Acte 19 des gilets jaunes. Voici ce qui est prévu en centre-ville de Toulouse, samedi – actu

Acte 19 des gilets jaunes. Voici ce qui est prévu en centre-ville de Toulouse, samedi - actu

Gilets jaunes : interdictions de manifester à Paris, Nice, Toulouse et dans une douzaine dautres villes

Toulouse, acte 19. Samedi 23 mars 2019, les gilets jaunes devraient à nouveau défiler dans les rues du centre de la Ville rose. Un nouvel appel à la mobilisation a été lancé sur les réseaux sociaux, alors que, dans le même temps, des nouvelles mesures de sécurité ont été prises par la préfecture.

Le 19e samedi de mobilisation des  gilets jaunes  va être particulièrement encadré, après le saccage de commerces sur les Champs-Elysées il y a une semaine.

Pour linstant à Paris tout est calme. Rappelons quune manifestation a été déclarée en préfecture sur un parcours qui part de Denfert-Rochereau, dans le sud de la capitale, au Sacré-Cœur, tout au nord et surtout tout en haut, sur la butte Montmartre. Comme dhabitude, la RATP a fermé plusieurs stations : Etoile (lignes 1, 2, 6 et RER A), Invalides (lignes 8, 13, RER C), Miromesnil (lignes 9 et 13), Assemblée-Nationale (ligne 12). La ligne 13, lune des plus bondée du réseau, est carrément fermée de Saint-Lazare à Montparnasse-Bienvenüe.

A quoi sattendre pour le 19e samedi de manifestation daffilée des  gilets jaunes  ? Après le redoublement de violences du 16 mars, en particulier sur les Champs-Elysées, le gouvernement a pris une série de mesures pour empêcher de nouvelles dégradations dans le centre-ville de grandes agglomérations.

La semaine dernière la mobilisation nationale des  gilets jaunes  avait été plutôt modeste : un peu plus de 30.000 personnes mobilisées daprès les chiffres du ministère de lIntérieur, dix fois moins que le 17 novembre. Mais un tiers de ceux-là étaient à Paris. Soit 10.000 personnes, comme lors des plus grosses mobilisations, en décembre. Est-ce que cette semaine la mobilisation va reprendre plus fortement en province ? Nous verrons. Déjà, à Rouen, une manifestation avait lieu ce matin.

Parmi celles-ci : linterdiction des manifestations dans plusieurs quartiers ou villes, qui seront donc effectives, pour la première fois. Les contrevenants sexposent à des amendes qui ont vu leur montant passer de 38 euros à 135 euros.

Alors que la brume se dissipe sur Paris, lacte 19 de la mobilisation des  gilets jaunes  va commencer. Le nouveau préfet de police de Paris na pas attendu, pour faire une revue des troupes. Dès potron-minet, Didier Lallement a échangé, devant la presse, avec plusieurs policiers positionnés tout le long des Champs-Elysées, où les manifestations sont théoriquement interdites aujourdhui. La bataille des images a déjà commencé.

Les manifestations seront interdites à Paris sur les Champs-Elysées, ses abords, et la place de lEtoile, mais aussi dans un périmètre incluant le palais de lElysée et lAssemblée nationale, selon un arrêté signé par le nouveau préfet de police de Paris, Didier Lallement.

 Il existe des raisons sérieuses de penser que [l]es violences et dégradations  commises samedi dernier  sont susceptibles de se reproduire à loccasion des rassemblements annoncés  pour lacte XIX, selon ce document. Vendredi, la brasserie Le Fouquets, pillée et brûlée le 16 mars, a fait savoir quelle resterait fermée  pour une période estimée à ce stade à plusieurs mois , à la suite des  dégâts considérables .

La préfecture des Alpes-Maritimes avait annoncé vendredi des mesures de sécurité exceptionnelles dans la métropole niçoise, avec un périmètre dinterdiction de manifestations et de rassemblements très étendu. Outre lacte 19 des  gilets jaunes , il sagit selon les autorités dassurer la sécurité dune visite du président chinois Xi Jinping et dEmmanuel Macron, dimanche et lundi.

Seront également interdits : le port et le transport darmes, y compris factices, de munitions et de  tous objets susceptibles de constituer une arme  ; les  artifices de divertissement  et  articles pyrotechniques  ; le transport de  substances dangereuses .

Retour à laccueil Newsletter Alerte Info Recherche Ok Actualité Locales Sport Entertainment Economie Planète High-Tech T'as vu ? Vidéos 20 Minutes Podcast Guide d'achat By the Web En Images Le direct Services Jeux PDF Menu complet Retour à laccueil Société Gilets jaunes Acte 19 EN DIRECT: 31 interpellations à Paris, 6 à Nice… Les Champs Elysées vides…

Un groupe de  gilets jaunes  dit avoir déclaré en préfecture le parcours dune manifestation qui doit relier, samedi à partir de 13 heures, Denfert-Rochereau, dans le sud de Paris, au Sacré-Cœur, dans le nord.

Quelques dizaines de  gilets jaunes  ont bravé samedi matin, vers 10 heures, linterdiction de manifestation sur une place du centre de Nice, place Garibaldi, daprès lAFP. Les  gilets jaunes  ont été immédiatement encerclés par une centaine de policiers en tenue dintervention, et certains se sont assis par terre.

Video: Sentinelle au cœur de lacte 19 des Gilets jaunes

A Toulouse, la préfecture de Haute-Garonne a interdit les manifestations ou rassemblements de  gilets jaunes  entre 12 heures et 21 heures place du Capitole. Linterdiction répond à lannonce de la manifestation prévue à partir de 14 heures et  non déclarée .

La préfecture met notamment en avant un  durcissement de lattitude des manifestants qui ont systématiquement cherché laffrontement violent avec les forces de lordre .

“Le rôle de Sentinelle nest pas de faire du maintien de lordre (…) ils ne vont pas se mettre à arrêter les gilets jaunes”, a réagi une source gouvernementale. “Les militaires de Sentinelle seront utilisés à la marge, pour remplacer quelques policiers sur des gardes statiques de bâtiments qui ne sont pas au centre de Paris et ne seront pas grandement exposés” aux “gilets jaunes”, insiste une source proche du dossier.

A Bordeaux, comme toutes les semaines depuis la fin de novembre, la préfecture a publié un arrêté interdisant de manifester dans les rues du centre-ville. Mais les  gilets jaunes  nont jamais cessé darpenter, chaque samedi, le centre de la capitale girondine sans déclarer leur manifestation.

Cela nempêchera pas Lucien Pons, professeur à la retraite, de “manifester dans la légalité”. “On manifestera à Nice sans être des voyous, on veut simplement exercer notre droit”, dit-il à lAFP. Mais certains, dont Johnny Toulouse, figure du mouvement niçois, prévoit que cela “va chauffer à Nice”.

Dautres villes ont pris des décisions similaires : Rouen, Rennes, Saint-Malo, Saint-Brieuc, Vannes, La Rochelle, Tarbes, Carcassonne, Trèbes, Dijon, Metz et Perpignan.

“Dès que des attroupement sont constatés” dans ces zones, a précisé le secrétaire dÉtat à lIntérieur Laurent Nuñez sur BFMTV, “il y a interpellation et amende”. Les contraventions encourues en cas de participation à une manifestation interdite sont passées depuis jeudi de 38 à 135 euros.

A Nice, six arrêtés ont été pris par le préfet des Alpes-Maritimes. Ils prévoient des périmètres interdits à toute personne – sauf aux résidents – avec un filtrage de laccès par la police, des palpations et des fouilles. Les véhicules ont interdiction de circuler et de stationner.

Les zones concernées varient en fonction des heures : du samedi midi au lundi midi pour une portion de la promenade des Anglais située au pied de lhôtel Negresco, où doit séjourner le président chinois ; à partir du dimanche midi pour le secteur allant de laéroport à la promenade. Il sera également interdit de manifester sur une grande partie de lagglomération, dont la Promenade des Anglais.

A Montpellier, un appel a été lancé: “Il y a des covoiturages et des hébergements prévus pour les personnes en provenance de Marseille et Toulouse. Notre appel a été relayé par Priscilla Ludovsky, nous attendons du monde”, confirme un membre des “gilets jaunes” de Montpellier.

Laccès aux communes dEze, de La Turbie, Cap-dAil ainsi que Beaulieu-sur-mer où doivent dîner Xi Jinping et Emmanuel Macron est également soumis à des restrictions dimanche.

Les “casseurs” “peuvent se rassembler ailleurs (…) mais là, ça reste un attroupement dindividus susceptibles de commettre des violences. Et ça, après sommation, nous sommes en capacité de disperser ou dinterpeller les gens, et là ça devient un délit”, a-t-il ajouté.

La préfecture justifie ces  mesures exceptionnelles  par la menace terroriste, mais aussi celle des  gilets jaunes ,  un conflit social majeur qui occasionne dans lensemble de la France de graves troubles à lordre public , et  des débordements de plus en plus violents .

Dans sa reprise en main, lexécutif a choisi de décapiter la préfecture de police en limogeant le préfet Michel Delpuech, son directeur de cabinet Pierre Gaudin et le directeur de la sécurité de proximité de lagglomération parisienne Frédéric Dupuch.

Mercredi le gouvernement a annoncé que des militaires seraient mobilisés samedi pour lacte XIX des  gilets jaunes , suscitant de vives critiques. Lindignation a encore pris de lampleur quand le gouverneur militaire de Paris a déclaré que les soldats pourraient aller  jusquà louverture du feu  en cas de danger.

“On veut manifester dans la ville et si cest pas possible, on aura un souci”, explique Stéphane Glenza, proche de Maxime Nicolle, lune des figures du mouvement. “Mais il ny a jamais eu de débordements à Nice, et il ny a pas de raisons que ça change.”

Emmanuel Macron a tenté déteindre lincendie en expliquant que les militaires effectueraient uniquement ce qui relève de leur mission :  La lutte contre le terrorisme et la protection des sites sensibles, pour pouvoir décharger policiers et gendarmes de ces missions.