Attentats du 13 novembre : le président de la République a rendu …

Attentats du 13 novembre : le président de la République a rendu ...

VIDEO. Attentats du 13-Novembre : cinq séquences marquantes de la cérémonie d'hommage aux victimes

le Stade de France, Emmanuel Macron s’est rendu devant le Bataclan la célèbre salle de spectacle, devenu ce soir-là un lieu de carnage. Face à la stèle et aux côtés de la maire de Paris, Anne Hidalgo, le président de la République a écouté la liste de nom des victimes tuées lors du concert des Eagles of Death Metal, avant de déposer une gerbe de fleurs.Vous êtes bien inscrit(e) à la newsletter avec l’adresse :

Télécharger l’application France Bleu :Voir la vidéo document.addEventListener(‘lazyloadlight::ready’,function(){FTVi.lazyLoadLight([FTVi.Conf.player[‘info’]],function(){jQuery(function(){jQuery(‘#player-video-id-5a09c84220f66′).player({width:”578″,height:”325″,autostart:false,shares:[’embed’,’twitter’,’facebook’,’googleplus’,’link’]});});});});

VIDEO. Attentats du 13-Novembre : cinq séquences marquantes de la cérémonie d'hommage aux victimes

“relativisent”, pour Michael Dias, “une fois de plus la souffrance et les multiples préjudices subis”.

Hollande va reverser une partie de la rémunération de sa conférence en Corée du Sud à sa fondation La France s’engage  

Ok Sites Ouest-France Newsletter et alertes Ouest-France Auto Ouest-France Immo Ouest-France Emploi Comparateur Assurances Ouest-France Solidarité Infolocale Codes Promo Codes Promo Cdiscount Codes Promo Asos Album photos Incubateur OFF7 Sites du groupe 20 Minutes Courrier de l’Ouest Presse Océan Le Maine-libre Publihebdos Actu.fr La Presse de la Manche Voiles et voiliers Chasse-Marée Le Marin Édilarge Autres sites du groupe Services Ouest-France Contactez-nous Recrutement Abonnez-vous Mon abonnement Archives du site Bilan gaz à effet de serre Les applications mobiles Ouest-France disponibles en téléchargement

ses consultations sur l’avenir et la reconstruction du PS, des remises de décoration et sa fondation, François Hollande sillonne gentiment le monde pour jouer au conférencier, de Séoul au Portugal et bientôt à Bordeaux ou, du 11 au 13 décembre, à Dubaï et Abou Dhabi. Mais il reconnaît “en pouffant”, écrit Le Monde ne pas être débordé de ce côté-là :

KEYSTONE/EPA REUTERS POOL/PHILIPPE WOJAZER / POOL

Point of view “Aujourd’hui, les cyber-menaces ne connaissent pas de frontière. Aucun Etat membre ne peut y faire face seul.” Mariya Gabriel, Commissaire européenne de l’Economie et société numérique. EuropePoint of view “On doit trouver une régulation qui oblige tout le monde à payer l'impôt.” Xavier Bettel Premier ministre luxembourgeois Business« S’il faut que je sois franc… »

Première étape au Stade de France. Les déplacements suivent chronologiquement les attentats. L’hommage a commencé à 9 heures au Stade de France. Après lecture du nom de la seule victime de ce lieu, Manuel Dias, Emmanuel Macron y a déposé une gerbe en compagnie de Laurent Russier, maire de Saint-Denis. Les ministres de l’Intérieur Gérard Collomb, de la Justice, Nicole Belloubet, les présidents du Sénat Gérard Larcher et de l’Assemblée nationale François de Rugy, la maire de Paris Anne Hidalgo, la présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse et le député de Seine-Saint-Denis, Eric Coquerel étaient aussi présents.

Le fils d'une victime du 13-Novembre refuse de serrer la main d'Emmanuel Macron

et la communauté la plus glamourConformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, relative à l’Informatique, aux Fichiers et aux Libertés, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification des données à caractère personnel vous concernant. Pour l’exercer ou en savoir plus, cliquez ici.

Pourquoi je refuse de saluer Emmanuel Macron à la cérémonie d'hommage du 13 novembre

Pourquoi je refuse de saluer Emmanuel Macron à la cérémonie d'hommage du 13 novembre
Commémorations du 13-Novembre: les Eagles of Death Metal improvisent un concert devant la mairie du 11e pic.twitter.com/bljrl3GdXZ

Attentats à Paris. Émotion, unité nationale, colère… 5 temps forts des commémorations

Au Stade de France, Emmanuel Macron a déposé une gerbe devant la plaque commémorative où figure le nom de Manuel Dias, seul tué dans les explosions du 13 novembre aux abords du stade. Michaël Dias, fils de Manuel Dias, lui, s’est mis en retrait, refusant de saluer le chef de l’État : “On n’a aucun interlocuteur depuis la suppression du secrétariat d’aide aux victimes par Emmanuel Macron”, a-t-il déploré au micro de BFMTV.

Deux ans après les attentats du 13 novembre 2015 qui avait fait 130 victimes à Paris et à Saint-Denis, Emmanuel Macron était présent, ce lundi 13 novembre, sur les différents lieux des attaques pour commémorer ce triste anniversaire.

une tribune publiée sur le site du Huffington Post : «Le Président de la république, depuis son élection, agit envers les victimes du terrorisme comme avec les plus défavorisés de notre pays, d’une façon tout simplement méprisante et inacceptable».

Attentats du 13 novembre : l'étreinte émouvante d'Emmanuel Macron à un proche d'une victime

L’idéologie de notre gouvernement c’est celle d’un ultra-libéralisme qui prône plus de liberté pour les capitaux, les délocalisations et les marchandises et toujours plus d’aliénation et d’exploitation pour les travailleurs. Qui justifie les coupes budgétaires dans l’éducation, la sécurité et la santé au prétexte d’une rationalité économique restant à démontrer et contre laquelle je vous invite tous à vous opposer.

Attentats du 13-Novembre: devoir de mémoire et envie de tourner la pageLe vendredi 13 novembre 2015, il y a deux ans jour pour jour, plusieurs attaques terro­ristes étaient perpé­trées à Paris et en péri­phé­rie, déci­mant une centaine de personnes et bles­sant plusieurs centaines d’autres. Fusillades, atten­tats-suicide, les atten­tats reven­diqués par Daesh ont marqué la France au fer rouge. Outre les victimes, c’est aussi le trau­ma­tisme que vivent au quoti­dien ceux qui ont assisté à l’horreur sur les terrasses de Paris, dans l’enceinte du Bata­clan, et au Stade de France.#Paris se souvient.#13Novembre #FluctuatNecMergitur#ParisSeSouvient pic.twitter.com/mZqF94uD42

13 novembre : l'hommage aux victimes

»LIRE AUSSI – Les conditions de détention de Salah Abdeslam ont été légèrement assoupliesA lire :La suppression du secrétariat d’aide aux victimes est "un retour en arrière"

Franceinfo, Bruce un autre survivant du Bataclan, revient sur ces mêmes difficultés. Si lui a prévu de se rendre aux cérémonies avec ses béquilles – il a subi quatre opérations pour tenter de réparer son fémur détruit par les balles -, il n’attend en revanche “pas grand-chose du Président” : “Je n’ai pas envie de lui serrer la main. Je suis bien élevé, je n’ai pas envie de faire un esclandre, ce n’est pas le moment. En recherche de logement, le jeune homme déplore le manque de prise en charge. “Avec le secrétariat d’État aux victimes (…) on avait au moins un interlocuteur… Là, on n’en a plus. Comme par hasard, la veille des commémorations, on est relancés”.

son prédécesseur François Hollande. Les deux hommes ne s’épargnent pourtant pas ces derniers temps. Et la suppression par Emmanuel Macron du secrétariat d’État chargé de l’aide aux victimes créé par son prédécesseur moins de trois mois après les attentats est un sujet qui oppose les deux hommes.

Des gerbes aux terrasses visées. À 9h30, le président de la République s’est rendu dans le 10e arrondissement, près des enseignes du  Petit Cambodge et du Carillon, puis, auprès d’autres bars visés dans le 11e arrondissement, notamment La Bonne Bière, le Comptoir Voltaire et la Belle Equipe. À chaque fois, le même cérémonial a été mis en place : la liste des personnes ayant perdu la vie sur ces lieux a été lue, puis, une gerbe a été déposée, un geste d’hommage suivi d’une minute de silence. Le président, accompagné de son épouse Brigitte, a échangé à chaque fois quelques poignées de mains et quelques paroles avec des proches de victimes. 

VIDÉO. Attentats du 13 novembre : la colère des enfants de la victime du Stade de France

François Hollande et Julie Gayet : première appa­ri­tion publique pour l’ancien président et sa compagne dimanche 22 octobre 2017 à 18:01

VIDEO. Attentats du 13-Novembre : cinq séquences marquantes de la cérémonie d'hommage aux victimes

VIDEO. Attentats du 13-Novembre : cinq séquences marquantes de la cérémonie d'hommage aux victimes
“On n’a aucun interlocuteur depuis la suppression du secrétariat d’aide aux victimes par Emmanuel Macron”, a-t-il déploré au micro de BFMTV. “On est vraiment complètement laissés pour compte”. Elisabeth Boissinot, mère de Chloé, tuée sur la terrasse du Carillon, a décliné l’invitation, “un tour d’honneur”, critique-t-elle sur Facebook, avant que les victimes soient “oubliées dans l’heure”.la même émotion et le même silence de recueillement. Emmanuel Macron, en présence de son prédécesseur François Hollande, a rendu hommage lundi 13 novembre aux victimes des attentats du 13 novembre 2015, en observant une minute de silence sur les six lieux des attaques à Paris et Saint-Denis.

VIDEO Commé­mo­ra­tions du 13 Novembre : la poignée de main glaciale entre Emma­nuel Macron et François HollandePartagerTwitterVIDEO Commé­mo­ra­tions du 13 Novembre : la poignée de main glaciale entre Emma­nuel Macron et François Hollande×Partager sur Google PlusPartager par mailPartager sur PinterestPartager par SMS×En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêt. Pour en savoir plus et, notamment, pour s’opposer à leur installation, nous vous invitons à consulter notre charte pour la protection des données personnelles.

Macron rend hommage aux victimes du 13 Novembre

Des contenus en avant-première !

Contre le terrorisme, chacun d’entre nous a un rôle à jouerFils du chauffeur de bus tué le soir du 13 novembre 2015 devant le Stade de France, Michaël Dias n’a pas serré la main au président de la République Emmanuel Macron ce matin.Le goût de la vérité n’empêche pas de prendre parti

attentats qui avaient, le 13 novembre 2015, frappé Paris et Saint-Denis. Entre émotion, recueillement et amertume, retour sur cinq temps forts de ces cérémonies.Signaler un abus Anonyme – Le 13/11 à 16:39 Des larmes de crocodiles. Du cinéma

Deux ans après les attentats, plusieurs cérémonies en mémoire du 13 novembre

Voir la vidéoREUTERS et APTN document.addEventListener(‘lazyloadlight::ready’,function(){FTVi.lazyLoadLight([FTVi.Conf.player[‘info’]],function(){jQuery(function(){jQuery(‘#player-video-id-5a09c8423ad9c’).player({width:”578″,height:”325″,autostart:false,shares:[’embed’,’twitter’,’facebook’,’googleplus’,’link’]});});});});

Le président français Emmanuel Macron et son prédécesseur François Hollande devant la plaque commémorative du Stade de France. REUTERS/Philippe WojazerLa “servitude volontaire” envers les puissants
EN DIRECT - Emmanuel Macron rend hommage aux victimes du 13 novembre 2015 sur les lieux des attentats

EN DIRECT – Emmanuel Macron rend hommage aux victimes du 13 novembre 2015 sur les lieux des attentats
Emmanuel Macron a tenu à inviter son prédécesseur, François Hollande, pour l’accompagner dans ce marathon commémoratif, très sobre.Revenir en Suisse Suisses de l’étranger: comment planifier un retour au pays?

Dernière étape à la mairie du 11e. Vers midi, le chef de l’État s’est rendu sur la place de la mairie du 11ème arrondissement où l’association de famille de victimes Life for Paris organise une cérémonie. Comme l’année précédente,des ballons ont été lâchés. Un rassemblement public est organisé à 12h30 devant la mairie, avec un discours des responsables de l’association pour porter la parole des victimes. 

Vivement dimanche prochain, sur France 2, il n’a “pas encore” retrouvé sa liberté de parole. 

Rohingyas: des réfugiés en route pour les camps au Bangladesh

France et en Belgique», a expliqué François Molins.