À Saint-Quentin, Florian Beclin et Cambrai souhaitent rebondir

À Saint-Quentin, Florian Beclin et Cambrai souhaitent rebondir

À Saint-Quentin, Florian Beclin et Cambrai souhaitent rebondir

nAprès sa défaite à domicile contre Avignon qui a mis fin à sa série de quatre victoires, Cambrai doit vite réagir à Saint-Quentin pour maintenir à distance une concurrence redevenue pressante.

Jour sans et simple accident de parcours ou véritable coup d’arrêt ? Le derby de ce soir va permettre de mieux mettre en perspective la défaite du CVEC à Vanpoulle face à Avignon. Un match où l’engagement n’a pas été à la hauteur des exigences de la Ligue B.

Une loi contre les violences faites aux femmes… vite jugée insuffisante

Médecins sans frontières confronté à 24 cas de harcèlement et abus sexuel

500 armes, des explosifs et 100 kg de munitions saisis chez un commerçant

Évitez l’A1 ce mercredi en début d’après-midi en direction de Lille

2017, année record pour les exportations de vins et spiritueux français

Foodwatch dénonce une gestion défaillante de la crise du lait contaminé

Priver Orelsan de ses Victoires de la musique, pétition pour, pétition contre…

Huit œuvres de Camille Claudel exposées à La Piscine jusqu’en avril

Quatre épreuves écrites et un grand oral au menu du bac nouvelle formule

Les transporteurs routiers en colère face à « l’inhumanité » des zones de stockage

À trois jours d’un choc à Vanpoulle face à l’ogre cannois, leader avec six points d’avance sur Narbonne, 2e, les Cambrésiens ont assuré l’essentiel hier soir à Saint-Quentin (1-3). Dans la douleur certes. Mais le derby en poche, ils ont maintenu un écart conséquent avec leurs poursuivants, et notamment Saint-Nazaire (4e à 5 points), qui leur permet d’aborder leur sommet sans pression.

Gabriel Denys le redoutait ce derby. Et le score à la pause allait vite lui donner raison. À un partout alors que sa troupe n’avait fait qu’une bouchée d’Axonais transparents dans la première manche (10-18, 19-25), il y avait matière à cogiter.

Claude Roghe, en chamboulant son six de départ (Lech et Soltin entraient dans le deuxième set en lieu et place de Roulleau et Ozari, blessé) et de tactique, semblait, en effet, avoir trouvé la parade. Les Nordistes, gênés aux ailes, éprouvaient en tout cas les pires difficultés à mettre la balle à terre ! Tandis qu’en réception, les…