Quatre personnes retenues en otage dans un bar-tabac près de Toulouse – Europe 1

Quatre personnes retenues en otage dans un bar-tabac près de Toulouse - Europe 1

Prise dotages en cours dans un bureau de tabac de Blagnac, près de Toulouse

Un individu retiendrait au moins cinq personnes dans un commerce de Blagnac, à l'ouest de Toulouse, place du plan du Port depuis 16h15 environ rapporte nos confrères de La Dépêche du Midi. Un périmètre de sécurité de 300 à 500 mètres a été mis en place autour de cet établissement. Deux coups de feu ont été tirés rapporte le quotidien régional.

PRISE D'OTAGES : Plusieurs personnes sont retenues en otage par un homme armé dans un bureau de tabac à #Blagnac, près de Toulouse. RAID sur place, un braquage aurait mal tourné (La Dépêche). pic.twitter.com/z1rEbUKk6q

Le voisinage a été informé d'une opération de police en cours : "On nous a demandé de fermer les volets et de rester confinés chez nous", a témoigné aux journalistes les gérants de l'entreprise Sop Events. Selon un témoin sur place, "les rideaux du commerce ont été baissés".

L'individu aurait demandé un négociateur et le Raid a été placé en pré-alerte. Un témoin a déclaré à La Dépêche, en évoquant une source policière, qu'il pourrait s'agir d'un braquage qui a mal tourné. Le Raid, la BRI, les CRS et les pompiers sont sur place tout comme le préfet de Haute-Garonne Etienne Guyot.

Prise d#otages à #Blagnac dans un bureau de tabac, place du plan du Port le #RAID et ⁦@PoliceNat31⁩ sur place depuis 16h20. La préfecture va communiquer incessamment sous peu. pic.twitter.com/E00B8qAdXe

Une prise d’otages est en cours dans un bureau de tabac situé 12 Plan du port, à Blagnac (Haute-Garonne), mardi 7 mai 2019, vers 16h15, indiquent plusieurs sources concordantes à Actu Toulouse.

Suite à une tentative de braquage, plusieurs personnes ont été prises en otage à l’intérieur de l’établissement. L’individu serait armé, précise une source proche du dossier. Équipé d’une GoPro et d’un casque, il aurait menacé de tirer sur la police. Cinq personnes seraient retenues à l’intérieur, selon un témoin.

D’après nos informations, l’auteur a demandé l’intervention d’un négociateur. Ce serait pour l’heure sa seule revendication. Un périmètre de sécurité a été établi, un important dispositif policier et de secours a été déployé sur place. L’antenne toulousaine du RAID, unité d’élite de la police, a été sollicitée sur place. Étienne Guyot, le préfet de Haute-Garonne et d’Occitanie, est également sur place.

Peu avant 17h30, le preneur d’otages a ouvert le feu. Une sommation préventive , précise une source proche du dossier. Il veut que la police recule . Un second coup de feu a été entendu quelques minutes plus tard.