Attaque de Marseille : deux hommes, interpellés à Toulon, placés en …

Attaque de Marseille : deux hommes, interpellés à Toulon, placés en ...

POLITIQUE – Préfet limogé après l'attaque de Marseille

Il succède à Henri-Michel Comet, démis de ses fonctionsLe préfet du Rhône, Henri-Michel Comet, a été démis de ses fonctions et remplacé. Son successeur, le préfet de Provence-Alpes-Côte d’Azur Stéphane Bouillon, a été nommé préfet d’Auvergne-Rhône-Alpes ce mercredi matin, en conseil des ministres.

Bienvenue Pseudo Vous pouvez commenter en direct.

Sommier Tapissier Matelas de laine Fauteuil et Chaises Canapés tous styles Cannage Rempaillage Literie sur mesure Rideaux etc 12 av Victor Hugo – 13200 Arles 06-34-53-38-04 lecardelaine@gmail.com

Stéphane Bouillon nommé préfet du Rhône, Emmanuel Aubry nouveau secrétaire général

Inscrivez-vous gratuitement à laNewsletter Politique

Le rapport de l’Inspection générale de l’administration (IGA) « a pointé des dysfonctionnements jugés graves ».

Ces derniers jours, l’enquête s’est concentrée sur la famille d’Ahmed Hanachi, un Tunisien de 29 ans abattu par des militaires de l’opération Sentinelle juste après l’attaque.LIRE AUSSI >> Le projet de loi antiterroriste instaure-t-il vraiment l’état d’urgence permanent?  Le gouvernement a « mis fin » aux fonctions d’Henri-Michel Comet, lundi, à la suite d’un rapport relevant des dysfonctionnements lors de l’agression à la gare Saint Charles, le 1er octobre.

A la suite de l‘enquête de l‘IGA, dont les conclusions ont été rendues mardi par le ministre de l‘Intérieur Gérard Collomb, le gouvernement a mis fin aux fonctions du préfet du Rhône Henri-Michel Comet et à celles du secrétaire général de la préfecture, Xavier Inglebert.

Attentat de Marseille : le rapport qui accable

Attentat de Marseille : le rapport qui accable
12 octobre 2017 à 20:21 En Palestine, le Hamas et le Fatah se rabibochent après un long divorceTutte le quotazioni sono differite di almeno 15 minuti. Guarda qui per la lista completa di tassi di cambio e ritardi.

Attentat de Marseille: le "logeur" d'Ahmed H. placé en garde à vue

L'Assemblée nationale. Photo AFP

Les préfets appelés à la vigilance maximum après Marseille

“Il ne s‘agit nullement d‘un acte d‘autorité”, a souligné Christophe Castaner. “L‘acte d‘autorité aurait été nécessaire s‘il y avait eu une faute individuelle. Il n‘y a pas de faute individuelle. Il y a un dysfonctionnement global – qui aboutit à une situation extrêmement grave – sur lequel il fallait tirer un enseignement.”

Stéphane Bouillon nommé préfet du Rhône, Emmanuel Aubry nouveau secrétaire général

Stéphane Bouillon nommé préfet du Rhône, Emmanuel Aubry nouveau secrétaire général

«Nous sommes une petite communauté, à peine quelques centaines de personnes si l’on exclut les saisonniers qui viennent dans le champ l’été, pour les récoltes. Les premiers Tunisiens sont arrivés à Aprilia il y a une trentaine d’années, dans une ville qui a été peuplée dans les années 60 par des Italiens qui abandonnaient, après la décolonisation, la Tunisie et la Libye. Ils parlent un peu arabe et mangent le couscous», souligne dans un sourire Sihem Zrelli, qui dirige une petite maison de retraite. Elle a également fondé une association, la Palma del Sud. «Hanachi et Amri, on ne les a jamais rencontrés. Et pourtant, on se connaît tous dans la communauté. Mais il y a des jeunes qui viennent à Aprilia parce que c’est proche de Rome et que les loyers coûtent pas cher. Ceux-là, on ne les fréquente pas.» Sihem Zrelli assure aussi qu’il n’y a pas de foyers de radicalisation à Aprilia. Ce que confirme le maire, Antonio Terra : «Il y a quelques années, il y avait un imam qui avait occupé une vieille école mais on l’a chassé. Il n’y a pas le moindre prédicateur radical ici», assure l’élu, qui ajoute : «Aprilia, le Molenbeek d’Italie ? C’est risible. Si Hanachi avait été roumain, on aurait pu penser qu’il était venu ici pour chercher une couverture. Il y a 6 000 ressortissants roumains sur une population de 75 000 habitants. Mais les Tunisiens résidents, eux, ne sont que 140…»Le goût de la vérité n’empêche pas de prendre parti

Le préfet du Rhône, limogé à la suite de l'attentat de Marseille, est remplacé par celui de PACA

“On ne pouvait pas laisser passer un tel rapport sans acte fort”, insiste l’entourage du ministre de l’Intérieur dix jours après cette attaque, revendiquée par l’État islamique (EI) même si aucun lien de l’assaillant avec le groupe jihadiste n’a pour l’heure été établi par les enquêteurs.« n’est pas un acte d’autorité », mais le rapport de l’inspection générale de l’administration (IGA) « a pointé des dysfonctionnements jugés graves », a expliqué le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner.

Aurait il fallu un acte plus démocratique et muter le chef de service incompétent à organiser une permanence ou à trouver un lieu de rétention ? Le préfet assume sa responsabilité et bénéficie du traitement correspondant. Ne rien faire aurait été choquant de la part du gouvernement

A Zarzouna en Tunisie, sur les traces du tueur de Marseille

Vous devez vous connecter si vous souhaitez réagir. Utilisez le bouton “Connexion” situé en haut de l’écran.Téléchargez l’application Non merci PolitiqueAfficher / Masquer plus d’entrées A voir :

Pour recevoir de l’information par e-mail, plutôt que de la publicité.Se connecter et publier Je m’inscris

Attaque de Marseille : deux hommes interpellés à Toulon, placés en garde à vue

Retour à l’accueil Lire le journal du vendredi 13 octobre

Attentat de Marseille : ce que dit le rapport qui a entraîné la démission du préfet du Rhône

La question off de Christian Estrosi (LR) : “Je reste ce que j’ai toujours été”Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

Passe d'armes entre Eric Ciotti et Gérard Collomb sur le départ du préfet du Rhône à l'Assemblée nationale

Voir les publications Nos offres d’abonnementEn ligne ou dans votre boîte aux lettres, ne ratez plus un seul article de Marianne

Rencontre avec les comédiens amateurs du dernier film de Laurent Cantet : “l’atelier”

Limogeage du préfet du Rhône : l'opposition de droite dénonce la décision du gouvernement

Bouc émissaire Injuste, brutale, pour beaucoup, il fallait à travers cette décision trouver un bouc émissaire. “Le problème est au niveau des décisions gouvernementales depuis 10 ans”, poursuit Philippe Bouchu. L’affaire a fait grand bruit en plein examen de la loi sur la lutte contre le terrorisme. Et prend ainsi un tournant politique. “Il fallait un lampiste, il fallait trouver un symbole, ça y est”, ironise Philippe Vigier, député UDI. “Ils ont exécuté le préfet, qui est d’ailleurs un grand préfet. Suite à ce rapport, il fallait bien qu’Emmanuel Macron, et le ministre Gérard Colomb, soient en mesure de dire aux Français ‘vous voyez on a agi’.”a précisé une source proche du dossier, selon L’AFP.  Partager Twitter Partager Envoyer A lire aussi Attaque de Marseille : le préfet du Rhône remplacé par le préfet de la région PACA  MarseilleterrorismeBouches-du-Rhôneattentatfaits diversToulonVar publicité Côte d’Azur, Provences-Alpes

«frappadingue» de sa famille. Maître d’hôtel à Vienne, Noureddine Hanachi n’était pas souvent à la maison. Et quand il y était, sa femme trinquait, surtout quand il levait le coude, ce qui arrivait souvent. «Cinglé», «alcoolique», «violent», «coureur de jupons», «bigame», le portrait est peu flatteur. «J’avais remarqué une fille, elle était très belle. Et bien, c’est le père d’Ahmed qui l’a eu, pas moi, alors qu’il est vieux et chauve et que, moi, je portais des chaussures qui venaient de France», enrage encore Nizar. Noureddine Hanachi, bon germanophone, aime, semble-t-il, prendre les habitants du quartier de haut, capable de chanter dans la langue de Goethe pour les faire enrager, comme de jeter les photos de son fils Ahmed sur la route en le maudissant après l’annonce de l’attaque.

La deuxième chose, c’est qu’au fond, voilà un individu qui a plusieurs fois commis des vols et qui n’a quasiment jamais été sanctionné. Ce qui est là aussi la situation aujourd’hui de l’état de droit en France. Quasiment dans 80% des cas quand un policier ou un gendarme arrête un délinquant, il sera relâché sans même avoir une peine de justice”, a développé M. Wauquiez. 

Limoger un préfet est une réponse trop facile, un cache misère”, écrit de son côté le patron des sénateurs LR Bruno Retailleau dans un communiqué. 

ATTENTAT Deux hommes soupçonnés d’avoir logé Ahmed Hanachi ont été interpellés mardi à Toulon mais l’enquête se concentre essentiellement sur la famille du terroriste…Viré, le Préfet du Rhône est une «victime expiatoire» selon Wauquiez

Attaque de Marseille: le préfet du Rhône remplacé par celui de Paca

Gérard Collomb, le ministre de l’intérieur et ancien maire de Lyon, avait saisi l’IGA.Abonnez-vous à partir de 1 €

L'obligation de quitter son territoire

Attentat de Marseille: les 5 gardés à vue remis en liberté sans poursuites

Mercredi 11 octobre, le gouvernement a mis fin aux fonctions de Henri-Michel Comet, le préfet du Rhône, ainsi que Xavier Inglebert, le secrétaire général de la préfecture. Cette décision a été prise à la suite de l’attentat commis à Marseille (Bouches-du-Rhône) le dimanche 1er  qui a coûté la vie à deux jeunes femmes de 20 et 21 ans.

Attentat à Marseille: Pour Laurent Wauquiez, le préfet du Rhône, viré par Collomb, est une «victime expiatoire»

Taxé de sexisme, un élu de Montauban affirme n’avoir “que des femelles à la maison”

Le Progrès semaine + dimanche + TV Magazine + Version Fémina + l’accès à toutes les éditions numériques.0 Signaler un abus Répondre Eirell      12/10/2017 à 10h46 Désigner la paille dans l'oeil du voisin pour éviter que l'on ne voie la poutre dans le sien, c'est plutôt réchauffé comme méthode ! Si c'est ça le renouveau en politique…

Le préfet de région Henri-Michel Comet limogé, son successeur Stéphane Bouillon a été nommé

        

Attaque à Marseille : le préfet du Rhône remplacé par celui de PACA, Stéphane Bouillon

«Pour nous, c’est un petit criminel, rien de plus», indique-t-on de source policière. Mais les magistrats chargés du dossier cherchent toutefois à vérifier s’il n’y a jamais eu de connexion entre le tueur de Marseille, celui de Berlin et quatre autres Tunisiens expulsés récemment depuis la région d’Aprilia pour «radicalisation». Les autorités parlent jusqu’à présent de «coïncidences». Reste que la presse italienne s’interroge désormais pour savoir si la péninsule, qui n’a jamais subi d’attentats terroristes islamiques sur son territoire, ne servirait pas en fait de base arrière pour les jihadistes.Par Mariella Coste Publié le 11/10/2017 à 20:16Alors que sa loi controversée de lutte contre le terrorisme doit être votée définitivement la semaine prochaine par le Sénat, Gérard Collomb doit désormais enchaîner deux périlleux dossiers : un nouveau projet de loi réformant l’asile présenté d’ici la fin de l’année et la “police de sécurité du quotidien” dont le chantier, sur fond de malaise policier persistant, tarde à démarrer.«Ahmed, il n’a rien à voir avec la religion. C’est un drogué, qui buvait comme nous tous», pose d’emblée Nizar (1). Pour appuyer ses dires, le jeune homme de 25 ans, cheveux courts soigneusement coiffés au gel et écouteurs dans les oreilles, montre ses tatouages et ses scarifications. Leur défonce favorite : les comprimés de Subutex pilés et dilués pour être injectés. Nizar, 25 ans, ne cache pas son admiration pour son ancien voisin. Après son retour d’un long séjour en Italie – 2012 ou 2013, les dates divergent selon les amis – et jusqu’à 2015, Ahmed était le boss de la bande de jeunes désœuvrés de Laayoun. Il avait tout : une femme, italienne qui plus est ; la connaissance de l’Europe, l’argent, la drogue. «J’aimais bien sortir avec Ahmed, c’était le beau gosse, toujours bien fringué, il avait de vrais Air Max. A côté de lui, je me sentais cool.» Plages, drogues et boîte de nuit, une vie à la «Al Pacino», sourit Nizar, pour oublier le quotidien. La pêche à la daurade ou devenir manœuvre dans l’une des usines du coin – notamment la raffinerie – est le seul avenir pour un jeune du quartier qui n’aurait pas poussé ses études. «Ce coin de Zarzouna est un foyer de délinquance à cause du chômage et de la pauvreté. La drogue est donc forcément très présente. On observe à Laayoun de nombreux cas de psychoses liés à ces comportements», explique Néji Oumaya, psychiatre à l’hôpital de Bizerte.
Les préfets ont bon dos. Ils ne peuvent pas être les fusibles et les boucs émissaires de la République”. Intervenant ce mercredi après-midi à l’Assemblée nationale, le député LR niçois Eric Ciotti a dénoncé dans le retrait du préfet du Rhône, suite au drame de la gare Saint-Charles, “une attitude simpliste et lâche. On ne peut pas jeter ainsi un haut fonctionnaire en pâture à la vindicte collective. Pourquoi serait-il plus responsable que le ministre en charge de la sécurité sur notre territoire ?”
POLITIQUE – Préfet limogé après l'attaque de Marseille

POLITIQUE – Préfet limogé après l'attaque de Marseille
«J’aurais été moins surpris si j’avais lu que c’était Anouar et pas Ahmed qui avait tué à Marseille», lance Sofiane, assis au café de la Véranda, au pied du pont qui relie Zarzouna à l’opulente Bizerte. Le pêcheur, l’oreille droite fendue et l’incisive gauche fêlée, embraye : «Ici, nous sommes tous drogués et plus ou moins chômeurs. On est capables de tout. Mais Anouar, c’est un homme malfaisant.» D’autres décrivent un simple malfrat qui utilisait son pouvoir pour racketter les habitants. «J’appartenais à son groupe, raconte un paisible commerçant dont l’échoppe se situe à proximité de la mosquée principale de Zarzouna. On l’avait choisi parce qu’on pensait qu’il était cultivé, qu’il connaissait le Coran. En fait, il nous appelait pour voler une moto. Puis, il contactait le propriétaire pour lui dire qu’il avait récupéré son bien, et qu’il pouvait le récupérer contre 1 000 dinars [343 euros].» Les deux scenarios ne sont pas incompatibles. Dimanche soir, Anouar et sa femme ont été arrêtés à la frontière italo-suisse. Eux aussi séjournaient en Europe clandestinement.
Reproduction interdite – Vous avez une info ? Ecrivez-nous : lprfilrouge@leprogres.frLe suspect relâché faute de signature

Chaque année, 25 millions de personnes meurent dans la souffrance

Remise en liberté de l'assaillant de Marseille : une tragique série de dysfonctionnements, le préfet limogé

Lib\u00e9ration vous offre 4 visites.

Attentat de Marseille : Anouar Hannachi expulsé vers la Tunisie

L’enquête administrative pointe des “dysfonctionnements graves”. Le préfet du Rhône et plusieurs de ses collaborateurs seront limogés ce mercredi matin

Survenus à la préfecture de région, dans son fief de Lyon, les “graves dysfonctionnements” pointés par l’enquête administrative avaient abouti le 30 septembre à la remise en liberté d’un Tunisien en situation irrégulière, qui le lendemain avait tué deux cousines à la gare de Marseille.Il y a en France des centaines d'étrangers en situation irrégulière… coupables de divers délits plus ou moins graves… La moindre des dispositions serait de renvoyer ces gens dans leurs pays, avec interdiction de revenir. Nos prisons sont pleines et favorisent l'endoctrinement des esprits fragiles, inutile donc d'en rajouter. Depuis Sarkozy, les politiques plus préoccupés de réélection ont laissé filer la corde, car ils ont peur des élections et du chantage des communautaristes à ce sujet. Résultat… déculottages monstres à tous les étages… avec montées des intégrismes de toutes les religions. Nous sommes trahis et livrés aux lames des égorgeurs.

VIDÉO Weah en tête du 1er tour au Libéria : lui, Pelé et les autres, ces footballeurs qui sont devenus politiques