Strasbourg: un chef scout mis en examen pour agressions sexuelles …

Strasbourg: un chef scout mis en examen pour agressions sexuelles ...

Bas-Rhin : un chef scout accusé de viol sur 13 jeunes filles de 8 à 11 ans

Un professeur du collège Charles-de-Gaulle de Seltz (Bas-Rhin) a été mis en garde à vue ce lundi 5 novembre, jour de la rentrée scolaire. Également responsable scout à Wissembourg (Bas-Rhin), il est accusé dagression sexuelle par treize mineures, et même de viol par lune delles.

Lundi dernier à Niederroedern (Bas-Rhin), la matinée suit son cours quand des gendarmes se rendent au domicile d’un homme, un professeur de physique-chimie, employé par un collège de Seltz. Ils sont là pour linterpeller. Les faits qui lui sont reprochés sont graves…

Les faits présumés se seraient produits entre 2010 et 2016. La plupart des victimes auraient décrit des caresses réalisées lors de séances de massage avec de lhuile. Lune des jeunes filles aurait évoqué un fait de viol par pénétration digitale. Certaines des victimes seraient des amies de filles du mis en cause, qui se rendaient notamment chez lui pour profiter de sa piscine précisent les Dernières nouvelles dAlsace. Dautres sont des scouts dont il avait la charge en tant que chef de troupe à Wissembourg. Aucune agression naurait été commise en milieu scolaire.

Cet individu de 46 ans, qui est aussi chef scout à Wissembourg à une vingtaine de kilomètres de là, aurait abusé de 13 jeunes filles. 13 mineures de 8 à 11 ans qui ont témoigné contre lui et dénoncé des attouchements sexuels.

“À ce stade de lenquête”, aucune agression na toutefois été repérée dans le milieu scolaire, a-t-on encore indiqué de source proche de lenquête. “Mais il pourrait vraisemblablement y avoir dautres victimes vu lenvironnement du suspect et ses activités dans le milieu du scoutisme”. Cest le témoignage récent dune jeune fille de 17 ans, qui a raconté avoir été victime dattouchements de la part du suspect quand elle avait 9 ans, qui a alerté les enquêteurs. “Dautres témoignages ont été rassemblés depuis et ont abouti à sa mise en examen”, a expliqué cette même source proche de lenquête. Lenquête a été confiée aux gendarmes de la brigade de recherches de Wissembourg. “Elle devra désormais sattacher à vérifier lexistence ou non dautres victimes au contact desquelles le mis en examen se trouvait régulièrement du fait de ses différentes activités”, a souligné le parquet.

Les abus se seraient déroulés de 2010 à 2016, rapporte Les Dernières Nouvelles dAlsace. La plupart du temps, lors de rassemblements de scouts et pendant des séances de massages sous les tentes.

Il reconnaît les agressions. Lundi, lenseignant de physique-chimie na pas repris son poste au collège de Seltz après les vacances de la Toussaint. Il a en effet été interpellé le matin à son domicile situé à Niederroeden. En garde à vue, après avoir été confronté aux témoignages de ses victimes, il a reconnu les agressions mais a récusé les accusations de viol. Le parquet général a requis son placement en détention provisoire.

Une des victimes a pour sa part parlé dun viol par pénétration digitale. Deux sont des amies de ses propres filles. Elles auraient été agressées chez le suspect notamment dans la piscine.

Interpellé lundi par les gendarmes, le suspect âgé de 46 ans est également professeur de physique-chimie dans ce collège. L’équipe mobile de sécurité du rectorat de l’académie de Strasbourg ainsi qu’une psychologue se trouvent actuellement dans cet établissement scolaire. L’ensemble des inspecteurs du Bas-Rhin est également mobilisé pour soutenir les collèges et les écoles qui en font la demande.