Seine-Saint-Denis : Emmanuel Macron face aux habitants des …

Seine-Saint-Denis : Emmanuel Macron face aux habitants des ...

Macron: la radicalisation "s'est installée parce que la République a démissionné"

//sas_manager.render(98); //sas_manager.render(1972); A voir aussi

12h36 : “J’ai demandé à ce que les contrats aidés soient prioritairement affectés aux territoires les plus fragiles.” Le chef de l’Etat évoque le sort des contrats aidés, dont le nombre a été fortement réduit.

Macron appelle à une "mobilisation nationale pour les villes et pour les quartiers"

"Je pense réellement que ce n’est pas une politique qui va mener vers la croissance et vers l’emploi", a estimé la maire socialiste de Lille.

Le "plan de bataille" de Macron pour les quartiers

En déplacement à Tourcoing (Nord), le chef de l’État leur a pourtant assuré que les dotations spécifiques accordées aux collectivités incluses dans la politique de la Ville serait maintenues, et même “augmentées à hauteur de 90 millions d’euros”. “Personne ne perdra le moindre crédit en 2018”, a-t-il martelé.

Quartiers difficiles: Macron sonne la "mobilisation nationale"

Tel que c'est présenté c'est franchement discriminatoire.

Dans un contexte budgétaire tendu, le président a assuré que « personne ne perdra, dans les communes concernées par la politique de la Ville, le moindre crédit sur 2018 ».quartiers les plus pauvres de France, Emmanuel Macron table sur le retour des services publics : davantage de bureaux de poste, doublement des maisons de santé. Pour lutter contre les discriminations à l’embauche, le président de la République souhaite étendre les mesures de testing et pour la première fois les résultats seront rendus publics.{* #resendVerificationForm *} {* signInEmailAddress *}{* /resendVerificationForm *}Un email de vérification vous a été envoyéVérifiez vos emails pour récupérer le lien de changement de mot de passe

Passez votre annonce dans le Carnet du Figaro

Emmanuel Macron met un peu de social dans sa politique

Toutes les applications mobiles du Figaro

Emmanuel Macron au chevet des banlieues

Nous contacter | Abonnements | Contact commercial | Candidatures | Ecrire à la rédaction | Mentions légales | Conditions d’utilisation | Conditions générales de vente | Plan du site | Site réalisé par Palpix

Emmanuel Macron, dévoile une série de mesures en faveur des habitants des quartiers populaires, mardi 14 novembre, dans la ville de son ministre Gérald Darmanin. Il a notamment fait des annonces pour l’emploi avec le retour de l’expérimentation des emplois francs dans les quartiers “dès le 1er janvier prochain”.

emplois francs de retour dès 2018 avec la promesse du gouvernement de 10 000 embauches. Ce système prévoit le versement d’une prime par l’État à une entreprise ou une association qui recruteront un demandeur d’emploi résidant dans un quartier prioritaire : 15 000 euros sur trois ans pour les CDI, 5 000 euros sur deux ans pour les CDD de plus de six mois.

Après des mois de silence, Emmanuel Macron lance sa politique de la ville

« Ce que nous faisons, c’est un investissement en profondeur, bien supérieur à l’économie faite sur les contrats aidés. Qui consiste à respecter les femmes et les hommes en les formant, non pas en leur promettant un contrat à la petite semaine qui est sans avenir. Mais en leur proposant une formation, une qualification, c’est ce (à quoi) ils ont droit. Et c’est ce dont nous avons besoin si nous voulons vraiment éradiquer le chômage dans notre pays », a conclu M. Macron.

En déplacement lundi 13 novembre dans le 93 et le Nord, Emmanuel Macron a fait part de ses mesures en faveur des habitants des quartiers populaires. Ce mardi 14 novembre, il prononcera un discours sur la politique de la ville.

Banlieues : Macron dans le 93 et le Nord pour présenter sa politique

Un “défi immense”. “C’est une mobilisation de toute la nation qui seule peut répondre au défi immense” de la politique de la ville, a affirmé le chef de l’État. “Cette mobilisation nationale pour les villes et pour les quartiers, elle doit être celle du gouvernement, des collectivités territoriales, des associations, des entreprises, des intellectuels”, a-t-il dit, promettant “un plan de bataille clair, avec une mobilisation pleine et entière”.”Qu’il nous montre qu’il n’est pas le président des riches”: Macron interpellé par des élus avant sa visite dans les quartiers{| foundExistingAccountText |} {| current_emailAddress |}.

12h47 : “Durant les cinq années qui viennent, la République donnera de la considération aux habitants des quartiers populaires. J’en serai le garant.” Le chef de l’Etat est en train de terminer son discours.

Emmanuel Macron déroule le fil de sa mémoire collective [le point de vue de CL]

Abonnez-vous à partir de 1 €Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

mondialisation… caractérisent les quartiers difficiles de l’Hexagone, selon le chef de l’Etat. «Bien souvent dans ces quartiers, les seuls services publics que l’on voit, c’est la police.»

Jusqu'à 80% de réduction sur les spectacles

“Le combat que nous devons ici conduire, c’est évidemment de restaurer la République dans toutes ses composantes. Et je ne peux pas demander à un jeune de croire en la République lorsqu’elle n’est pas à la hauteur. Mais c’est de ne céder aucun pouce du territoire républicain à ceux qui proposent de sortir de la République”, a prôné le chef de l’Etat.Lutte contre les discriminations

Six mois de Macron : à droite sans complexe

Publicité Nous contacter Mentions légales Plan du site FAQ CGU Archives Résultats Législatives

Journal d’information en ligne, Le Monde.fr offre à ses visiteurs un panorama complet de l’actualité. Découvrez chaque jour toute l’info en direct (de la politique à l’économie en passant par le sport et la météo) sur Le Monde.fr, le site de news leader de la presse française en ligne.

Mieux lutter contre la radicalisation «Je ne confondrai jamais les quelques milliers de personnes radicalisés et les habitants des quartiers populaires. Mais il faut tout de même en parler : les radicalisés sont nés, ont grandi, et ont été à l’école de la République», a affirmé Emmanuel Macron. «D’ici au début de l’année prochaine, une quinzaine de plans de lutte contre la radicalisation» seront mis en place, a-t-il annoncé.

Politique de la ville : l'état au chevet des banlieues

Nous attirons votre attention sur les points suivants :

Macron, six mois de sprint libéral dans le couloir de droite

Parmi les mesures énoncées : 

{* #resetPasswordForm *} {* signInEmailAddress *}{* /resetPasswordForm *}Créer un nouveau mot de passeNous vous avons envoyé un email avec les instructions pour créer un nouveau mot de passe. Votre mot de passe actuel n’a pas été changé

Testez vos connaissances ! Des cadeaux à gagnerprésident de la République a appelé à une «mobilisation nationale pour les villes et pour les quartiers». «Ma conviction, c’est que l’Etat ne sait pas tout. Il faut co-construire ces solutions avec les élus, les collectivités, mais aussi les habitants eux-même», a-t-il dit, promettant «un plan de bataille clair, avec une mobilisation pleine et entière».Dans ces quartiers, l’État veut aussi faire revenir les services publics, comme la Poste par exemple. Les maisons de santé ne sont pas oubliées alors que le chef de l’État espère les doubler durant les années à venir.

Achetez cet article 2 € Abonnez-vous à partir de 1 € Découvrez l’édition abonnés

Emmanuel Macron annonce une visite en Algérie le 6 décembre

Macron: la radicalisation "s'est installée parce que la République a démissionné"

Macron: la radicalisation "s'est installée parce que la République a démissionné"

Le Figaro dès 22h sur votre ordinateurL’Assemblée rétablit la surtaxe sur les grandes entreprisesL’émotion du couple Macron devant le Bataclan

Emmanuel Macron veut également renforcer le recours aux internats pour les élèves, et aider les élèves de 3e de ces quartiers à trouver des stages en entreprise en confiant la responsabilité de cet accompagnement aux principaux des collèges. 

Le "plan de bataille" de Macron pour les quartiers

Le "plan de bataille" de Macron pour les quartiers
“Personne ne perdra le moindre crédit en 2018”. Le chef de l’Etat a par ailleurs affirmé que “personne ne perdra, dans les communes concernées par la politique de la ville, le moindre crédit sur 2018”. Il y aura “maintien de tous les engagements” et “les quelques collectivités qui auraient pu perdre au changement de périmètre en cours” seront “compensées”. Il a aussi affirmé que “ceux qui défendent” les contrats aidés “n’en voudraient pas pour eux-mêmes !”"Ceux qui défendent" les contrats aidés "n’en voudraient pas pour eux-mêmes !"

Emmanuel Macron à Clichy-sous-Bois avant de dévoiler sa politique de la ville

En première ligne de cette politique de la Ville ? Les emplois francs, promesse de campagne du candidat Macron, seront expérimentés dans plusieurs dizaines de quartiers dès 2018. Il prévoit que les entreprises reçoivent des primes si elles embauchent des jeunes issus des quartiers populaires : 15.000 euros pour un CDI (réparties sur trois ans), contre 5.000 euros pour un CDD (réparties sur deux ans).Un système qui a été plusieurs fois tenté mais qui n’a jamais connu le succès jusqu’à présent. “On a mis trop de règles, trop de contraintes. Cela n’a pas coûté cher car peu de gens étaient éligibles”, a critiqué Emmanuel Macron. L’ensemble des demandeurs d’emploi, sans question d’âge pourront en bénéficier si cela concerne des CDI et des CDD de plus de deux ans. Ce système, qui avait échoué sous Hollande, a été budgété à hauteur de 180 millions d’euros pour 2018, soit environ 10.000 emplois francs. “L’apprentissage, la formation et l’insertion… C’est ce dont nous avons besoin. On encourage l’entreprise”, a assuré le chef de l’État. Le titre du commentaire est obligatoire

Les priorités d'Emmanuel Macron pour les banlieues

Macron appelle à une "mobilisation nationale pour les villes et pour les quartiers"

Macron appelle à une "mobilisation nationale pour les villes et pour les quartiers"

C’est une première depuis son élection à la présidence de la République. Dans un entretien-fleuve, Emmanuel Macron évoque en détail sa vision et ses ambitions pour la France.À quoi vont ressembler les emplois francs version Macron ?

Aubry étrille la politique de Macron

réduire le nombre de contrats aidés, limitant les nouveaux contrats à 280 000 en 2017, après 459 000 en 2016. Seulement 200 000 nouveaux contrats, exclusivement dans le secteur non marchand, sont prévus par le budget 2018, dans le cadre d’une baisse du budget de 9 % du ministère du Travail.Quinze plans contre la radicalisation. Le chef de l’État a également estimé lors de son déplacement que la “radicalisation s’est installée parce que la République a démissionné” dans “nombre de nos territoires en difficulté”, promettant “une quinzaine de plans de lutte contre la radicalisation” d’ici au début de l’année 2018.Mis à jour le 14/11/2017 | 13:12publié le 14/11/2017 | 13:12

Afin d’assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Face à Emmanuel Macron, des selfies et la parole libre des jeunes

Consultez les articles de la rubrique politique, suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses de l’actualité.

Macron dans le 93 et le Nord pour lancer sa politique de la ville

Lire Abonnez-vous A la une En continu Mes favoris Tous les univers du point Le point Le point montres Le point automobile Le point vin Le point pop Le point afrique Phébé Dossiers du Point Harry Potter Les pouvoirs du cerveau La méthode de Singapour Présidence Les Républicains Tous les dossiers Toutes les rubriques Édition abonnés En vidéo Politique Philippe Tesson Michèle Cotta International Europe Afrique Economie Médias Immobilier Immobilier neuf Emploi Grandes écoles Débats Editos et chroniques Les invités du Point Société Faits divers Justice Carnets de justice Insolite Sciences et technos Tech & Net Astronomie Environnement Santé Palmarès des hôpitaux Kinésithérapie Phytothérapie Culture Le Point Pop Livres Cinéma Séries TV Musique People Arts Histoire Lifestyle Gastronomie Vin Montres Automobile Tourisme Mode & Design Sport Football Sport Auto Golf Le Point Afrique Événements EcoRevolutions Vino Bravo Neuroplanète Futurapolis Conférences Envoyer l’article à un ami Banlieues : Macron dans le 93 et le Nord pour présenter sa politique Merci d’avoir partagé cet article avec vos amis