Le gouvernement a dévoilé 23 mesures pour la Seine-Saint-Denis – Le Figaro

Le gouvernement a dévoilé 23 mesures pour la Seine-Saint-Denis - Le Figaro

Seine-Saint-Denis: à Bondy, la maire sinquiète du recul progressif de lÉtat et du service public

Les policiers de la brigade territoriale de contact (BTC) de Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis, ont découvert ce mardi une importante quantité de drogues dispersées dans trois appartements. Au total, ils ont mis la main sur 21 kg de cannabis, 271 g de cocaïne et 2 000 € en liquide. 

Nichée entre lautoroute A3 et le canal de lOurcq, la commune de Bondy, en Seine-Saint-Denis, a été mise en lumière en octobre passé, au lendemain de la Coupe du Monde remportée par léquipe de France. Originaire de la ville, le jeune Kylian Mbappé avait, sous lœil de nombreux médias, effectué un retour triomphal dans son fief, où il avait reçu les honneurs et rencontré de nombreux jeunes.

Seine-Saint-Denis. Cest le bal des ministres et des promesses dans le département le plus pauvre

Pourtant, cette brève médiatisation navait pas suffi à faire oublier les réalités de cette ville de banlieue défavorisée, où la courbe de chômage frôle les 25%, bien au-delà des chiffres nationaux, et ou le service public semble se dégrader jour après jour.

C’est Nicole Belloubet, Garde des Sceaux qui ce jeudi 31 octobre 2019, a ouvert le bal de cette journée ministérielle en Seine-Saint-Denis. Edouard Philippe, Premier ministre est arrivé pour sa part peu avant 11h dans les locaux de la Préfecture, flanqué de Christophe Castaner, Ministre de l’Intérieur, Laurent Nunès secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Intérieur, Agnès Buzyn, Ministre de la santé…

De fait, les 23 annonces prévues ce jour par Édouard Philippe à ce sujet sont attendues de pied ferme. Parmi elles devraient se trouver une prime pour fidéliser les fonctionnaires, lannonce de policiers supplémentaires ou encore laménagement de la sous-préfecture de Saint-Denis.

Des mesures dont on connait l’essentiel depuis les premières heures de la matinée. Les fonctionnaires qui! resteront ainsi cinq ans en poste toucheront un e prime de 10 000 €, les effectifs de Police et de magistrat seront renforcés. Tout comme celui des enseignants. Pour Stéphane Troussel, Président du Conseil Départemental, ce sont des bonnes nouvelles, « mais le compte n’y est pas… »

Dans cette attente, cinq maires de ces communes “oubliées” du département, dont celle de Bondy, mais aussi Saint-Denis, Stains, lIle-Saint-Denis et Aubervilliers, ont décidé de lancer un recours contre lEtat pour demander réparation devant cette “rupture dégalité.” 

[Plan de l’Etat en #SSD] Enfin du beurre dans les épinards pour la #securite & la #justice, une prime de fidélisation bienvenue, mais trop de mesures recyclées et un RDV manqué pour l’#education. Loin du solde de tout compte le combat pour l’égalité en #SeineSaintDenis continue !

Sylvine Thomassin, maire socialiste de Bondy, accueille les équipes de BFMTV pour une visite de sa commune. Cette dernière débute en bordure de lautoroute A3, où gravats, détritus et poubelles saccumulent sur le côté de la chaussée. “Ce nest pas entretenu, ce nest pas nettoyé”, détaille-t-elle. 

Le Premier ministre Edouard Philippe vient darriver à la préfecture de #SeineSaintDenis. Il doit annoncer une série de mesures en faveur du département. pic.twitter.com/6h8kcSRNE9

Lédile, qui tient à souligner le manque dimplication de lÉtat et le délitement du service public dans sa commune, évoque également le service postal de Bondy Nord, quartier difficile de la ville où se situent 80% de logements sociaux. 

“La poste est un service public indispensable pour les Bondynois. Il y a 20.000 habitants sur le nord de Bondy. Dans nimporte quelle ville de province de 20.000 habitants, il y a plusieurs bureaux de poste. Ici, nous en avons un, et qui ouvre de façon aléatoire. Là, on a de la chance il est ouvert, mais il peut très bien fermer dans une heure car il ny a pas de moyens, de personnels suffisants qui ont fait trop dheures supplémentaires”, salarme-t-elle. 

De manière générale, cette problématique de sous-effectifs est extrêmement présente à Bondy, où les professeurs absents ne sont que très rarement remplacés et les candidatures pour reprendre les cabinets médicaux de plus en plus rares.  

La visite se poursuit dans un autre quartier, miné par les trafics de drogue. “Cest un coin qui est assez connu pour cela, ils se sont même tellement approprié le territoire quils ont décidé quils allaient faire des décorations dHalloween”, détaille Sylvine Thomassin.

Est alors abordée la question de la police. “Ils ne sont pas assez nombreux en quantité, mais aussi en qualité, on a beaucoup de policiers qui sortent de lécole mais guère de policiers un peu seniors”, se plaint la maire. 

En matière de sécurité, des communes comme Bondy et Stains avaient moins dun policier pour 400 habitants, avec un taux de délinquance (nombre de faits constatés pour 1000 habitants) supérieur à 100% alors que le XVIIIe arrondissement de Paris, moins criminogène, bénéficie dun policier pour 315 habitants, selon le rapport.

En guise de conclusion, Sylvine Thomassin assure attendre “un relais fort et puissant de lÉtat qui doit assurer légalité sur le territoire, cest son devoir.”

“Je vais continuer à repriser, à faire du patchwork, je ne vais pas pouvoir faire grand-chose de plus.”