Toulouse : les agriculteurs en colère ont perturbé la circulation tout autour de la ville – France 3 Régions

Toulouse : les agriculteurs en colère ont perturbé la circulation tout autour de la ville - France 3 Régions

Toulouse. Les agriculteurs débarquent en tracteur pour bloquer le périphérique, les routes concernées

Les agriculteurs en colère ont déversé de l paille, du fumier ou des pneus sur les routes. – Photo DDM, Clément Gassy Publié le 08/10/2019 à 07:01 , mis à jour à 18:25 Social, Agriculture, France – Monde lessentiel Les agriculteurs se sont mobilisés, ce mardi, dans toute la France contre les normes jugées trop contraignantes et la stigmatisation de leur activité. De nombreuses actions ont eu lieu dans notre région tout au long de la journée. Les agriculteurs ont quitté leurs champs, ce mardi, pour rejoindre les villes. À l'appel de la FNSEA et des Jeunes agriculteurs, ils se sont mobilisés avec de nombreux tracteurs, ce mardi dans toute la France, pour protester contre les nombreuses normes qu'ils doivent appliquer et l'agribashing dont ils se sentent victimes. Des perturbations de circulation ont eu lieu dans notre région depuis ce matin.

« Si on n’est pas entendu, le mouvement se durcira ». Comme partout en France, les agriculteurs se mobilisent mardi 8 octobre 2019, sur les routes autour de Toulouse. Pour « adresser un premier avertissement au gouvernement » et afin d’interpeller « les citoyens sur la détresse du monde agricole », les agriculteurs de la FDSEA de Haute-Garonne (Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles) vont débarquer en tracteur sur le périphérique, quand ceux des JA (Jeunes agriculteurs) mettront en place des barrages filtrants.

Pas de blocage pour les Jeunes agriculteurs 31, mais des barrages filtrants Ils veulent « communiquer positivement auprès des citoyens ». Le syndicat des Jeunes agriculteurs a fait part de son intention de ne pas participer aux actions de blocage prévues ce mardi, « seulement des ralentissements sur quelques routes, dus à la mise en place de barrages filtrants et à la présence d’agriculteurs à la sortie de certains péages et sur certains ronds-points ». Même s’il n’est pas question de blocage complet, des ralentissements sont donc tout de même à prévoir « entre 7h et 16h ». « On est pas là pour empêcher les gens d’aller travailler », explique Elodie Doumeng, secrétaire générale des JA 31. « Mais on est bien obligé de les ralentir un peu pour leur faire passer notre message ». 

Toulouse. Les agriculteurs vont bloquer le périphérique, mardi : voilà à quoi il faut sattendre

La FDSEA a annoncé « une convergence de tracteurs vers le périphérique à partir de 9h et jusqu’en début d’après-midi ». Une manifestation déclarée auprès de la préfecture. L’organisation a défini six points de rendez-vous autour de Toulouse : Cornebarrieu pour le secteur Nord-ouest ; Verfeil pour le secteur Nord-Est ; Ramonville pour le secteur Lauragais ; Capens (rond-point A64), Pinsaguel (Silo coopérative agricole) et Rieumes (place du foirail) pour le secteur Sud-Toulousain. C’est donc depuis ces lieux de rassemblement que les tracteurs rejoindront le périphérique. Ce qui devrait occasionner des bouchons.

« France, veux-tu encore de tes paysans ? ». C’est avec ce slogan que les agriculteurs vont se mobiliser sur les routes de France, à l’appel de la FDSEA (Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles) et des JA (Jeunes Agriculteurs), mardi 8 octobre 2019. L’occasion pour les deux organisations syndicales « d’adresser un premier avertissement au gouvernement » au niveau national et d’interpeller « les citoyens sur la détresse du monde agricole ».

⚠️#manifestation des agriculteurs déclarée mardi 8/10/19, de 9h à 16h. Des perturbations sont à prévoir avec blocages des grands axes routiers autour de #Toulouse & @ToulousePeriph. Tenez vous informés des conditions de circulation, adaptez vos déplacements & votre comportement. pic.twitter.com/SrmjyguF5O

— Préfet de région Occitanie et de Haute-Garonne (@PrefetOccitanie) October 7, 2019

Les perturbations débuteront donc au cours de la matinée, mais les agriculteurs ont la volonté d’être « le moins dérangeant possible » pour les personnes qui se rendront au travail. Si un blocage du périphérique est prévu à partir de 11 heures et jusqu’à 14 heures, il n’aura donc pas lieu à l’heure de pointe. 

Le gros des perturbations est donc à prévoir après l’heure de pointe, à Toulouse. Laure Serres, vice-présidente de la FDSEA 31, indique que « des points de rendez-vous sont donnés à partir de 9 heures. L’idée est de converger vers Toulouse, pour un blocage du périphérique de 11 heures à 14 heures ». Et elle précise : « Il y a une volonté de notre part d’être le moins désagréable possible pour les gens qui travaillent. Mais on veut se faire entendre et sensibiliser les gens ».

On a des contraintes tous les jours qui se rajoutent. On nous demande de plus en plus de choses et à côté de ça, on veut faire entrer des produits provenant de pays qui n’ont pas les mêmes normes et les mêmes contraintes que les nôtres. Il y a un vrai ras-le-bol. Si on n’est pas entendus, le mouvement se durcira. 

Rappelons que par cette action, les agriculteurs entendent « dénoncer l’agri-bashing, le Ceta (l’accord de libre-échange entre l’Union Européenne et le Canada, ndlr) et les ZNT (ces zones de non-traitement qui proscrivent l’utilisation de pesticides à proximité des habitations, ndlr) ». Ce n’est, insistent-ils, qu’un « premier avertissement » au gouvernement.

« On veut dénoncer l’agri-bashing, le Ceta (l’accord de libre-échange entre l’Union Européenne et le Canada, ndlr) et les ZNT (ces zones de non-traitement qui proscrivent l’utilisation de pesticides à proximité des habitations, ndlr)  », poursuit la responsable de la FDSEA de la Haute-Garonne.

>> Toulouse. Les agriculteurs vont bloquer le périphérique, mardi : voilà à quoi il faut s’attendre <<

À Toulouse, les agriculteurs de la région ont prévu d’organiser une action coup de poing sur le périphérique à l’appel de la FDSEA de la Haute-Garonne. Les JA mettront en place des barrages filtrants.  On fait le point sur ce qui est prévu.