Seine-Saint-Denis : une élève de 18 ans tente de simmoler par le feu dans son lycée – LExpress

Seine-Saint-Denis : une élève de 18 ans tente de s\immoler par le feu dans son lycée - L\Express

Seine-Saint-Denis : une élève tente de simmoler par le feu dans son lycée

Lélève de première sest immolée dans son lycée de Seine-Saint-Denis, avant de se jeter dun étage dans le hall. Elle a été transférée à lhôpital en urgence absolue.

Une élève de 18 ans sest immolée par le feu avant de se jeter dun étage dans le hall de son lycée de Villemomble en Seine-Saint-Denis, ce lundi après-midi. Elle a été évacuée à lhôpital et elle est actuellement en état durgence absolue. Daprès nos informations, la jeune fille était suivie pour des troubles psychologiques et faisait lobjet dans son établissement dune attention toute particulière à ce sujet.

Le lycée Georges-Clemenceau, où s'est noué le drame. Capture d'écran / Google street view / Capture d'écran / Google street view Publié le 25/11/2019 à 18:52 / Modifié le 25/11/2019 à 18:52 Sabonner 1 commentaire — partages Partager sur Faits divers Une jeune fille de 18 ans a été hospitalisée en urgence absolue, ce lundi après-midi. Elle a tenté de mettre fin à ses jours en s'immolant, avant de sauter du premier étage du bâtiment, quelques jours après la tragique immolation d'un étudiant lyonnais. Moins de trois semaines après qu'un étudiant lyonnais, Anas, aujourd'hui dans un état stable, a tenté de s'immoler par le feu devant le Crous de la cité universitaire, une jeune fille de 18 ans, lycéenne à Villemomble, a fait de même ce lundi, rapporte Le Parisien.

Une étudiante de 18 ans sest immolée par le feu en plein cours aujourdhui dans son lycée

Ce lundi après-midi, daprès le rectorat de Créteil, la jeune fille sest donc isolée dans un coin du hall de son lycée, avant de saspérger dun liquide inflammable et de simmoler du premier étage de latrium. Elle sest ensuite jetée dun étage vers le hall, devant une trentaine de personnes -élèves, enseignants et personnel administratif-. Les secours sont arrivés extrêmement rapidement, et ont escorté la jeune fille à lhôpital où elle est arrivée en état durgence absolue.

Scolarisée au lycée Georges-Clemenceau, dans cette commune de Seine-Saint-Denis, l'élève de première se "se serait immolée dans le hall du lycée où elle se serait aspergée d'essence avant de monter au premier étage d'où elle aurait sauté", selon des informations fournies par le rectorat de l'académie de Créteil. Le recteur, Daniel Auverlot, s'est rendu sur place, où une cellule psychologique a été activée pour les élèves très choqués.

Seine-Saint-Denis : Une élève de 18 ans tente de simmoler par le feu dans son lycée à Villemomble

Le recteur de lacadémie de Créteil et le directeur de létablissement étaient toujours sur place vers 18h20, et une cellule découte avait été mise en place en direction des élèves ou des témoins de la scène. Demain mardi, les enseignants de létablissement seront accueillis spécifiquement par la direction de létablissement pour donner quelques éléments de contexte, et recevront ensuite leurs élèves, qui arriveront en fin de matinée.

Secourue par des personnels du lycée, qui seraient parvenus à éteindre le feu qui la dévorait, la lycéenne a été héliportée vers le service des grands brûlés de l'hôpital de Clamart. Elle était en urgence absolue, souffrant de brûlures aux mains et au buste.

Les raisons de son geste sont encore inconnues, mais ne sont a priori pas liées à la précarité, cause qui avait poussé un étudiant à simmoler par le feu devant le Crous de Lyon il y a trois semaines.

Le drame s’est déroulé au lycée Georges-Clemenceau à Villemomble en Seine-Saint-Denis.

– Auprès de Filsantéjeunes , les 12 – 25 ans peuvent bénéficier dun service découte gratuit et anonyme tous les jours, de 9 h à 23 h. Il est aussi possible de discuter en ligne avec un professionnel de santé. Tel : 0 800 235 236 (nº gratuit).

Une élève s’est immolée par le feu, lundi 25 novembre 2019, a révélé Le Parisien. Les faits se sont déroulés au sein du lycée, confirment les sapeurs-pompiers à Actu Seine-Saint-Denis.

Lire aussi : Seine-Saint-Denis. Un jeune homme, de 19 ans, assassiné de plusieurs coups de couteau à Saint-Ouen

Le "haut" de son corps et "une partie du visage" ont notamment été touchés. Nous ignorons en létat les motifs de sa tentative de suicide", a dit une autre source proche de lenquête. Une enquête a été ouverte, confiée au commissariat local.Une cellule psychologique ouvertePlusieurs personnes, élèves et personnels, ont assisté au geste de la lycéenne. "Ça sest passé dans latrium, entre deux bâtiments. Il y a eu beaucoup de témoins", selon une fonctionnaire administrative qui a assisté à la scène. "On était dans le gymnase, en cours de sport. À travers les vitres, on a vu quelque chose en feu tomber, on na pas compris ce qui se passait. On a pensé que cétait une poubelle, un objet. Notre prof est sorti avec lextincteur. Il y avait déjà deux profs qui soccupaient delle. Cest allé très, très vite", a raconté un élève, témoin du drame. "Lalerte confinement" a été déclenchée "immédiatement", selon une fonctionnaire. "Les élèves ont été installés dans le gymnase, où ils ont pu voir des psychologues". Le recteur Daniel Auverlot et le directeur académique se sont rendus sur les lieux. Une cellule découte a été mise en place. Les élèves seront accueillis mardi matin au lycée et la cellule découte sera maintenue "autant que de besoin", selon le rectorat.  

Toujours selon cette source, la jeune fille se serait ensuite jetée du premier étage de l’établissement alors qu’elle était en feu. Des membres du personnel du lycée ont tenté de lui venir en aide en la couvrant de couvertures.

La jeune fille, élève de première générale qui “souffrait de troubles psychologiques”, selon une autre source proche, a été transportée à l’hôpital dans un état très grave. ”Ça s’est passé dans l’atrium, entre deux bâtiments. Il y a eu beaucoup de témoins”, selon une fonctionnaire administrative qui a assisté à la scène, croisée par l’AFP à la sortie du lycée en fin de journée. 

Les pompiers sont rapidement intervenus et la jeune fille, de 18 ans, a été héliportée en « urgence absolue ».

SEINE-SAINT-DENIS. Une élève simmole par le feu dans son lycée

Les élèves de sa classe sont restés très choqués de ce geste, une cellule psychologique a été mise en place dans l’après-midi.

“On était dans le gymnase, en cours de sport. A travers les vitres, on a vu quelque chose en feu tomber, on n’a pas compris ce qui se passait. On a pensé que c’était une poubelle, un objet. Notre prof est sorti avec l’extincteur. Il y avait déjà deux profs qui s’occupaient d’elle. C’est allé très, très vite”, a raconté à l’AFP un élève, témoin du drame.