A Toulouse et dans le reste de la France: la mobilisation continue, malgré la tension – Mediapart

A Toulouse et dans le reste de la France: la mobilisation continue, malgré la tension - Mediapart

Plus de 40 000 manifestants pour lacte 19 des Gilets jaunes, au moins 13 interpellations à Toulouse

C’est l’heure du bilan après l’acte 19 de la mobilisation des gilets jaunes qui s’est déroulé dans les rues de Toulouse, samedi 23 mars 2019.

C’était le 19e samedi de mobilisation pour les Gilets jaunes en France. Dans la région, les premiers ont manifesté ce samedi matin à Tarbes où 500 à 700 personnes ont défilé dans le calme. À Toulouse, le rassemblement a débuté vers 14 heures avec, pour la première fois, interdiction préfectorale de se retrouver place du Capitole. Les premiers heurts ont rapidement éclaté.

Ce samedi après-midi, les gilets jaunes ont manifesté pour le 19ème samedi consécutif mais avec une nouveauté : linterdiction formelle, par arrêté préfectoral, de se rassembler sur la place du Capitole entre 12h et 20H. Certains ont réussi à braver cette interdiction. 

D'après les chiffres obtenus par La Dépêche du Midi, plus de 3 000 manifestants étaient présents. Les forces de l'ordre ont procédé à 13 interpellations et la place du Capitole n'a été que rapidement occupé par quelques dizaines de Gilets jaunes facilement évacués en fin d'après-midi.

Toulouse (Haute-Garonne), de notre correspondant.-   Enlève ton masque, tout de suite ! Et tu restes pas derrière nous !  Il est 17 h 30 et à langle du métro Jean Jaurès et du boulevard de Strasbourg à Toulouse. Un CRS se retourne vers le porte-parole du DAL, le plaque contre un mur, lui casse ses lunettes de piscine et lui arrache son petit masque de chantier, malgré ses protestations, celles des manifestants autour et sans aucune autre raison que de décharger sa colère. Répression gratuite, en  mode vénèr , commente un jeune.

Au niveau national, le chiffre de 40 500 manifestants a été annoncé par Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur, dont 5 000 à Paris. Un chiffre finalement supérieur à celui de l'acte 18, où 32 300 manifestants avaient été annoncés.

Il ny a pas eu dincidents majeurs durant le 19e épisode des manifestations de  gilets jaunes  mais une mobilisation continue, avec cependant de nombreux affrontements dans plusieurs villes de France.

À Paris, de nombreuses verbalisations ont eu lieu aux abords des Champs-Élysées notamment, où il était interdit de manifester. Parmi les verbalisés, au nombre de 49 d'après un dernier bilan, il y avait Éric Drouet, figure emblématique du mouvement des Gilets jaunes, qui a donc reçu, comme c'était prévu, une amende de 135 €. Par ailleurs, la préfecture de police de Paris a annoncé avoir procédé à 70 interpellations.

Le Journal InternationalFranceÉconomieCultureDossiers Fil d'actualités Journal imprimé Le Studio

Par ailleurs, un membre des forces de l'ordre a fait un malaise cardiaque dans la capitale en fin de manifestation. Pendant de longues minutes, les secours ont procédé à un massage cardiaque pour tenter de le maintenir en vie sur la place de la République, qui a été évacuée. Vers 19 heures, il a été pris en charge par le Samu. Une communication de la préfecture de police a estimé son état "très sérieux".

Ailleurs en France, des violences ont émaillé cet acte 19, notamment à Nice, à Bordeaux et à Montpellier. La préfecture des Alpes-Maritimes a ainsi annoncé avoir procédé à 80 interpellations, dont 75 dans la ville niçoise.