Mort dun jeune homme à moto: quelques tensions dans la nuit à Sarcelles, le maire appelle au calme – BFMTV.COM

Mort d\un jeune homme à moto: quelques tensions dans la nuit à Sarcelles, le maire appelle au calme - BFMTV.COM

Val-dOise. Un homme fait une chute mortelle à moto près dune intervention de police

La famille dIbrahima a déposé plainte contre X pour homicide involontaire à la suite du décès du jeune homme dimanche après une chute en moto à Villiers-le-Bel. La famille demande notamment à ce que les images de vidéosurveillance soient exploitées en urgence pour faire la lumière lévénement.

Les faits ont eu lieu peu avant 17 heures dans le quartier de la Cerisaie, alors que des policiers interpellaient un autre homme en “défaut de permis de conduire” comme lavait précisé dans un communiqué dimanche soir le préfet du Val-dOise.

Le préfet a précisé quaprès ce contrôle le jeune homme homme est arrivé en moto “à vitesse élevée”. Lun des policiers aurait alors “esquissé le geste de ralentir, en enjoignant verbalement au pilote de freiner, mais le motard est “monté sur le trottoir, ré-accélérant avant de freiner brutalement et de perdre le contrôle de sa machine”, selon les dires du préfet.

“Nous réclamons la saisie des vidéos de surveillance au plus vite”, affirme Diané Ba. “Cest lélément le plus parlant et le seul qui permettrait de trancher le débat entre les propos divergents de la police et des témoins. Eux disent quil ne sagit pas dun accident. Les policiers ont délibérément bougé leur véhicule quand mon frère est venu vers eux. Mon frère a essayé de les éviter et cest à ce moment-là quil sest pris le poteau.”

Dans sa chute, il a “violemment percuté” un poteau métallique. Malgré le massage cardiaque pratiqué par les policiers puis les secours, le jeune homme na pas survécu. Il est décédé à son arrivée à lhôpital vers 18h30. Une enquête a été confiée à la Sûreté départementale. Une autopsie aura lieu demain afin de permettre de déterminer les causes du décès, comme la expliqué le parquet de Pontoise ce lundi.

Si du point de vue des grands médias, les deux versions sont mises en question, la grande majorité des titres accrédite lhypothèse dun accident relayant ainsi la version policière. Cest ce qui sous-tend lusage par Le Parisien de lexpression « accident mortel ». La police affirme ainsi que le jeune homme aurait refusé dobtempérer aux ordres de ralentir et serait « monté sur le trottoir, réaccélérant avant de freiner brutalement et de perdre le contrôle de sa machine. » Le communiqué de police continue, « dans sa chute, il a violemment percuté un poteau métallique ». Il conclut en affirmant que le jeune homme avait surement quelque chose à cacher car « à ce stade, il savère que la motocross était signalée volée ». 

Un jeune homme, âgé de 22 ans, a fait une chute mortelle à moto, dimanche, à Villiers-le-Bel, dans le Val-dOise. Laccident, qui a eu lieu en fin daprès-midi, sest produit à proximité dune intervention de la police, qui interpellait un autre homme en  défaut de permis de conduire , selon le communiqué de la préfecture du Val-dOise.

La moto se serait engagée dans la rue de lintervention, à une  vitesse élevée . Lun des policiers a alors  esquissé le geste de ralentir, en enjoignant verbalement au pilote de freiner , mais le motard est  monté sur le trottoir, ré-accélérant avant de freiner brutalement et de perdre le contrôle de sa machine . Dans sa chute, il a  violemment percuté  un poteau métallique. Les policiers ont pratiqué un massage cardiaque avant larrivée des secours. En vain. Le jeune homme est mort vers 18 h 30, à son arrivée à lhôpital.

Le cortège se dirige ensuite vers le rond-point du 19-Mars-1962, en passant par la rue où Mouhsin et Laramy, respectivement 15 et 16 ans, avaient perdu la vie dans la collision de leur moto-cross avec une voiture de police en 2007. Mara Kanté avait été accusé à tort davoir tiré à balles réelles sur un policier lors des nuits démeutes qui avaient suivi. Présent ce lundi, il adresse un message au millier de personnes réunies.  Pas plus tard quil y a une semaine, on profitait de la bécane avec Ibrahima et, aujourdhui, notre frère est mort. Jai fait de la prison à lépoque, jai été mis à lisolement pendant onze mois. Aujourdhui, nous sommes vus comme des citoyens de seconde zone. Il faut quon se batte pour être libres, quon puisse se libérer de nos chaînes invisibles. Il y a eu Zyed, Bouna, Mouhsin, Laramy. Et aujourdhui, il y a Ibrahima. 

Deux témoins de laccident, interrogés par Le Parisien, ont livré une autre version des faits :  Quand les policiers ont entendu le bruit de la moto qui sengageait dans la rue, un camion des forces de lordre a démarré et lui a bloqué la route. Pour léviter, la moto a voulu monter sur le trottoir. Mais elle a guidonné. La moto a volé sur la route, et lui, dans le poteau. La police a tout de suite déplacé la moto de la route au trottoir pendant que leurs collègues faisaient un massage cardiaque sur le motard .

Il y a quelques mois, la famille Bah avait déjà subi un drame, avec la disparition dun des grands frères dIbrahima, victime dune rupture danévrisme.  Je pleure deux frères en quelques mois seulement… , déplore Boubacar. Quelques instants plus tôt, face à la foule, Diané, lun des aînés dIbrahima, a tenu à parler de la passion de son frère pour la moto… Et rétablir sa vérité concernant son petit frère.  Cétait quelquun qui aimait la vie. Aujourdhui, il faut rester dans un état desprit pacifique, mais cest toujours les mêmes qui prennent et toujours les mêmes quon essaie de diaboliser.  Dans un communiqué, la préfecture du Val-dOise avait notamment indiqué que la moto-cross en question était  signalée volée .

Des caméras de vidéosurveillance pourraient avoir capté la scène et permettre déclaircir les circonstances du drame. Cest ce quespère Jean-Louis Marsac, le maire (DVG) de Villiers-le-Bel :  Cest ce qui peut arriver de pire. Cest toujours un drame un jeune homme, en pleine santé, qui décède, quelles que soient les circonstances. Mais il faut être prudent à ce stade. Jespère que les uns et les autres vont rester calmes en attendant les résultats des vidéos .

Le procureur de Pontoise a indiqué lundi que lenquête, confiée à la Sûreté départementale, devra “déterminer les circonstances entourant la chute”, grâce notamment à lautopsie du corps mardi, à “laudition de tous les témoins présents sur les lieux, lexamen de la moto et des véhicules de police”, ainsi que l”exploitation des caméras de surveillance de la ville”.

En 2007, la mort de deux adolescents, dans des circonstances similaires, avait provoqué deux nuits démeutes à Villiers-le-Bel. Dimanche soir, la situation était très calme dans la ville, selon une source policière à lAFP.

Un millier de personnes se sont rassemblées lundi dans le quartier où le jeune Ibrahima est mort. La famille a annoncé avoir déposé une plainte contre X pour homicide involontaire. Des “témoins qui ont assisté à toute la scène ont indiqué quun véhicule de police a pu être responsable de la chute mortelle”, a déclaré lavocat  de la famille Me Yassine Bouzrou.