Saint-Étienne toujours sans Yohan Cabaye contre Amiens – Foot – L1 – Saint-Étienne – LÉquipe.fr

Saint-Étienne toujours sans Yohan Cabaye contre Amiens - Foot - L1 - Saint-Étienne - L\Équipe.fr

ASSE : Saint-Etienne nest pas mort, Pierre Ménès est optimiste

Publié le 26 octobre 2019 à 15h10 par J.-G.D. Interrogé sur la réception dAmiens, Claude Puel, entraîneur de lASSE, met en avant les forces des hommes de Luka Elsner.

Tenue en échec par Oleksandria jeudi soir en Europa League, lASSE tentera de reprendre sa marche en avant dès dimanche. Les Stéphanois reçoivent Amiens pour cette 11e journée de Ligue 1 (17h), mais devant la presse ce samedi, Claude Puel, coach des Verts, ne prend pas les Picards à la légère :  Cest une équipe qui a de bons principes de jeu. Elle est capable dêtre performante dans la transition, de prendre les espaces grâce à des joueurs très rapides. Elle presse haut et ses joueurs se présentent en nombre dans la surface,. Parfois, elle peut également développer un jeu direct. Cest un adversaire très complet. Beaucoup de choses sont à craindre dans cette équipe qui -obtient de bons résultats à lextérieur. Et ce nest pas une surprise quand on se penche sur ce quelle peut proposer .

ASSE : La méfiance de Claude Puel avant Amiens !

Comment expliquez vous que l’équipe ait bien commencé son match face à Oleksandria jeudi (1-1) et a baissé de pied ensuite ?

Football – ASSE. Claude Puel: Ce groupe manque un peu de créativité

« Ça arrive aux équipes jeunes. C’est une équipe qui va rester en construction encore pas mal de temps. Les choses ne sont pas bien inscrites. Il y aura des moments intéressants et d’autres moins aboutis parce que c’est tout neuf. Avec la répétition des matches, on est obligé de travailler dans l’urgence. Il faut faire évoluer le collectif, intégrer tout le monde, que le groupe soit à un bon niveau physique d’ensemble. Ce qui m’intéresse, c’est de sentir un bon état d’esprit et c’est le cas ».

“On est déçus de ne pas avoir géré ce match comme on aurait dû le faire. Le but a récompensé notre très bonne entame. Notre jeu a été fluide et animé par de bons déplacements. Hélas, après le but, on sest relâché et on a joué moins simplement. On fait encore trop de fautes, notamment sur des placements, quon doit corriger pour espérer avoir des résultats. Tout est possible encore dans ce groupe, mais il doit saméliorer. Certaines séquences sont intéressantes. Hélas, on peut vite retomber dans nos errements parce que les choses ne sont pas encore naturelles ou pas assez encrées.”

Il y a eu beaucoup de turn-over lors de vos trois premières compositions d’équipe. Est-ce que le but est d’arriver à terme à dégager une équipe type ?

« Il peut y avoir une équipe type mais dans l’enchaînement des matches, il n’y a pas de priorité. Tous les matches sont importants. J’aimerais que ce groupe ait une possibilité de rester dans toutes les compétitions le plus longtemps possible. C’est un privilège pour le club, ses supporters et surtout les joueurs de jouer tous les trois jours. Ça permet de donner du temps de jeu à certains et d’essayer de faire progresser l’ensemble de l’effectif et non pas seulement un onze. Sinon, ça voudrait dire qu’on met un terme à notre volonté d’être performant dans toutes les compétitions. »

Entraîneur en chef de l’AS Saint-Etienne, Claude Puel est revenu sur le match nul des verts contre les Ukrainiens d’Oleksandriya hier soir en Europa League. Arrivé sur le banc depuis trois matchs, il n’est pas satisfait de son équipe à 100% et veut encore gommer certaines fautes. “On est déçus de ne pas avoir géré ce match comme on aurait dû le faire. Le but a récompensé notre très bonne entame. Notre jeu a été fluide et animé par de bons déplacements. Hélas, après le but, on s’est relâché et on a joué moins simplement. “On fait encore trop de fautes, notamment sur des placements, qu’on doit corriger pour espérer avoir des résultats. Tout est possible encore dans ce groupe, mais il doit s’améliorer. Certaines séquences sont intéressantes. Hélas, on peut vite retomber dans nos errements parce que les choses ne sont pas encore naturelles ou pas assez encrées.”

L’ASSE est la 14e attaque du championnat. Est-ce une source d’inquiétude pour vous ?

Dimanche après-midi, lAS Saint-Etienne reçoit Amiens à Geoffroy-Guichard (17h) pour le compte de la 11ème journée de Ligue 1. Après un nul en Ligue Europa en milieu de semaine contre Oleksandria (1-1), Claude Puel et ses hommes tenteront denchaîner une troisième victoire de suite en championnat, afin de poursuivre leur remontée au classement. En conférence de presse ce samedi, lentraîneur français a fait le point sur ses débuts. Pressé par le temps, il invite tout le monde à être patient pour voir un véritable changement dans le jeu. Selon lui, le renouveau se fera progressivement.

« Le groupe est homogène. Il y a des bons joueurs mais il n’y a pas d’individualités capables de faire la différence comme peut l’avoir le PSG ou même Lyon. Ce groupe manque un petit peu de créativité et de joueur sur lequel l’équipe pourrait se reposer plus souvent. Il faut compenser par la qualité d’ensemble ».

“Il y a des choses nouvelles et pas encore très bien inscrites dans notre jeu. Jeudi (face à Oleksandria 1-1, en Ligue Europa), on a fait une bonne entame au niveau du pressing et de lintensité. Cest une équipe qui va rester en construction pas mal de temps, il y a des choses à répéter et rabâcher. Il y aura des moments intéressants, dautres moins aboutis parce que cest tout neuf. Le manque entraînements et de semaines et la répétition des matches nous obligent à travailler dans lurgence. Il faut faire évoluer le collectif, intégrer tout le monde” a-t-il expliqué.

Forfait lors de la réception d’Oleksandria jeudi, Yohan Cabaye se ressent toujours de la cheville. Il ne pourra donc postuler pour la réception d’Amiens. En plus de Monnet-Paquet, bien sûr, le milieu sera le seul absent.

Cette fois, il ny a pas eu de Puel time. Récents vainqueurs de Lyon puis Bordeaux dans le temps additionnel, les Verts ont dû se contenter du nul (1-1) face aux Ukrainiens dOleksandria ce jeudi en Ligue Europa, le gardien ukrainien repoussant lultime volée de Ryad Boudebouz (90e). Ce nest pas une bonne opération, convient Yann MVila, qui refuse de parler de contre-performance. Quoiquil en soit, ce résultat ne fait pas les affaires de lASSE, avec seulement deux points pris en trois journées, dont deux disputées à domicile. Elle compte trois longueurs de retard sur La Gantoise et Wolfsburg, que les Belges ont accroché dans le temps additionnel (2-2). Pour continuer à espérer, il faudra aller simposer en Ukraine dans deux semaines.  On y croit encore, assure Timothée Kolodziejczak. On sait quil faudra faire des résultats, mais tout est encore ouvert. On a grillé un joker, mais on est encore dans la course.