Deux nouvelles rectrices pour les académies de Toulouse et …

À l’issue du Conseil des ministres de ce jeudi 14 février, le gouvernement a annoncé une série de changements à la tête des rectorats de plusieurs régions, dont celle d’Occitanie.

Béatrice Gille, auparavant en poste dans l’académie de Créteil, est nommée rectrice de la région académique Occitanie et rectrice de l’académie de Montpellier. Elle succède à Armande le Pellec-Muller, en poste depuis 2013, qui rejoint la région académique de Bretagne.

Anne Bisagni-Faure, qui occupait les fonctions de rectrice de l’académie de Poitiers, a été nommée à Toulouse en remplacement d’Hélène Bernard qui occupait la fonction depuis 2013.

La rectrice Armande Le Pellec-Muller quitte son poste à l'Académie de Montpellier

Rectrice de l’académie de Créteil depuis 2014, après avoir occupé les mêmes fonctions dans l’académie de Nancy-Metz, Béatrice Gille a été nommée rectrice de l’académie de Montpellier lors du conseil des ministres. Elle succède à Mme Armande Le Pellec-Muller.

La Fédération française de rugby (FFR) a annoncé mercredi soir qu'elle alla…

Béatrice Gille est agrégée de grammaire. Elle a obtenu une maîtrise de lettres classiques à l’université Paris-Sorbonne (Paris IV) ainsi qu’une licence et un diplôme supérieur de chinois à l’Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO).

L'onde de choc continue dans le secteur humanitaire, ébranlé par des accusa…

Entre 1987 et 1989, elle a été élève de l’ENA dans la promotion Liberté Égalité Fraternité. Inspectrice générale de l’administration de l’Éducation nationale et de la Recherche (2003-2012), elle a été directrice d’administration centrale au ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, à la direction des personnels administratifs, techniques et d’encadrement, de 1997 à 2003.

Secrétaire générale de l’académie de Toulouse de 1993 à 1997, elle avait auparavant été conseillère à la chambre régionale des comptes de La Réunion (1989-1993). Entre 1979 et 1987, elle a enseigné les lettres classiques dans différents établissements de l’académie de Créteil.

Le très controversé président sud-africain Jacob Zuma a annoncé mercredi so…

Elle est commandeur de l’Ordre du Mérite, officier de la Légion d’honneur et commandeur des Palmes académiques.

Titulaire d’une thèse de médecine à l’université René Descartes (Paris-V) et d’un DEA d’immunologie à l’Institut Pasteur, Anne Bisagni-Faure commence sa carrière en tant que chef de clinique à l’hôpital Cochin.

Le président sud-africain Jacob Zuma a annoncé mercredi sa démission après…

À partir de 1998, elle va occuper plusieurs postes à hautes responsabilités dans le champ de la recherche à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm).

En tant que chargée de mission au département de l’Animation et des partenariats scientifiques, elle a contribué au lancement des centres d’investigations cliniques. Puis en 2003, elle accède aux fonctions de chef du service de la politique régionale et européenne, et en 2010, à celles de directrice des partenariats et des relations extérieures (politiques de sites, Europe et international), puis de directrice déléguée auprès du président.

En juin 2012, elle est nommée conseillère diplomatique au cabinet de Geneviève Fioraso, alors ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Elle y reste jusqu’en octobre 2013, date à laquelle elle est nommée Inspectrice générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche (IGAENR).

En septembre 2014, Anne Bisagni-Faure devient conseillère technique pour les questions liées à l’enseignement supérieur et la recherche au sein du pôle éducation du cabinet du Premier ministre

Béatrice Gille a été nommée rectrice de la région académique Occitanie, rectrice de l’Académie de Montpellier et chancelière des universités, ce matin, à l’issue du conseil des ministres. Elle remplace à ce poste Armande Le Pellec-Muller qui part à Rennes.

Toulouse, bas Guilhemery, dans un petit immeuble ancien, agréable[…]

Par Fabrice Dubault Publié le 14/02/2018 à 15:58 Mis à jour le 14/02/2018 à 18:08

TOULOUSE- LARDENNE, TOULOUSAINE début 18 eme d'environ 210 m²[…]

La gendarmerie de Perpignan recherche les propriétaires d’objets volés

Motif Choisissez le motif de votre alerte Diffamation/insultes Incitation à la haine raciale Atteinte à la vie privée Autres

@jpjdtoulouse, j’avais écrit un commentaire similaire, hélas refusé, car nommer DEUX recteurs c’est du gaspillage

Pratiquement toutes les directions des services d’etat importantes sont nommes soit a Montpellier a Bordeaux et meme a Marseille .Je croyais que Toulouse 4ieme ville de France était une capitale regionale j’en doute ,et merci Mme Delga

Carte scolaire : mobilisation ce jeudi en Ariège pour refuser les fermetures…

Le recteur de l'Institut catholique de Toulouse va bientôt quitter ses…

Après les aveux de Nordahl Lelandais, le corps de Maëlys a été retrouvé cet…

Les taxis en colère bloqueront bien le secteur de la gare Matabiau jeudi

Lire La Dépêche sur web, iPad / iPhone, Android Accès illimité à ladepeche.fr Les avantages du Club Abonnés

En région Occitanie -Pyrénées-Méditerranée-, une rectrice en chasse une autre : Béatrice Gille, rectrice à l’académie de Créteil a été nommée rectrice de l’académie de Montpellier et de la région Occitanie, ce mercredi au conseil des ministres. Elle succède à Armande Le Pellec Muller, ici depuis cinq ans.

Béatrice Gille est agrégée de grammaire est diplômée de lettres classiques à l’université Paris-Sorbonne IV et de l’ENA. Entre 1979 et 1987, elle a enseigné les lettres classiques dans plusieurs établissements de l’académie de Créteil. De 1989 à 1993, à l’Île de la Réunion, elle a intégré la chambre régionale des comptes, comme conseillère.

De 1993 à 1997, elle est revenue en métropole et a exercé à Toulouse, au poste de secrétaire générale de l’académie de la Haute-Garonne. De 1997 à 2003, elle a travaille à Paris comme directrice à la direction des personnels administratifs, techniques et d’encadrement.

Elle a été ensuite promue inspectrice générale de l’administration de l’Education nationale et de la Recherche, puis rectrice de l’académie de Nancy-Metz pendant 2 ans, avant d’être nommée à Créteil. Béatrice Gille prendra ses fonctions à Montpellier dans les prochaines semaines, aucune date n’a été communiquée.

Armande Le Pellec Muller, nommée rectrice de l’académie de Rennes, rectrice de la région académique de Bretagne en Conseil des ministres ce mercredi est rectrice de Montpellier depuis octobre 2013 et rectrice de la région académique Occitanie -Pyrénées-Méditarranée-, l’ex-Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, depuis décembre 2015.

Titulaire d’un doctorat en sciences mention Staps (sciences et techniques des activités physiques et sportives), agrégée d’éducation physique et sportive, Armande Le Pellec Muller est professeure des universités à l’université Paris-Nanterre.

Elle a occupé les postes de directrice de l’UFR-Staps Paris Ouest et de directrice adjointe de l’École doctorale en sciences du sport, de la motricité et du mouvement humain des universités Paris-Sud, Paris-Nanterre et Paris-Descartes.

De 2001 à 2007, puis de 2009 à 2010, elle a été vice-présidente de la conférence des directeurs et doyens de Staps. Vice-présidente de l’université Paris-Nanterre, en charge du budget, des finances, des moyens et des partenariats de 2003 à 2008, elle fut dès 2006, directrice du CeRSM, le Centre de recherche sur le sport et le mouvement.

En 2008, elle avait été nommée comme chargée de mission enseignement supérieur-recherche auprès du recteur de l’académie de Versailles. À ce titre, elle a notamment piloté les dossiers de la mastérisation des enseignants et de la réforme des universités.

En 2010, Armande Le Pellec Muller a pris ses fonctions de rectrice de l’académie de Strasbourg, où elle est restée un peu moins de trois ans, avant d’arriver à Montpellier. Depuis, cinq ans, elle fait l’unanimité ici.

Armande Le Pellec Muller est chevalier dans l’ordre de la Légion d’honneur, officier dans l’ordre national du mérite et commandeur dans l’ordre des Palmes académiques.

Enfin, Armande s’en va, bonne chance aux Bretons, pour nous quel soulagement !! Je ne pense qu’elle faisait l’unanimité comme indiqué dans votre article. Vu le nombre d’heures supprimées aux élèves de collège, vu le peu de moyens donnés aux établissements collèges, lycées. La répartition était comme la loi de Gauss, 80% des moyens à 20% des établissements, et les autres débrouillez vous

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOS ÉDITIONS LE MAG’ #3 MÉTROPOLITAIN #3 Plongez-vous dans un numéro spécial art contemporain avec l’interview exclusive de Julien Doré. Conseils de styliste, comment améliorer désir et plaisir… c’est par ici.

Retrouvez notre journal hebdomadaire tous les mardis, dans près de 300 points de distribution dans l’Hérault.