Seine-Saint-Denis : un lycéen tué aux Lilas, trois adolescents en garde à vue – LExpress

Seine-Saint-Denis : un lycéen tué aux Lilas, trois adolescents en garde à vue - L\Express

Seine-Saint-Denis : Un jeune de 15 ans poignardé ce vendredi matin est mort

Un lycéen a été poignardé ce vendredi 4 octobre 2019 ans la matinée, devant le collège Pierre et Marie Curie aux Lilas, en Seine-Saint-Denis, a appris lAFP de source judiciaire confirmant une information dEurope 1.

Le lycéen de 15 ans est décédé des suites de ses blessures, a appris l’AFP d’une source proche de l’enquête.

Trois mineurs, dont l’un est blessé, ont été placés en garde à vue, soupçonnés d’être les auteurs des coups de couteau reçus par la victime scolarisée à Aubervilliers, également en Seine-Saint-Denis, a précisé cette source.

Le lycéen de 15 ans poignardé ce vendredi matin aux Lilas, aux portes de Paris, est décédé des suites de ses blessures. Cest ce quon a appris de source proche de lenquête.

L’enquête a été confiée à la police judiciaire de Seine-Saint-Denis. Plus d’information à venir.

"Cest triste de voir ça, lannée dernière 13 ans, cette année 15 ans, on ne sait pas où ça va sarrêter", déplore Irvin 21 ans, ex-lycéen de Paul-Robert. Selon lui, ce sont bien des histoires liées à des bandes rivales: "ça continue", lâche-t-il, alors quil y a un an, presque jour pour jour, le 13 octobre 2018, un collégien de 13 ans était mort après une rixe entre jeunes de quatre communes de Seine-Saint-Denis.

Le lycéen de 15 ans poignardé vendredi matin aux Lilas, aux portes de Paris, est décédé des suites de ses blessures, daprès une source proche de lenquête. Trois mineurs, dont lun est blessé, ont été placés en garde à vue, soupçonnés dêtre les auteurs des coups de couteau reçus par la victime scolarisée à Aubervilliers, également en Seine-Saint-Denis, a précisé cette source.

Devant ce "parc municipal des sports", vaste complexe en plein air, des agents ont apposé des écriteaux annonçant une "fermeture exceptionnelle" tandis que des voitures de police faisaient le va-et-vient devant létablissement en fin daprès-midi, a constaté une journaliste de lAFP.

Le jeune était en arrêt cardio-respiratoire à larrivée des secours qui ne sont pas parvenus à le réanimer après lagression qui a eu lieu en fin de matinée. Il ne sétait pas présenté en classe vendredi matin. Un premier mineur, blessé, a été interpellé sur les lieux de lagression et placé en garde à vue. Puis deux autres mineurs ont été arrêtés également aux Lilas, avant dêtre eux aussi placés en garde à vue, soupçonnés dêtre les coauteurs.

Il sagit, selon cette source proche de lenquête, du  contexte habituel des rivalités locales . Lenquête a été confiée à la police judiciaire de Seine-Saint-Denis. Il y a un an, presque jour pour jour, le 13 octobre 2018, un collégien de 13 ans avait été tué dans une rixe entre jeunes des Lilas et de Bagnolet, du Pré-Saint-Gervais et de Romainville, armés de bâtons, de barres de fer et dun pistolet de paintball. Quatre adolescents âgés de 15 à 16 ans avaient été mis en examen et placés en détention.

J’apprends avec beaucoup de tristesse le décès d’un lycéen de notre académie qui fait suite à un affrontement survenu ce matin sur une installation sportive aux Lilas. Toutes mes pensées vont à sa famille et à ses proches à qui j’adresse mes plus sincères condoléances.

Seine-Saint-Denis: un lycéen tué aux Lilas, trois adolescents en garde à vue

Retrouvez cet article sur 20minutesÀ lire aussi :Seine-Saint-Denis: Nouveaux tirs à Bagnolet, pas de blessésBandes rivales à Paris: Trois jeunes mis en examen après la mort dun adolescentParis et lIle-de-France toujours plus riches et toujours plus inégalitairesSeine-Saint-Denis: Le maire des Lilas fait retirer la pub liberté, égalité, beau fessier jugée sexiste

"Cest triste de voir ça, lannée dernière 13 ans, cette année 15 ans, on ne sait pas où ça va sarrêter", déplore Irvin 21 ans, ex-lycéen de Paul-Robert. Selon lui, ce sont bien des histoires liées à des bandes rivales: "ça continue", lâche-t-il, alors quil y a un an, presque jour pour jour, le 13 octobre 2018, un collégien de 13 ans était mort après une rixe entre jeunes de quatre communes de Seine-Saint-Denis.