SNCF : Une fuite de gaz paralyse le trafic pendant 8 heures entre Marseille et Toulon – 20 Minutes

SNCF : Une fuite de gaz paralyse le trafic pendant 8 heures entre Marseille et Toulon - 20 Minutes

TRANSPORTS. Une nuit de galère pour des passagers entre Marseille et Toulon

Votre demande dinscription aux newsletters de Nice-Matin et Var-Matin à bien été prise en compte.

Après des heures de paralysie, la SNCF a pu affréter vendredi en fin de soirée des bus et une rame TGV spéciale pour prendre en charge des centaines de voyageurs bloqués à Marseille en raison d’une fuite de gaz près d’une ligne ferroviaire.

Votre demande dinscription aux newsletters de Nice-Matin et Var-Matin à bien été prise en compte.

La fuite de gaz résorbée, le trafic SNCF a pu reprendre après 8 heures de paralysie entre Marseille et Toulon

Aucun voyageur na été contraint de dormir à la gare Saint-Charles, selon un porte-parole de la compagnie.

Le trafic ferroviaire a été interrompu en milieu daprès-midi vendredi à la suite dune fuite de gaz à La Ciotat. Des dizaines de voyageurs ont dû dormir dans une rame de train en gare de Toulon.  Des centaines de voyageurs étaient bloqués vendredi 4 octobre dans la soirée à Marseille (Bouches-du-Rhône) et Toulon (Var).

SNCF : des centaines de voyageurs bloqués dans le Sud-Est à cause dune fuite de gaz

A la gare de Toulon, qui a également été affectée, un certain nombre de voyageurs ont en revanche passé la nuit à bord d’un train, qui ne devait partir qu’au petit matin. Beaucoup n’ont cependant pas attendu et ont pu poursuivre leur voyage par leurs propres moyens ou ont été pris en charge par des proches.

Sur cette ligne ferroviaire très fréquentée du sud-est, le trafic avait été interrompu vers 16h30, à cause d’une fuite de gaz à La Ciotat (Bouches-du-Rhône). Les autorités ont imposé l’arrêt de la circulation ferroviaire.

“Une canalisation a été endommagée et les autorités nous ont interdit toute circulation des trains entre Marseille et Toulon” depuis 16h38, a indiqué un porte-parole de la SNCF. “Lopérateur gazier ne peut prendre aucun engagement précis” quant à lheure à laquelle les conditions seront réunies pour que les trains circulent à nouveau, a-t-il ajouté. GRTGaz a indiqué être “à pied doeuvre depuis la fin de laprès-midi (…) pour assurer, en toute sécurité, un retour à la normale dans les meilleurs délais”, et précise que lincident a été causé par un engin tiers.  La compagnie ferroviaire a promis de rembourser à 100% les billets des voyageurs concernés, a distribué des repas et mis en place des “rames de repos” à Marseille, Toulon ainsi quà Nice pour ceux qui seraient contraints de dormir sur place. Leur nombre nétait pas encore déterminé à 22h45.

La fuite de gaz, due à l’arrachage d’une canalisation par un tractopelle, a été résorbée et la réparation de la canalisation endommagée est engagée, daprès l’opérateur gazier GRTGaz à minuit.

Vendredi après-midi, un tractopelle a arraché une canalisation du réseau de gaz, tout près dune ligne ferroviaire, à hauteur de la Ciotat. Les pompiers et les agents de GRT Gaz sont intervenus très rapidement pour tenter de stopper la fuite. Mais ils ont rencontré des difficultés pour purger les canalisations. En milieu de soirée, des poches de gaz empêchaient toujours la reprise du trafic.

De son côté, la SNCF avait pu affréter à 22h45 14 bus de grande capacité, avec l’aide de la préfecture, pour conduire les voyageurs de Marseille à Toulon. Et une rame TGV spéciale de grande capacité a été affrétée pour les voyageurs à destination des Arcs, Saint Raphaël, Cannes, Antibes et Nice et a quitté la gare de Marseille à 00h20.

“Cest une situation exceptionnelle”, explique la SNCF. 50 personnes ont passé la nuit de vendredi à samedi dans un train en gare de Nice, 200 personnes en gare de Toulon à cause dune fuite de gaz près dune ligne ferroviaire à La Ciotat vers 16h30 vendredi soir. En tout, 3 000 voyageurs ont été touchés par linterruption du trafic. La protection civile a apporté des plateaux repas aux naufragés du rail et des agents de sécurité ont été envoyés pour surveiller les abords des trains toute la nuit. Selon la SNCF, aucun hôtel ne pouvait prendre en charge ces passagers un vendredi soir. 

Le trafic SNCF a repris entre Nice et Marseille après une nuit chaotique

Dans la soirée, des paniers repas avaient été distribués, ainsi que des cafés et des couvertures, dans le cadre d’un partenariat avec la protection civile, a souligné le porte-parole. La SNCF s’engage à rembourser intégralement ses voyageurs.