Le gouvernement dévoile son plan pour la Seine-Saint-Denis – Le Monde

Le gouvernement dévoile son plan pour la Seine-Saint-Denis - Le Monde

Le gouvernement dévoile 23 mesures pour venir en aide à la Seine-Saint-Denis

Le gouvernement a retenu 23 mesures  pour venir en aide à la Seine-Saint-Denis, parmi lesquelles une prime de 10.000 euros pour fidéliser les fonctionnaires, le recrutement de 150 policiers ou encore le renforcement des contrôles des logements insalubres, a annoncé Matignon ce mercredi.

Cette batterie de décisions sera publiquement dévoilée jeudi matin par Edouard Philippe, accompagné de plusieurs ministres, lors dune visite à la préfecture du département le plus pauvre de France qui, plus quaucun autre, “présente de manière massive et systémique des difficultés”, souligne-t-on à Matignon.

En sappuyant sur un rapport parlementaire “assez sévère” remis en 2018, des concertations délus et un second rapport de synthèse du préfet de Seine-Saint-Denis, le gouvernement a mis laccent sur cinq axes: lattractivité des postes pour les fonctionnaires, la sécurité, la justice, léducation et la santé.

Trois personnes ont été placées en garde à vue. Tout a commencé grâce à un renseignement récolté par la BTC , révèle une source policière. Dans la foulée un dispositif de surveillance est mis en place pour observer les allers-retours dans ce quartier, haut-lieu du trafic de drogue à Saint-Ouen. Les appartements perquisitionnés étaient occupés par les nourrices des trafiquants , développe un policier proche du dossier.

Ainsi, constatant limportant turn-over sur le territoire (en moyenne les agents du ministère de lIntérieur restent 2,7 années en Seine-Saint-Denis, contre 7 ans en Essonne), une prime de 10.000 euros sera octroyée aux fonctionnaires demeurant au moins cinq ans en poste dans le département. La mesure, qui sadresse principalement aux enseignants et policiers, pourrait concerner jusquà 39.000 agents tous corps confondus, même si Matignon réfléchit à établir déventuelles “distinctions” dici à la mise en place de ce bonus “dans le courant du premier semestre 2020”.

Seine-Saint-Denis : un département en quête de reconnaissance

Laccent est aussi mis dans ce plan sur le régalien. 50 policiers supplémentaires se répartiront dans deux quartiers, à Saint-Ouen et la Courneuve, dans le cadre de la police de sécurité du quotidien. Et dici à 2021, 100 postes dofficiers de police judiciaire seront déployés. Par ailleurs, pour accélérer une chaîne judiciaire embolisée, 35 postes de greffiers et 12 de magistrats seront créés.

Les idées de cadeaux de loisirs créatifs pour adultes ne manquent pas, mais choisir celui qui conviendra le mieux relève parfois de lexploit. Face à la surenchère de produits, de coffrets, de box et autres cadeaux en tout genre, il est souvent difficile de trouver la perle rare. Pour ne pas se tromper, suivez notre sélection et nos conseils.

Les commissariats dAulnay-sous-Bois et dEpinay-sur-Seine seront rénovés dici 2023 avec une enveloppe de 30 millions deuros, tandis que le tribunal de Bobigny verra son extension réalisée à lhorizon 2026.

Sur le volet éducation, 20 millions deuros seront fléchés par la région pour financer des investissements immobiliers, dans un département qui est particulièrement concerné par la mesure de dédoublement des classes de CP et CE1 réservé aux zones déducation prioritaire.

Sur le volet éducation, 20 millions deuros seront fléchés par la région pour financer des investissements immobiliers. De même, un dispositif de  pré-recrutement  de 500 enseignants sera mis en place. Il sagit de financer les études détudiants boursiers de Seine-Saint-Denis qui sengagent en retour à travailler dans le département. Sur laspect sanitaire – qui ne figurait pas dans le rapport parlementaire -, cinq inspecteurs en charge du contrôle des logements indignes seront recrutés. Seulement deux sont officiellement en poste actuellement, alors que  potentiellement, 10 % de lhabitat est insalubre .

De même, un dispositif de “pré-recrutement” de 500 enseignants sera mis en place. Il sagit de financer les études détudiants boursiers de Seine-Saint-Denis qui sengagent en retour à travailler dans le département. 

Ces annonces, très attendues, seront passées au crible par les élus qui réclament à cor et à cri un rééquilibrage des politiques publiques dans un territoire rongé par la pauvreté et des carences structurelles. Lexécutif cherche aussi la bonne fréquence avec les quartiers populaires alors quEmmanuel Macron avait su trouver une résonance lors de la campagne présidentielle en promettant notamment de  lutter contre lassignation à résidence . Mais le plan Borloo de mai 2018, qui devait être un marqueur fort de sa stratégie, a été rapidement enterré.

Sur le plan sanitaire, cinq inspecteurs en charge du contrôle des logements indignes seront recrutés. Seulement deux sont officiellement en poste actuellement, alors que “potentiellement, 10% de lhabitat est insalubre”. Une enveloppe de 10 millions deuros est également allouée “pour financer des actions visant à mieux accueillir les publics fragiles”, précise Matignon.

Seine-Saint-Denis. Trafic de stupéfiants démantelé par la police : trois personnes interpellées

Le gouvernement a retenu 23 mesures pour venir en aide à la Seine-Saint-Denis, parmi lesquelles une prime de 10 000 euros pour fidéliser les fonctionnaires et le recrutement de 150 policiers.

Jeudi, le Premier ministre Edouard Philippe doit annoncer une batterie de mesures pour répondre aux défaillances de lEtat en Seine-Saint-Denis. Un greffier, un parent délèves, un policier et un médecin disent au JDD ce quils attendent de lui.

Votre e-mail est collecté par le Groupe SIPA Ouest-France pour recevoir nos actualités. En savoir plus.

La prime de fidélisation de 10 000 euros ! (NDLR : versée aux fonctionnaires après cinq ans dactivité dans le département). Elle est significative et nécessaire car il y a actuellement un turn-over important des fonctionnaires de lEtat dans le département. Cest un département particulier qui nécessite une expertise, et donc de lexpérience. Tout ce qui permet de fidéliser les agents est donc bienvenu. Mais cette prime est-elle rétroactive ? Sous quelles conditions sapplique-t-elle ? Nous attendons des précisions.

Messenger LinkedIn Email Prime de 10 000 euros pour fidéliser les fonctionnaires, recrutement de 150 policiers, renforcement des contrôles des logements insalubres… Le gouvernement a annoncé, mercredi, 23 mesures pour venir en aide à la Seine-Saint-Denis.

Oui, il y a un certain nombre dannonces pour faciliter larrivée de médecins, notamment laide à linstallation dans le département, le doublement du nombre de maîtres de stage… Certes, cest très bien, mais est-ce que la prime de 10 000 euros concerne aussi les agents du secteur hospitalier ? Je crois comprendre quelle concerne la fonction publique dEtat. Sinon, y en aura-t-il une pour les professionnels de santé ?

Cette batterie de décisions sera publiquement dévoilée jeudi matin par Édouard Philippe, accompagné de plusieurs ministres, lors dune visite à la préfecture du département le plus pauvre de France qui, plus quaucun autre,  présente de manière massive et systémique des difficultés , souligne-t-on à Matignon.

VOIR LES COMMENTAIRESÎle-de-France & OiseIle-de-France : un défi Internet serait à lorigine des guets-apens contre les policiersPrime pour les fonctionnaires, renfort de policiers… le plan du gouvernement pour la Seine-Saint-DenisA Montfermeil, lorchestre des enfants de Seine-Saint-Denis fait ses premiers pasEvry-Courcouronnes : les étudiants organisent une collecte de sangGuide Shopping Le Parisien

En sappuyant sur un rapport parlementaire  assez sévère  remis en 2018, des concertations délus et un second rapport de synthèse du préfet de Seine-Saint-Denis, le gouvernement a mis laccent sur cinq axes : lattractivité des postes pour les fonctionnaires, la sécurité, la justice, léducation et la santé.

Tout ce qui concerne les investissements immobiliers pour garantir un service public de qualité (au tribunal, les commissariats ou les hôpitaux) est évidemment le bienvenu, même sil sagit souvent de recyclage dannonces qui avaient déjà été faites. Lextension du tribunal de Bobigny, par exemple, est un minimum qui ne va pas se déployer avant 2026…

Ainsi, constatant limportant turn-over sur le territoire (en moyenne les agents du ministère de lIntérieur restent 2,7 années en Seine-Saint-Denis, contre 7 ans en Essonne), une prime de 10 000 euros sera octroyée aux fonctionnaires demeurant au moins cinq ans en poste dans le département.

Et les quantités retrouvées dans un immeuble de Saint-Ouen sont très importantes. Les policiers ont mis la main sur « 18,5 kg de résine de cannabis, 2,5 kg d’herbe de cannabis, 271 g de cocaïne et 2 000 € en liquide », selon une source policière.

La mesure, qui sadresse principalement aux enseignants et policiers, pourrait concerner jusquà 39 000 agents tous corps confondus, même si Matignon réfléchit à établir déventuelles  distinctions  dici à la mise en place de ce bonus  dans le courant du premier semestre 2020 .

Les forces de l’ordre ont réussi à mettre la main sur cette drogue grâce à une perquisition qui fait suite à des « exploitations de renseignements et des des surveillances« , indique la Préfecture de Police.

Laccent est aussi mis dans ce plan sur le régalien. 50 policiers supplémentaires se répartiront dans deux quartiers, à Saint-Ouen et la Courneuve, dans le cadre de la police de sécurité du quotidien. Et dici à 2021, 100 postes dofficiers de police judiciaire seront déployés.

C’est un après une enquête de longue haleine que les policiers ont réussi à démanteler un trafic de stupéfiants à Saint-Ouen en Seine-Saint-Denis, mercredi 30 octobre 2019.

Par ailleurs, pour accélérer une chaîne judiciaire embolisée, 35 postes de greffiers et 12 de magistrats seront créés.Les commissariats dAulnay-sous-Bois et dEpinay-sur-Seine seront rénovés dici 2023 avec une enveloppe de 30 millions deuros, tandis que le tribunal de Bobigny verra son extension réalisée à lhorizon 2026.

Seine-Saint-Denis. Essais sur le tramway T4 : des rames circuleront cette nuit

Sur le volet éducation, 20 millions deuros seront fléchés par la région pour financer des investissements immobiliers, dans un département qui est particulièrement concerné par la mesure de dédoublement des classes de CP et CE1 réservé aux zones déducation prioritaire.

De même, un dispositif de  pré-recrutement  de 500 enseignants sera mis en place. Il sagit de financer les études détudiants boursiers de Seine-Saint-Denis qui sengagent en retour à travailler dans le département.Sur le plan sanitaire, cinq inspecteurs en charge du contrôle des logements indignes seront recrutés. Seulement deux sont officiellement en poste actuellement, alors que  potentiellement, 10 % de lhabitat est insalubre .

Une enveloppe de 10 millions deuros est également allouée  pour financer des actions visant à mieux accueillir les publics fragiles , précise Matignon.