Toulouse : une femme tuée à coups de couteau, son compagnon interpellé – LExpress

Toulouse : une femme tuée à coups de couteau, son compagnon interpellé - L\Express

Toulouse. Une femme décède après avoir reçu plusieurs coups de couteau

Terrible fait divers à Toulouse ce dimanche soir. Selon La Dépêche, une femme de 26 ans a été sauvagement tuée à l’arme blanche à l’entrée d’un immeuble du quartier de Tibaous.

La victime aurait été tuée d’une vingtaine de coups de couteaux portés par son compagnon, un homme plus âgé d’une dizaine d’années. Le trentenaire, après avoir commis l’irréparable, aurait “tenté de mettre fin à ses jours en se lacérant la poitrine à coups de lame”. 

La jeune femme est décédée vers 21h30, sur les lieux de lagression XAVIER DE FENOYL / Publié le 26/08/2019 à 13:10 , mis à jour à 14:35 Toulouse, Haute-Garonne lessentiel Une femme de 26 ans a été sauvagement tuée dimanche soir 25 août, à l’entrée d’un immeuble du quartier des Tibaous, rue Dhuoda, à Toulouse. Ce lundi, on en sait un peu plus sur les circonstances de cette tragédie. Ce dimanche 25 août au soir, une femme de 26 ans, Eliane D., a été sauvagement tuée à l’entrée d’un immeuble du quartier des Tibaous, rue Dhuoda, à Toulouse. Au lendemain de la tragédie, on en sait un peu plus sur les circonstances. Selon nos informations, la victime a succombé à plus d’une vingtaine de coups de couteau portés par son conjoint, un homme de 36 ans, qui a tenté de mettre fin à ses jours en se lacérant la poitrine à coups de lame. Il a été retrouvé chez lui, par les policiers, gisant dans une mare de sang. Cet homme est toujours hospitalisé au CHU Rangueil, dans un état grave.

Retrouvé dans l’appartement du couple “gisant dans une mare sang”, il a été interpellé par la police et se trouve dans un état grave. D’après nos confrères, un différend amoureux serait à l’origine du drame.

Une jeune femme d’une vingtaine d’années est décédée dimanche 25 août 2019, à Toulouse, après avoir reçu plusieurs coups de couteau alors qu’elle se tenait dans le hall d’un immeuble d’une petite résidence de la rue Dhuoda, quartier de Tibaous.

Son conjoint, âgé de 36 ans, qui habite dans l’immeuble, aurait ensuite tenté de se suicider à son domicile avec un couteau. Gravement blessé, il a été hospitalisé avant d’être placé en garde à vue.

Selon la Dépêche du Midi, la jeune femme a reçu des coups de couteau sur l’ensemble du corps, y compris au visage.

Une femme de 26 ans a été tuée de plusieurs coups de couteau à Toulouse et son compagnon, qui aurait tenté de mettre fin à ses jours, a été interpellé.

Lorsque les secours sont arrivés sur place, la victime était dans un état désespéré. Elle a été transportée à l’hôpital de Rangueil où elle est décédée plus tard dans la soirée.

Son conjoint, âgé de 36 ans, qui habite dans l’immeuble, aurait ensuite tenté de se suicider à son domicile avec un couteau. Gravement blessé, il a été hospitalisé avant d’être placé en garde à vue.

L’auteur présumé de ce féminicide s’était lui réfugié dans un appartement du rez-de chaussée où l’agression mortelle s’est déroulée. Selon une habitante de la résidence, l’homme vivait dans l’immeuble depuis quelques mois. 

Une femme de 26 ans a été tuée de plusieurs coups de couteau à Toulouse et son compagnon, qui aurait tenté de mettre fin à ses jours, a été interpellé.

Toulouse: une femme de 26 ans tuée de plusieurs coups de couteau, son compagnon interpellé

Selon le quotidien régional, les policiers ont forcé sa porte avec un bélier pour pouvoir l’interpeller. L’homme aurait tenté de mettre fin à ses jours : il était lui aussi blessé à coups de couteau et était inconscient. Il a été transporté au centre hospitalier de Rangueil. Selon une source policière qui évoque « une scène très violente», le pronostic vital de l’homme est engagé. D’après cette même source, l’homme et la femme étaient en couple.

Diplomatie – La guerre entre les président brésilien et français est loin dêtre terminée. Emmanuel Macron na pas tardé à répondre aux attaques du président brésilien sur Brigitte Macron.Paris – La jolie histoire du week-end. À 86 ans, Jean-Pierre a eu un coup de foudre dans le bus la semaine dernière. Pour retrouver sa belle octogénaire, il a rédigé une lettre quil a placardé sur tous les arrets de bus de la ligne à lancienne. Et Jean-Pierre a retrouvé sa très chère inconnue.