Incendie à Rouen : lÉtat dénonce les manquements de lusine Lubrizol – Le Point

Incendie à Rouen : l\État dénonce les manquements de l\usine Lubrizol - Le Point

Incendie à Rouen: les manquements de lentreprise Lubrizol pointés par les services de lEtat

Un mois et demi après lincendie de lusine, une source judiciaire nous a détaillé les infractions reprochées à lusine rouennaise. Des manquements à la sécurité sont confirmés. Ce qui tombe mal alors que salariés et dirigeants souhaitent rouvrir au plus vite. 

Femme défenestrée dans lAube: son compagnon mis en examen pour “tentative dhomicide” sur conjoint

Plus dun mois et demi après, lenquête sur lincendie qui a ravagé lusine Lubrizol de Rouen commence à livrer ses premiers constats. Une inspection menée par la Direction régionale de lenvironnement (DIREN), dont BFMTV a pu se procurer les premiers résultats, indique notamment que certaines infractions ont été relevées sur le site.  

Depuis le spectaculaire incendie de Lubrizol à Rouen, lentreprise chimique est dans le collimateur de la justice. La semaine dernière, BFMTV apprenait de sources proches de lenquête quun procès-verbal dune dizaine dinfractions visant lusine avait été dressé par la Direction régionale de lenvironnement (DREAL). Ce mardi, les contours de ces entorses à la loi, qui tournent autour de la gestion du risque incendie, se dessinent un peu plus clairement.  

Il apparaît que la société dindustrie chimique, partie en fumée le 26 septembre dernier, navait pas de caniveau permettant déviter la propagation de nappes de produits inflammables. Elle manquait également de détecteurs incendie dans les zones de stockage extérieures à lentreprise et de réserve deau anti-incendie. Par ailleurs, son étude des phénomènes dangereux, imposée à toutes les entreprises Seveso, nest pas complète: elle ne prend pas en compte le risque dincendie lié aux fûts stockés dans la partie extérieure de lentreprise.

Toutes ces infractions ont été jointes à lenquête qui devra déterminer si elles ont eu des conséquences sur la propagation de lincendie. Les trois juges dinstruction qui diligentent les investigations ont visité pour la première fois, mercredi 6 novembre, les sites sinistrés de Lubrizol et de lentreprise voisine, Normandie Logistique. Celle-ci semble, elle aussi, avoir commis des manquements selon un rapport de la DREAL qui pointe huit infractions. Lavocat de Normandie Logistique, Me Thomas Carrera, sest toutefois empressé de réagir, affirmant quil ny avait “aucun rapport entre les éléments relevés dans ce compte-rendu et lorigine du sinistre ou sa propagation”.

Le 26 septembre, à partir de 2 h 30, à Rouen, une partie de lusine Lubrizol et trois bâtiments de lentreprise Normandie Logistique ont été ravagés par un gigantesque incendie, qui na pas fait de victime. Au total, 9 505 t de produits, en majorité chimiques, ont brûlé sur ce site classé Seveso seuil haut.

Australie, Lubrizol, cocaïne. Le point à la mi-journée

Pour lheure, les causes de lincendie demeurent inconnues mais, selon nos informations, il est désormais établi que le feu sest déclaré dans une zone mitoyenne entre Lubrizol et Normandie Logistique. Les enquêteurs doivent désormais identifier le point de départ exact du sinistre qui a fait partir en fumée 5253 tonnes de produits chimiques sur le site de Lubrizol et 4252 tonnes de produits sur le site de Normandie Logistique. Chacune des entreprises se défend en assurant que le feu sest déclaré à lextérieur des locaux.

La jeune femme aide donc la cellule PC sécurité de Lubrizol à cartographier les odeurs doeufs pourris qui sont massivement apparues dans la métropole rouennaise après la catastrophe. Lors de sa formation, elle a appris à détecter des molécules odorantes, à les déterminer et à les quantifier . Dès quil y a une plainte odeur , elle se rend sur place, caractérise lodeur, en détermine lintensité et essaye de voir sil y a une corrélation avec lactivité de lentreprise .