Saint-Nazaire : nen déplaise à Macron, les Gilets jaunes sorganisent au plus haut niveau ! – NPA

Saint-Nazaire : n\en déplaise à Macron, les Gilets jaunes s\organisent au plus haut niveau ! - NPA

Assemblée des assemblées. Les gilets jaunes tentés par lenracinement municipal

À la Maison du peuple de Saint-Nazaire, de nombreux militants ne cachaient pas leur ambition de structurer leur mouvement au niveau local, voire de présenter des listes aux élections.

La réappropriation de notre pouvoir politique  passe par le niveau local . Telle est lune des résolutions adoptées par lassemblée des assemblées de gilets jaunes, dimanche, à Saint-Nazaire.  Nous appelons à créer dans chaque commune de France où cela est possible une ou plusieurs assemblées citoyennes et populaires , explique ce texte élaboré au sein dune commission portant sur la structuration locale du mouvement. Certains envisageaient même de se présenter aux élections municipales.

Malgré lescalade répressive du gouvernement, laccumulation de lois qui aggravent pour tous les conditions de vie, qui détruisent les droits et libertés, la mobilisation senracine pour changer le système incarné par Macron. Pour seule réponse au mouvement incarné par les Gilets jaunes et autres mouvements de lutte, le gouvernement panique et oppose une dérive autoritaire. Depuis cinq mois partout en France, sur les ronds-points, les parkings, les places, les péages, dans les manifestations et au sein de nos assemblées, nous continuons à débattre et à nous battre, contre toutes les formes dinégalité et dinjustice et pour la solidarité et la dignité.

 Cest une option qui est posée , reconnaît un gilet jaune de Commercy (Meuse), qui ne veut pas donner son nom.  Lidée, ce nest pas de se présenter par en haut, en surplomb, comme un parti politique et promettre votez pour nous et vous allez voir ce que lon va faire. Si on faisait cela, on reproduirait le système politique que lon condamne.  Lidée serait plutôt, explique-t-il, d investir le champ électoral pour redonner le pouvoir de décision à lassemblée populaire, seule souveraine. Le maire deviendrait une sorte de délégué général et les conseillers municipaux un exécutif chargé dappliquer systématiquement la volonté de cette assemblée municipale .

 Le mouvement des gilets jaunes est né par la base, et cest comme ça quon doit le consolider , abonde Stéphane Carbiener, 45 ans, venu de Bordeaux.  Et comment reprendre les clés du pays ? Ça démarre par les maires. On a 36 000 communes où les gilets jaunes peuvent consolider le lien quils ont commencé à créer , ajoute-t-il, saluant la proposition des représentants de Commercy.

Concrètement, nous reconnaissons que lassemblée des assemblées peut recevoir des propositions des assemblées locales, et émettre des orientations comme la fait la première assemblée des assemblées de Commercy. Ces orientations sont ensuite systématiquement soumises aux groupes locaux. LAssemblée des assemblées réaffirme son indépendance vis-à-vis des partis politiques, des organisations syndicales et ne reconnaît aucun leader autoproclamé.

À lAG des AG, les élections européennes ne suscitent pas le moindre intérêt. Les listes gilets jaunes pour le scrutin du 26 mai sont unanimement rejetées. Le ton diffère sur le scrutin local. À Bayonne, les gilets jaunes ont créé une association loi 1901.  Cela permet de fédérer lensemble des groupes du Pays basque, mais aussi davoir des financements, des dons, de discuter avec les élus, les syndicats. Et aussi être identifiés en vue des municipales , raconte par exemple un membre de la délégation venue des Pyrénées-Atlantiques. Un autre, venu de Chambly, dans lOise, ne cache pas non plus son ambition de  réinvestir les conseils municipaux . À Villeneuve, dans lAveyron, lassemblée des gilets jaunes sest déjà emparée des enjeux communaux, notamment du plan durbanisme, actuellement en discussion.

 Bonjour la France, bonjour les gilets jaunes.  Dans la grande salle de la Maison du peuple de Saint-Nazaire, près de 700 gilets jaunes se pressent pour le début de lassemblée plénière de la deuxième  AG des AG  du mouvement. Deux mois après le succès de lAG de Commercy, qui a initié ces rendez-vous nationaux rassemblant les délégations de toute la France, le nombre de délégations présentes a plus que triplé.  On a dû refuser du monde , se félicite Jo, un des organisateurs de Saint-Nazaire.

 On est dans une période dessoufflement, et pour moi ce serait trop se disperser, pour peut-être peu de résultats , confie une autre militante, venue de Nantes, à lAFP. Mais ils sont nombreux, à la Maison du peuple de Saint-Nazaire, à avoir été séduits par la théorie du municipalisme, telle quelle a été développée par Murray Bookchin, bien que le terme napparaisse pas dans les textes issus des assemblées.  Municipalisme ,  commune ,  communalisme … Quimporte le mot, la philosophie est la même.  Transformer nos assemblées de lutte en assemblées de gestion du quotidien, en AG décisionnelles, où les gens ne se retrouvent pas seulement pour conduire et organiser le mouvement, mais aussi pour savoir ce que lon peut faire pour améliorer nos vies localement, dans nos villes, dans nos quartiers , raconte le gilet jaune de Commercy. Fédérées  en réseau , elles pourraient en outre  créer un rapport de forces  avec les autorités, nationales ou locales. En particulier avec  celles qui nont pas joué le jeu avec les gilets jaunes… .

Après trois jours de réflexion, cette AG des AG a voulu inscrire le mouvement des  gilets jaunes  dans la durée. Pour remobiliser des troupes parfois épuisées par près de cinq mois de mobilisation, le principe dune semaine jaune  a été adopté.

À la veille des élections européennes, lHumanité ouvre le débat  – 84 pages.

Assemblée des assemblées. Les gilets jaunes se structurent

100 pages de faits, d’analyses et d’explications sur le système d’évasion fiscale… 

Les délégations de gilets jaunes de toute la France affluent à lassemblée des assemblées de Saint Nazaire, ce vendredi après-midi. Une pluie fine tombe presque sans interruption. Sous des barnums, des dizaines de personnes sactivent pour préparer le repas du soir, une association militante propose une cantine à prix libre, les bénéfices serviront à financer des actions de solidarité envers les migrants. Entre les délégués et les observateurs, près de 800 personnes planchent tout le week-end. Avec une telle affluence, pas de place pour limprovisation. À lentrée, chacun donne le nom de son assemblée et reçoit un badge, vert pour les délégués, bleu pour les observateurs. Dans la grande salle de la maison du peuple, une dizaine de cercles rassemblent une trentaine de personnes. À tour de rôle, les participants se présentent et décrivent lactivité de leurs groupes. Un moyen de prendre la température du mouvement près de cinq mois après son lancement. Si, dans les environs de Colmar, les ronds-points sont toujours occupés, au Blanc, dans lIndre, ils ont été dégagés fin janvier par la police. Le constat est général, la fréquentation des ronds-points baisse, de nombreuses cabanes ont été détruites. Partout en revanche, les assemblées populaires ou citoyennes se réunissent régulièrement, les délégués évoquent de nouvelles actions pour, avec les beaux jours, sadresser à tous ceux  qui ne sont pas encore gilets jaunes . Pour Claude, délégué de lassemblée de Commercy, qui avait lancé lappel à lorigine de la première assemblée des assemblées, ce tour de présentation et le week-end qui commence sont très importants.  Depuis la destruction de notre cabane, nous sommes au creux de la vague. Nous sommes venus dans lespoir que ça nous redonne un coup de fouet , explique-t-il. Très vite, après une pause, les travaux reprennent à nouveau en petits groupes répartis entre la grande salle et les chapiteaux. Les thèmes sont variés : écologie, Europe, convergence avec les syndicats, les associations… Un atelier planche sur louverture de maisons du peuple un peu partout. Cest aussi loccasion dévoquer dautres initiatives locales, ici un jardin partagé solidaire, là un marché de producteurs locaux pour éviter les grandes surfaces.

+ Tout le site humanite.fr en illimité, sur ordinateur, mobile & tablette + Version numérisée du quotidien et du magazine LHumanité Dimanche sur ordinateur, mobile & tablette

Saint-Nazaire. Gilets jaunes : trois jours dintenses débats

Sur place, les manifestants ont débattu des moyens de “renforcer le mouvement”, alors que tous reconnaissent un essoufflement de la contestation inédite dEmmanuel Macron, qui a connu samedi dernier sa plus faible mobilisation. À lissue du rassemblement, cinq “appels” communs ont été publiés ce dimanche, et devront être approuvés par les groupes locaux, rapporte Le Monde.  

Les questionnements autour de la structuration sont nombreux.  Notre groupe veut savoir comment fonctionner de manière plus horizontale au sein du mouvement , insiste Alexia, agricultrice déléguée, du rond-point du Cannet-des-Maures. Venu de Strasbourg, un trentenaire préfère coordonner plutôt que centraliser.  Beaucoup de ronds-points nont pas du tout le même système de fonctionnement. Certains fonctionnent en AG, dautres avec un leader.  Interrogation aussi autour des voix des gilets jaunes.  Jespère un positionnement sur les leaders médiatiques pour rappeler quils ne parlent quen leur nom propre , ajoute Johanna, institutrice et gilet jaune du 94. En fin daprès-midi, lors du groupe de travail sur lappel de lAG des AG, une tension émerge entre deux lignes. Lassemblée des assemblées doit-elle devenir une direction ou, dans une volonté de démocratie directe, ne doit-elle que réaliser des propositions à valider par des assemblées locales souveraines ? Cest finalement cette seconde option qui, dimanche, est au cœur du second appel de lassemblée des assemblées.

À Saint-Nazaire, lAssemblée des assemblées veut sortir du capitalisme

Le premier dentre eux revendique “laugmentation générale des salaires, des retraites et des minimas sociaux” ainsi que “des services publics pour toutes et tous” et dénonce “la mascarade du grand débat”. Un second appel “pour la convergence écologique […] prend acte de lurgence environnementale, sociale et démocratique” et sinsurge de la “fausse écologie punitive” de la taxe carbone.  

Alors que, depuis plusieurs semaines, sur les pages Facebook de certains  gilets jaunes , dont le médiatique Eric Drouet, monte lidée de saccorder sur un même vote pour contrer la liste La République en marche-MoDem, cette  assemblée des assemblées , qui  ne reconnaît aucun leader autoproclamé , fait le choix  de ne donner aucune consigne de vote ou même de participation à ces élections  et condamne  toutes les tentatives de constitution de liste politique au nom des gilets jaunes . Mais elle suggère de faire de cette période électorale une grande période de sensibilisation contre les institutions européennes.

Un troisième texte, sur les élection européennes, ne donne “aucune consigne de vote ou même de participation à ces élections”. Il propose par ailleurs “dorganiser une campagne dinformation et de sensibilisation contre les institutions européennes et leur politique libérale” et de “tourner en dérision cette mascarade électorale” par exemple en organisant un “carnaval” ou un “vote parallèle dans des cercueils jaunes”. 

Les  gilets jaunes  réunis à Saint-Nazaire dénoncent, dans un quatrième appel, la  répression policière et judiciaire  du mouvement.  Ce que nous vivons aujourdhui est le quotidien des quartiers populaires depuis des décennies. Maintenant, lautoritarisme se généralise à toute la société , estiment-ils. Ils demandent  lannulation des peines  des personnes condamnées depuis le début du mouvement – plus de 2 000 selon le ministère de la justice, qui précise que 40 % ont été condamnées à de la prison ferme.

Un quatrième appel sintéresse à “la répression policière et judiciaire” du mouvement et demande notamment “lannulation des peines” des gilets jaunes condamnés. Il incite également à rejoindre lappel à manifester contre la loi anticasseurs de 50 organisations, dont la Ligue des droits de lhomme, pour samedi 13 avril. Enfin, un dernier texte plaide pour la tenue, dans “chaque commune de France”, “dune …Lire la suite sur LExpress.fr

Persuadés de la convergence entre leur combat et les combats écologiques, ces  gilets jaunes  insistent dans un troisième texte sur  lurgence environnementale, sociale et démocratique .  La taxe carbone est lexemple parfait de la fausse écologie punitive qui cible les gens qui ne sont pas responsables, estime le texte. Or, il y a des responsables et des pollueurs à qui sattaquer directement par des actions coordonnées.  Il invite à créer un nouveau  mouvement social écologique populaire .