Cancers : une surmortalité observée autour de Saint-Nazaire – franceinfo

Cancers : une surmortalité observée autour de Saint-Nazaire - franceinfo

Saint-Nazaire : une surmortalité qui inquiète

Messenger LinkedIn Email Deux études de lARS, Agence régionale de santé, ont confirmé des risques de surmortalité dans lagglomération de Saint-Nazaire. Les autorités disent vouloir continuer à explorer les raisons autres que lalcool et le tabac. Explications.

Les services de lÉtat (sous-préfecture, Agence régionale de la santé, Direction régionale de lenvironnement, Direction régionale du travail), associés à Air Pays de la Loire et au Registre des cancers de Loire-Atlantique et Vendée ont

Des cas de cancers en augmentation et un taux de mortalité prématurée supérieur de 28 % à la moyenne nationale. Cest ce que révèle une étude épidémiologique menée par lAgence Régionale de la Santé réalisée sur lagglomération de Saint-Nazaire. Les habitants veulent savoir pourquoi.

Dans ce territoire concentrant un grand nombre dindustries (raffinerie, terminal méthanier, industrie navale et aéronautique, activité portuaire…), les indicateurs manquent pour évaluer leur impact sur la santé.  Les études de risque sanitaire ne montrent pas de danger pour les populations riveraines, observe Christophe Hennebelle, adjoint au chef de service chargé des risques de la direction régionale de lenvironnement, de laménagement et du logement (Dreal). Pour autant, nous devons compléter notre surveillance sur certaines substances, comme les particules fines autour de la raffinerie de Donges ou lutilisation de chromate de strontium dans le secteur aéronautique.  Il ajoute que lentreprise Total sest engagée à investir 25 millions deuros pour réduire de 30 % ses émissions de composés organiques volatils dici à 2023.