Claude Puel (Saint-Étienne), après la victoire contre Nantes : On est en progrès – Foot – L1 – Saint-Étienne – LÉquipe.fr

Claude Puel (Saint-Étienne), après la victoire contre Nantes :  On est en progrès  - Foot - L1 - Saint-Étienne - L\Équipe.fr

FC Nantes. Ludovic Blas : On na pas défendu ensemble

Nantes sest incliné contre Saint-Etienne (3-2) à la Beaujoire lors de la 13e journée de Ligue 1. Les Nantais ont mené et se sont faits rejoindre à deux reprises avant de craquer en deuxième période sur un contre stéphanois conclu par Bouanga. Les Nantais chutent à la 8e place.

Messenger LinkedIn Email LAFONT (3). Il est impuissant sur les trois buts adverses et ne peut que regarder le cuir rentrer dans ses filets. En revanche, linternational espoir est toujours hésitant dans son

Avec Christian Gourcuff, le succès ne passera que par le jeu collectif, dautant plus que le FCN ne dispose pas de grosses individualités capables de faire la différence à tout moment dun match comme peuvent lêtre Ronaldo ou Messi. Pour retrouver ses caractéristiques, les joueurs ont pu profiter dune semaine complète et donc  de travailler de façon plus soutenue , explique le coach des Jaune et Vert.  Nous avons pu faire une semaine studieuse avec une analyse au lendemain du match à Bordeaux. Dans ces périodes compliquées il faut revenir aux fondamentaux, remettre les choses à lendroit, souligne Christian Gourcuff. Il ne faut pas dramatiser non plus, les périodes plus difficiles ça arrive toujours à un moment donné. Chacun doit avoir la volonté de faire un peu plus defforts. 

Ludovic Blas, auteur dune bonne prestation face à Saint-Etienne avec un but et une passe décisive, regrette le manque de liant dans le jeu nantais ce dimanche soir. Pou lancien guingampais, les Canaris nont pas su bien défendre ensemble.

Messenger LinkedIn Email Christian Gourcuff le répète beaucoup, souvent, à chaque fois même. Il sappuie toujours sur le collectif avant les individualités. À Bordeaux, le technicien breton a regretté  la dégradation du jeu collectif et du collectif.  Un groupe qui faisait la force de ce FC Nantes en début de saison, notamment lors des deux séries de trois victoires consécutives qui ont permis aux Jaunes de grimper sur le podium de la Ligue 1.  Un collectif ça vit et ce nest jamais stable. Travailler les fondamentaux, cela sert à entretenir les automatismes tout en essayant davancer pour aller dans des aspects plus fins et plus riches de notre sport. La base du football cest de bien faire les choses très simples. 

Votre e-mail est collecté par le Groupe SIPA Ouest-France pour recevoir nos actualités. En savoir plus.

Nantes a mené par deux fois face à Saint-Étienne. Mais grâce à un doublé de Denis Bouanga, les Verts se sont imposés et remontent au classement. Claude Puel na toujours pas perdu.

On reste dans une période difficile. On voulait que cela sarrête le plus rapidement possible mais malheureusement on a perdu ce soir. Comme on la dit cette semaine il va falloir réagir après la trêve.

Suite et fin de la 13e journée ce dimanche. Dans laprès-midi, Rennes a battu Amiens (3-1) et revient à la 10e place au classement à un point de lOM (avec un match en moins pour les Rennais). St Etienne grimpe sur le podium à la 3e place avec 21 points grâce à sa victoire à Nantes (2-3) et Montpellier se replace à 5e place avec 19 points grâce à son succès contre Toulouse (3-0).En cas de victoire ce soir contre Lyon, lOM passerait seul à la 2e place avec 22 points. En cas de match nul, les Olympiens seraient seuls 4e avec 20 points. LOM est provisoirement 9e avec 19 points.

L1/J13 : St Etienne sur le podium, Rennes et Montpellier remontent

Travailler. Il ny a que le travail qui paye. Il ne faut pas baisser la tête sinon nous allons complètement couler. Je connais ça pour lavoir vécu avec mon club précédent (Guingamp), il faut relever la tête et continuer à travailler tout simplement.

Entre Montpellier et Toulouse, la rencontre débute par un petit round d’observation. En effet, les joueurs du MHSC se montrent rapidement dangereux sur coup franc par l’intermédiaire de Savanier qui trouve le petit-filet extérieur (4e). Bien lancé en profondeur par Laborde, Delort pense ouvrir le score avant que son but ne soit refusé pour hors-jeu par la VAR (13e). Les deux équipes se procurent leurs plus grosses occasions sur coup franc avec de nouveau Savanier (17e) puis Sylla pour le TFC (23e). Les opportunités de scorer sont rares dans ce premier acte marqué par de nombreux contacts entre les joueurs. Juste avant la pause, Delort mystifie Vainqueur sur le côté droit et sert Gaëtan Laborde qui pousse le ballon dans le but de Reynet (1-0, 43e). A la mi-temps, le MHSC mène d’un but.A La Mosson, l’impact physique mis par les Toulousains continue de gêner les joueurs Montpelliérains. Dossevi pose quelques problèmes au côté gauche de la défense adverse, adressant deux centres précis qui ne trouvent pas preneur (46e et 48e). A l’heure de jeu, le MHSC profite de la faiblesse défensive toulousaine pour faire le break. Sur un bon centre de Congré, Damien Le Tallec s’élève dans la surface et trompe Reynet (2-0, 60e). Toulouse tente de réagir après ce but et Dossevi enroule un bon centre pour Koulouris au premier poteau mais Rulli se couche bien devant le Grec (65e). A l’entame du dernier quart d’heure, Téji Savanier, bien servi par Laborde, lâche une frappe de l’extérieur de la surface qui surprend Reynet (3-0, 75e). Avec son avantage de 3 buts, Montpellier passe dix dernières minutes assez calmes et valide un succès qui lui permet dintégrer le top 5 du championnat.

Saint-Etienne et Montpellier regardent vers le haut

On a été dangereux offensivement après je pense quon na pas défendu ensemble. Notre bloc na pas été assez compact, il y a eu trop despaces… Ce sont des choses à revoir à la vidéo dans la semaine.

On va dire que cest la période qui ne va pas donc il y a toujours des situations difficiles. Des situations ou par exemple au début de saison nous naurions pas eu de problèmes à nous en sortir mais en ce moment nous ny arrivons pas. Ces petites choses qui ne nous réussissent pas se voient plus.

Nantes, avec un système très offensif, a mené deux fois au score (Blas et Louza) mais les Verts ont pu compter sur un très bon Trauco (un but et une passe décisive) et un Bouanga inarrêtable (deux buts).

Ce nest pas important. Si je fais un mauvais match et quon gagne je serais très content. Aujourdhui je marque mais nous perdons, il faut vite oublier tout cela.

Malgré les absences de nombreux titulaires, Saint-Etienne réalise une superbe opération à la conclusion de ce match très ouvert. Séduisant dans le jeu, Nantes pourra regretter ses errances défensives.

Ça donne du spectacle. Cest aussi pour cela quon aime jouer dans des stades plein. Les fumigènes donnent une bonne ambiance et cest beau. Cest des trucs que lon voyait quand nous étions enfants, comme tout footballeur jai envie que ça continu. Après ils en ont décidé autrement, cest ennuyant.

Mais dans le Forez, Puel (58 ans) semble avoir changé. On lentend parler avec intérêt de ballon, de projets de jeu. Il fait bien vivre leffectif et il est difficile de prévoir ses compositions déquipe, car il veut faire participer le plus grand nombre de joueurs, même si à la Beaujoire, il devra faire sans deux cadres blessés récemment,Yann MVila et William Saliba. Cest aussi un gros travailleur qui fait attention aux détails. La direction bicéphale des Verts a usé beaucoup dentraîneurs mais veut lui laisser du temps. Un peu comme la famille Kita, à Nantes, qui a prévu de prolonger le bail de Gourcuff en lui donnant les pleins pouvoirs.

Ligue 1 : Le FC Nantes défait à domicile par les Verts

On a besoin deux car cest une période difficile mais malheureusement ils ne seront pas là. On va essayer de revenir à Nantes avec quelque chose de nos déplacements.

“Il faut toujours travailler les fondamentaux, estime Gourcuff. Car un collectif ça vit, ce nest jamais stable. Entretenir les automatismes, tout en allant chercher des aspects plus fins, plus riches. Arriver à faire de manière rigoureuse les choses les plus simples, surtout dans les périodes dinsuccès”. “On a encore beaucoup de travail et beaucoup de choses à corriger”, a expliqué Puel après la victoire contre Monaco. “Les joueurs ne communiquent pas assez. Le fait dencourager son partenaire ou donner une information technique contribue à rendre le jeu plus fluide”. Pour les deux coaches, le travail donne le cap, toujours.