Deux hommes mis en examen après le meurtre et le lynchage dOliver, 17 ans – Le Figaro

Deux hommes mis en examen après le meurtre et le lynchage d\Oliver, 17 ans - Le Figaro

Meurtre dOliver : Marche blanche à Sevran, deux jeunes écroués

Une marche en hommage à Oliver Tony a eu lieu samedi 16 novembre sur les bords du canal de l'Ourcq entre Sevran et Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis), là même où ce jeune homme de 17 ans a été lynché dans des conditions encore floues. Le départ de la marche était fixé à 12h30 de la cité Rougemont à Sevran où résidait le garçon.

Deux hommes de 26 et 27 ans vont être présentés ce samedi à un juge d'instruction de Bobigny dans cette affaire. Pour rappel : le corps de la victime a été retrouvé en Indre-et-Loire à 250 kilomètres du lieu de la rixe.

Le parquet de Bobigny a indiqué ce samedi que le chef daccusation dactes de torture et de barbarie a été retenu pour deux suspects. Ils sont accusés davoir participé au meurtre Oliver Tony, 17 ans, roués de coups et jeté dans le canal de lOurcq.

Meurtre dOliver Tony jeté dans le canal de lOurcq : “Pour nous, cest littéralement un gang de barbares”

Dix jours après sa disparition, le scénario commence à se dessiner : Oliver aurait prétendu vendre du cannabis à des jeunes de Noisy-le-Sec, mais il n'en avait pas, a expliqué à l'AFP une source proche de l'enquête. S'en serait suivie une déferlante de violence.

Pourquoi ses meurtriers ont-ils parcouru 250 kilomètres en voiture pour abandonner son corps, seulement vêtu dun caleçon, dans un bois à Veigné (Indre-et-Loire) ? Les enquêteurs penchent pour une volonté de brouiller les pistes  dans la panique , alors que des appels à la vengeance les ciblant circulaient sur les réseaux sociaux. Lundi, un adolescent de 17 ans, lui aussi de Noisy-le-Sec, a déjà été mis en examen et écroué, soupçonné dêtre également impliqué dans la disparition et le meurtre du jeune homme. Des images de lagression ont été diffusées sur Snapchat. On y voit la victime, allongée au sol, le visage en sang. Une voix masculine lance :  Casse-toi, casse-toi dans leau !  Après la disparition de ladolescent, sa mère avait appelé au calme dans les médias, implorant quon lui  rende  son fils,  même sil est mort .

Samedi, le parquet de Bobigny a indiqué avoir requis la mise en examen et le placement en détention de deux hommes de 26 et 27 ans, notamment pour séquestration avec actes de torture et de barbarie ayant entraîné la mort et association de malfaiteurs en vue de commettre un crime.

Samedi, le parquet de Bobigny a indiqué avoir requis la mise en examen et le placement en détention de deux jeunes de 26 et 27 ans, notamment pour séquestration avec actes de torture et de barbarie ayant entraîné la mort et association de malfaiteurs en vue de commettre un crime. Le premier sétait présenté spontanément à la police mardi et le second avait été arrêté jeudi au retour dun voyage express en Thaïlande. Lautopsie réalisée vendredi sur le corps du jeune homme na pas permis détablir précisément la date de sa mort, consécutive, selon une source proche de lenquête, à  une accumulation de coups  et  au fait dêtre resté dehors, très affaibli, alors quil faisait froid .

Oliver, 17 ans, victime dun nouveau gang des barbares

Le premier s'était présenté spontanément à la police mardi et le second avait été arrêté jeudi au retour d'un voyage express en Thaïlande.

L'autopsie réalisée vendredi sur le corps du jeune homme n'a pas permis d'établir précisément la date de sa mort, consécutive, selon une source proche de l'enquête, à une accumulation de coups et au fait d'être resté dehors, très affaibli, alors qu'il faisait froid.

Un autre est placé en garde à vue. Originaire de Sevran, il accompagnait Oliver le soir fatal. Lidée dun affrontement entre deux clans se dessine. Dès les premières interpellations, la piste dune dette sur fond de trafic de stupéfiants est envisagée parmi dautres hypothèses. Sur la vidéo, il était écrit : Largent ne vaut pas la parole dun homme . Tous sont connus à des degrés divers pour des affaires de stups ou des violences , indique une source proche de lenquête. Les recherches sétendent aux caves, aux villes voisines, parasitées par des rumeurs toujours plus folles. Oliver se trouverait dans un bois. Aussitôt des jeunes partent sur ses traces.

Pourquoi ses meurtriers ont-il parcouru 250 kilomètres en voiture pour abandonner son corps, seulement vêtu d'un caleçon, dans un bois à Veigné (Indre-et-Loire)? Les enquêteurs penchent pour une volonté de brouiller les pistes dans la panique.

Vendredi, deux jeunes majeurs originaires de Noisy-le-Sec étaient toujours interrogés par les enquêteurs de la police judiciaire. Ils sont accusés de "tentative dhomicide en bande organisée, arrestation, séquestration ou détention arbitraire dotages et participation à une association de malfaiteurs en vue de commettre un crime" et devraient être déférés devant un juge dinstruction "dans les heures qui viennent", toujours selon cette source.

Lundi, un adolescent de 17 ans, lui aussi de Noisy-le-Sec, a déjà été mis en examen et écroué, soupçonné d'être également impliqué dans la disparition et le meurtre du jeune homme.

Ladolescent originaire de Sevran est-il décédé lors de cette bagarre survenue dans la nuit du 6 au 7 novembre au bord du canal de lOurq, à Noisy-le-Sec? Etait-il encore vivant à son arrivée à Veigné, près de Tours, où son corps a été retrouvé dans un bois? Une autopsie doit avoir lieu vendredi pour éclairer les "nombreuses zones dombres" qui persistent dans cette affaire, a confié lune de ces sources à lAFP.

Retour à laccueil Newsletter Alerte Info Recherche Ok Actualité Locales Sport Entertainment Economie Planète T'as vu ? Fake Off By the Web High-Tech Podcast Vidéos En Images Voyage Guide d'achat Le direct Services Jeux PDF Menu complet Retour à laccueil Société Marche blanche à Sevran pour Oliver, deux jeunes écroués

Oliver roué de coups en Seine-Saint-Denis: un corps découvert à plus de 200 km

Plusieurs centaines de personnes participaient samedi à Sevran (Seine-Saint-Denis) à une marche blanche en mémoire dOliver, 17 ans, dont le corps a été découvert jeudi près de Tours, à 250 kilomètres du lieu de sa disparition une semaine plus tôt, a-t-on appris de sources proches de lenquête.

Après la découverte du corps dOliver Tony, 17 ans, originaire de Sevran (Seine-Saint-Denis), jeudi dans la région de Tours (Indre-et-Loire), le parquet de Bobigny a décidé dalourdir ses poursuites des chefs de séquestration avec actes de torture et de barbarie ayant entraîné la mort . Un réquisitoire supplétif a été adressé en ce sens au juge dinstruction.

Mort dOlivier, 17 ans : deux jeunes présentés au juge, une marche blanche à Sevran

Deux jeunes de 26 et 27 ans, accusés dêtre impliqué dans le meurtre de cet adolescent, lynché et séquestré après une rixe survenue dans la nuit du 6 au 7 novembre, ont été mis en examen et écroués samedi, quelques heures après une marche blanche.

Vendredi, deux jeunes majeurs originaires de Noisy-le-Sec étaient toujours interrogés par les enquêteurs de la police judiciaire. Ils sont accusés de “tentative dhomicide en bande organisée, arrestation, séquestration ou détention arbitraire dotages et participation à une association de malfaiteurs en vue de commettre un crime” et devraient être déférés devant un juge dinstruction “dans les heures qui viennent”, toujours selon cette source.      Lun avait été interpellé mercredi alors quil rentrait de Thaïlande, le deuxième sétait présenté de lui-même à la police mardi. Lundi, un adolescent de 17 ans, lui aussi de Noisy-le-Sec, a déjà été mis en examen et écroué, soupçonné dêtre également impliqué dans la disparition et le meurtre dOliver.  

Samedi, à 13H00, derrière une banderole  Repose en paix beau sourire , plusieurs centaines de personnes ont quitté le quartier de Rougemont, à Sevran, où ladolescent vivait, pour se rendre sur les lieux de la bagarre, au bord du canal de lOurcq, à Noisy-le-Sec. Dans le cortège silencieux mené par la mère et les proches de ladolescent, de nombreux jeunes, pour beaucoup vêtus dun T-shirt blanc frappé du visage juvénile dOliver.

Deux jeunes majeurs étaient toujours en garde à vue vendredi à Bobigny, au lendemain de la découverte en Indre-et-Loire du corps dOliver, 17 ans, disparu après une violente rixe la semaine dernière à 250 kilomètres de là, en Seine-Saint-Denis,daprès de sources proches de lenquête ce vendredi.      Ladolescent originaire de Sevran est-il décédé lors de cette bagarre survenue dans la nuit du 6 au 7 novembre au bord du canal de lOurq, à Noisy-le-Sec? Etait-il encore vivant à son arrivée à Veigné, près de Tours, où son corps a été retrouvé dans un bois? Une autopsie doit avoir lieu vendredi pour éclairer les “nombreuses zones dombres” qui persistent dans cette affaire, a confié lune de ces sources.

Dix jours après sa disparition, un scénario commence à se dessiner : Oliver  aurait prétendu  vendre du cannabis à des jeunes de Noisy-le-Sec,  mais il nen avait pas , a expliqué une source proche de lenquête. Sen serait suivie une déferlante de violence.

Seule certitude: la victime était connue des services de police. Deux personnes, majeures, ont été placées en garde à vue jeudi, notamment pour tentative dhomicide en bande organisée”. Lun avait été interpellé mercredi alors quil rentrait de Thaïlande, le deuxième sétait présenté de lui-même à la police mardi. Dans cette affaire, deux mineurs de 17 ans sont déjà mis en examen depuis le début de semaine. Lun est en détention provisoire, lautre est placé sous contrôle judiciaire.    

Mort dOliver Tony: plusieurs centaines de personnes réunies pour une marche blanche

Les deux jeunes placés en détention provisoire samedi, originaires de Noisy-le-Sec, sont notamment poursuivis pour séquestration avec actes de torture et de barbarie ayant entraîné la mort et association de malfaiteurs en vue de commettre un crime. Le premier sétait présenté spontanément à la police mardi et le second avait été arrêté jeudi au retour dun voyage express en Thaïlande.

Lundi, un adolescent de 17 ans, lui aussi de Noisy-le-Sec, a déjà été mis en examen et écroué, soupçonné dêtre également impliqué dans la disparition et le meurtre du jeune homme.

Meurtre dOliver Tony, marche blanche de Sevran à Noisy-le-Sec et appel au calme

Après la disparition de ladolescent, sa mère avait appelé au calme dans les médias, implorant quon lui  rende  son fils  même sil est mort .