Hommage aux disparus du sous-marin La Minerve à Toulon : “cest comme si on nous annonçait le décès des 52 victimes” – France 3 Régions

Hommage aux disparus du sous-marin La Minerve à Toulon : \

Lémouvant hommage aux marins de la Minerve

Votre demande dinscription aux newsletters de Nice-Matin et Var-Matin à bien été prise en compte.

Lors de cet hommage sur le porte-hélicoptère Le Tonnerre, qui intervient près de deux mois après la localisation du sous-marin par un navire américain, la ministre des Armées Florence Parly sera présente et une gerbe au nom du président de la République sera jetée à la mer.

Le dernier souvenir de Patrick avec Serge remonte au 1er   janvier 1968. « Il n’était pas là pour Noël, mais il est rentré juste après. On a passé le Nouvel An ensemble, à la salle des fêtes de Staffelfelden, organisé par le club de foot dont il avait fait partie. Ensuite, avant de rentrer à Toulon, il m’a parlé. Sergio, mon frangin, ce n’était pas trop son genre de discuter de ses missions. Mais là, il n’était pas rassuré de repartir. Je me souviens d’une discussion où il m’a raconté quatre incidents récents et successifs sur La Minerve de collègues qui s’étaient “fait porter pâles” pour ne pas embarquer. C’est marrant, à l’époque je ne connaissais pas le sens exact de cette expression. Quand je lui ai dit : “Mais pourquoi tu ne désertes pas ?”, il m’a répondu que c’était impossible. Que le sous-marin c’était sa famille. Et qu’il n’était pas question qu’il abandonne sa famille. Alors, quand on a appris que le sous-marin avait disparu, j’ai su tout de suite que je ne le reverrais plus. »

"Jai du mal à imaginer que je vais être face à la Minerve, face à mon mari", raconte Thérèse Scheirmann-Descamps, dont le mari est lun des 52 marins disparus lors de la catastrophe. "Ça va être un moment très dur", pressent la veuve de Jules, 29 ans au moment du naufrage. Elle était présente à Toulon, samedi, lors dune première cérémonie de recueillement.

Le dernier souvenir de Patrick avec Serge remonte au 1er   janvier 1968. « Il n’était pas là pour Noël, mais il est rentré juste après. On a passé le Nouvel An ensemble, à la salle des fêtes de Staffelfelden, organisé par le club de foot dont il avait fait partie. Ensuite, avant de rentrer à Toulon, il m’a parlé. Sergio, mon frangin, ce n’était pas trop son genre de discuter de ses missions. Mais là, il n’était pas rassuré de repartir. Je me souviens d’une discussion où il m’a raconté quatre incidents récents et successifs sur La Minerve de collègues qui s’étaient “fait porter pâles” pour ne pas embarquer. C’est marrant, à l’époque je ne connaissais pas le sens exact de cette expression. Quand je lui ai dit : “Mais pourquoi tu ne désertes pas ?”, il m’a répondu que c’était impossible. Que le sous-marin c’était sa famille. Et qu’il n’était pas question qu’il abandonne sa famille. Alors, quand on a appris que le sous-marin avait disparu, j’ai su tout de suite que je ne le reverrais plus. »

"Cest épouvantable, mais je suis apaisée malgré tout. Je suis apaisée de savoir quils ont été localisés et quon peut se recueillir", poursuit-elle au micro dEurope 1. "Ils ont maintenant leur sépulture comme tout un chacun. À nous de faire notre chemin et de pouvoir continuer. On ne les a jamais oubliés. Maintenant, je vais continuer à vivre, apaisée."

Létat de la Minerve permet déliminer certaines hypothèses qui avaient été avancées jusqualors. Il ne sagit pas dun accident lié à la barre arrière, ni de la défaillance dun tuyau dair, ou dune entrée deau. Nous avons la certitude que ça sest passé en une fraction de seconde, mais quil ne sagit pas non plus dune implosion. Lextérieur du sous-marin est resté intact jusquà ce quil touche le fond. Ce nest pas non plus une torpille puisquil y aurait eu une entrée deau. Avec laide de dizaines, voire de centaines de marins à la retraite, nous travaillons sur cette question. Grâce à leur expertise, ils analysent le moindre élément dont nous disposons. Mais il est encore trop tôt pour formuler nos hypothèses, qui pourraient être remises en cause avec de nouvelles découvertes.