêté préfectoral autorisant un site Seveso

Il avait promis quil viendrait. Plus dun mois après lincendie qui a touché lusine Lubrizol, le président de la République, Emmanuel Macron est à Rouen (Seine-Maritime) ce soir, mercredi 30 octobre 2019. Suivez notre direct.

Il estime ce déplacement "un peu tardif" : "On a perdu beaucoup déléments, des éléments volatiles. Ça aurait été bien de dépêcher plus de forces dès début de la catastrophe."

Cest la fin de ce live. Emmanuel Macron quitte Rouen après près de deux heures de bain de foule. Retrouvez nos éditions spéciales demain matin sur lantenne de Tendance Ouest, dès 6 heures. A écouter sur le 103.7 FM dans lagglo de Rouen et partout ailleurs en Normandie.

Si Emmanuel Macron a rencontré certains Rouennais, ces principaux opposants ont été tenus à distance et ont regretté cette visite sur la forme. Écoutez le reportage de Tendance Ouest.