Purge contre les policiers: lauteur présumé jugé le 28 novembre

Purge contre les policiers: l\auteur présumé jugé le 28 novembre

Halloween : quand la fête tourne à la “purge”

Des incidents ont eu lieu dans plusieurs villes de lEssonne lors de la nuit dHalloween, du 31 octobre au 1er novembre. Des magasins ont été pillés notamment à Étampes et des policiers attaqués par un jet dacide à Montgeron.

Les appels à tuer des policiers dans la nuit dHalloween nétaient pas une blague. De violents incidents ont éclaté dans le centre-ville de Lyon et dans plusieurs communes voisines, comme résultat: sept personnes interpellées, des voitures et du mobilier urbain incendiés et des vitrines brisées.

Magasins pillés, caillassages et jet dacide : nuit agitée pour Halloween dans lEssonne

Après des appels à une «purge» des policiers le mercredi 31 octobre, soir dHalloween, relayés ces derniers jours sur les réseaux sociaux, de nombreux incidents ont éclaté ce mercredi soir au cœur de Lyon où environ 200 individus sen sont pris aux policiers, mais également aux commerçants.

#Purge: Pillages et affrontements avec la police, rue de la République à Lyon. pic.twitter.com/uMsn35CtJf

Le jeune Isérois de 19 ans, à lorigine du premier message devenu viral, sera jugé le 28 novembre pour “provocation, non suivie deffet, au crime ou délit”, après son appel à la “purge” le mercredi 31 octobre, soir dHalloween. Il évoque de son côté “une énorme blague”.

Sept personnes, dont les identités nont pas été précisées, ont été arrêtées près de la place Bellecour, à Lyon, où ont eu lieu des «bousculades» et des «jets de projectiles sur la vitrine dun fleuriste», indique la préfecture en réfutant toute action «organisée».

Ces sept personnes, dont les identités nont pas été précisées, ont été arrêtées près de la place Bellecour où ont eu lieu des “bousculades” et des “jets de projectiles sur la vitrine dun fleuriste”, a ajouté la préfecture, qui a réfuté toute action “organisée”.

Vers 23 heures, les pompiers du Rhône avaient effectué dans la soirée 24 interventions, essentiellement pour des feux de poubelles ou de voitures à Lyon, dans les communes environnantes, ainsi quà Givors et Villefranche-sur-Saône.

La préfecture a assuré de son côté que sept véhicules incendiés avaient été signalés dans le département.

A Strasbourg, des poubelles et des voitures ont été brûlées. Les forces de lordre ont également été visées par des projectiles, cailloux et cocktail Molotov, lors de leurs interventions. Trois personnes ont été interpellées, selon Les Dernières nouvelles dAlsace.

Comme lindique Actu17, une scène de dégradations par un groupe dindividus a également été filmée à Metz. On y aperçoit les casseurs dégrader du mobilier urbain avant de sen prendre au tramway en le caillassant et en utilisant un mortier dartifice.

Des messages sur les réseaux sociaux avaient relayé ces derniers jours des appels à la “purge” des policiers ce mercredi 31 octobre. Ces appels s’inspirent d’une série américaine, “The Purge”, dans laquelle, aux Etats-Unis, tous les crimes sont autorisés le temps d’une nuit.

🔴 Alerte — Premières images de la « purge » d’Halloween: une bande de racailles dégrade un arrêt et attaque un tram à Borny (Metz) pic.twitter.com/kktcrQRS4y

“Quand on menace de tuer des policiers et des gendarmes, ce n’est pas une blague, ce sont des faits extrêmement graves, et donc j’ai porté plainte”, a de nouveau réagi Christophe Castaner mercredi en marge d’un déplacement à Garges-les-Gonnesse (Val-d’Oise).

Les policiers ont été ciblés à Montgeron, dans lEssonne. Peu après, un magasin Intersport a été pillé par une vingtaine dindividus, à Étampes.

Au total, 116 interpellations ont été effectuées selon un communiqué de presse du ministère de lintérieur, donnant lieu à 82 gardes à vue.  Hier soir nous avons mobilisé 15 000 forces de lordre (…). Les dégâts sont (…) largement inférieurs à ce que nous avons connu  les années précédentes, même sils restent  totalement anormaux, scandaleux , a déclaré jeudi le ministre de lintérieur Christophe Castaner en marge dune visite à la brigade des sapeurs-pompiers de Paris.

“Purge” contre les policiers: “une mobilisation renforcée” pour Halloween annonce Castaner

Nous nous engageons à protéger vos informations personnelles et nous avons mis à jour notre Politique de Confidentialité afin de nous conformer au Règlement général sur la protection des données (GDPR), nouveau règlement de l\UE qui est entré en vigueur le 25 mai 2018.

Veuillez consulter notre Politique de Confidentialité. Elle contient les détails sur les types de données que nous recueillons, la façon dont nous les utilisons et vos droits en matière de protection des données.

Dans le Rhône, douze personnes ont été interpellées, la plupart à Lyon, à la suite de bousculades, jets de projectiles, feux de poubelles et de véhicules, selon la police. La préfecture a toutefois démenti toute action organisée. En 2016 et 2017, la soirée de Halloween avait déjà été marquée par des incidents dans lagglomération lyonnaise.

Puisque vous avez déjà partagé vos données personnelles avec nous lors de la création de votre compte personnel, pour continuer à utiliser celui-ci, veuillez cocher la case ci-dessous:

Si vous ne souhaitez pas que nous continuions à traiter vos données, cliquez ici pour supprimer votre compte.

“Ils ont fait une razzia et vidé les étalages. Les agents de sécurité ont tenté dintervenir mais, en nombre inférieur, ils ny sont pas parvenus et ont reçu des coups. Ils ont tout de même pu récupérer une partie du butin. Les policiers nationaux, qui quadrillaient le secteur, sont rapidement intervenus et ont interpellé quelques suspects. Mais la plupart des voleurs avaient déjà fui avec une grande partie des vêtements mis en vente”, relate le quotidien.

Purge dHalloween : des violences ce soir contre les policiers ?

Si vous avez des questions ou des inquiétudes concernant notre Politique de Confidentialité, veuillez nous contacter à privacy@sputniknews.com.

HALLOWEEN – Leur effectif avait été renforcé, mais cette nuit dHalloween promettait dêtre éprouvante pour les forces de lordre. Plusieurs personnes ont été interpellées dans la soirée de mercredi à Lyon après des scènes de violence urbaine dans le centre ville survenues après quun appel à “la purge” a été lancé sur les réseaux sociaux. Dans lEssonne, cest une jeune fille qui a été interpellée.

IdentificationPolitique de confidentialité Je consens au traitement de mes données personnelles conformément à la Politique de Confidentialité à des fins de création dun compte personnel sur le site. Sinscrire* Tous les champs sont obligatoires Veuillez confirmer votre email en suivant les instructions qui vous ont été envoyées à ladresse OkRéinitialiser le mot de passeVeuillez saisir votre adresse de messagerieVeuillez saisir les caractères de limage ci-dessousRéinitialiserIdentificationPolitique de confidentialité Des instructions pour réinitialiser votre mot de passe ont été envoyées à ladresse OkSinscrireAvez-vous un compte sur fr.sputniknews.com?OuiNonSinscrire Bonjour, ! Email:Mot de passe:Se rappeler de moiConnexionJe nai pas de compte sur fr.sputniknews.comSinscrireMot de passe oublié?Politique de confidentialitéOkSinscrire Bonjour, ! Email:Pseudo:SuivantIdentificationJe possède un compte sur fr.sputniknews.com Je consens au traitement de mes données personnelles conformément à la Politique de Confidentialité à des fins de création dun compte personnel sur le site avec lutilisation du/des module(s) des réseaux sociaux. OkSupprimer votre profilEtes-vous sûr de vouloir supprimer votre profil fr.sputniknews.com?OuiNonVotre profil a été supprimé! Vous avez 30 jours pour le rétablir en cliquant sur le lien dans lemail qui a été envoyé à ladresse indiquée à linscription.Fermer Bonjour, ! Nous nous engageons à protéger vos informations personnelles et nous avons mis à jour notre Politique de Confidentialité afin de nous conformer au Règlement général sur la protection des données (GDPR), nouveau règlement de lUE qui est entré en vigueur le 25 mai 2018.

Alors que linitiateur de cet appel a été interpellé et a assuré quil ne sagissait que dune “énorme blague”, de nombreuses personnes ont provoqué des heurts en marge de la fête dHalloween, qui avait déjà été marquée par des violences lan dernier. À Lyon et dans lEssonne, notamment, la tension montait face à des groupes de casseurs déterminés à reproduire une nuit sur le modèle du film “American Nighmare”.

Veuillez consulter notre Politique de Confidentialité. Elle contient les détails sur les types de données que nous recueillons, la façon dont nous les utilisons et vos droits en matière de protection des données.

Peu après, à Montgeron, toujours dans lEssonne, des policiers ont été pris à partie et ont été victimes de caillassage et ont reçu une bouteille dacide alors quils tentaient dempêcher le pillage dune épicerie par trois jeunes masqués.

Puisque vous avez déjà partagé vos données personnelles avec nous lors de la création de votre compte personnel, pour continuer à utiliser celui-ci, veuillez cocher la case ci-dessous:

La fête dHalloween a mal tourné, jeudi 1er novembre dans certaines villes de France. Tout serait parti de messages relayés sur les réseaux sociaux, demandant de shabiller en noir, précisant que "les armes sont autorisées", et appelant à brûler "tout ce que vous voyez, voitures, poubelles, etc". Des appels à une "purge". Une référence à un film américain dans lequel, une fois par an, tous les crimes sont permis. Lors de la nuit dHalloween, des incidents ont éclaté à Lyon (Rhône), Étampes (Essonne), Metz (Moselle), à Rennes (Ille-et-Vilaine) et dans dautres villes dEssonne.

Si vous ne souhaitez pas que nous continuions à traiter vos données, cliquez ici pour supprimer votre compte.

"Les jeunes sont venus et ont cassé la porte ! Cétait Halloween et cest parti en cacahuète en fait", salarme une passante. Des agressions ont eu lieu, des CRS ont été

VIDEOS. Halloween : 116 interpellations, des dégradations dans tout le pays

Si vous avez des questions ou des inquiétudes concernant notre Politique de Confidentialité, veuillez nous contacter à privacy@sputniknews.com.

Lenregistrement et lidentification de lutilisateur sur les sites web Sputnik par le biais de lun de ses comptes sur les réseaux sociaux indique lacceptation de ces règles.

"Dautres (…) ont repris cet appel à la purge. Cest pour ça que jai demandé une mobilisation très attentive, renforcée à tous les préfets de France pour que nous puissions avoir une soirée festive, car Halloween est une soirée festive", a-t-il ajouté.

Lutilisateur est tenu de ne pas violer, par ses actions, la législation nationale et internationale.

"Quand on menace de tuer des policiers et des gendarmes, ce nest pas une blague, ce sont des faits extrêmement graves, et donc jai porté plainte", a de nouveau réagi Christophe Castaner mercredi en marge dun déplacement à Garges-les-Gonnesse (Val-dOise).

Lutilisateur sengage à sadresser avec respect aux autres participants de la discussion, aux lecteurs et aux personnes mentionnées dans les articles.

Depuis samedi, plusieurs documents circulent sur les réseaux sociaux. Lun deux, intitulé "Les règles de la purge de Corbeil-Essonnes", appelle notamment à attaquer les forces de lordre "au mortier, feux dartifice, pétards, pierres".

Purge contre des policiers : des incidents dans toute la France

Ladministration se réserve le droit de supprimer les commentaires publiés dans des langues différentes de celle du contenu principal de larticle.

Sur toutes les versions linguistiques du site sputniknews.com, les commentaires publiés par lutilisateur peuvent être édités.

Ladministration se réserve le droit de bloquer laccès de lutilisateur à la page ou de supprimer son compte sans avertissement préalable en cas de violation par lutilisateur des règles de rédaction des commentaires ou de détection dans les actions de lutilisateur de signes dune telle violation.

“La purge” dans lEssonne : des violences urbaines en marge de la soirée dHalloween

Lutilisateur peut lancer la procédure de recouvrement de son compte / de déblocage de laccès, en écrivant une lettre à ladresse électronique suivante: La lettre doit contenir: moderator.fr@sputniknews.com

Si les modérateurs jugent possible de restaurer le compte / den débloquer laccès, il en sera ainsi.

Dans le cas dune violation répétée des règles et dun blocage répété, laccès de lutilisateur ne peut pas être restauré. Le blocage, dans ce cas, est définitif.

Pour contacter léquipe de modérateurs, utilisez ladresse électronique suivante: moderator.fr@sputniknews.com