A Toulouse, une collégienne victime de viols répétés par trois élèves – Le Parisien

A Toulouse, une collégienne victime de viols répétés par trois élèves - Le Parisien

Toulouse: trois collégiens suspectés de viols en réunion et agression sexuelle mis en examen

Ils sont suspectés de “viols en réunion et agression sexuelle”. Trois élèves du collège Lamartine de Toulouse, âgés de 14 et 15 ans, ont été mis en examen le 19 octobre, rapporte La Dépêche du midi ce mardi. Selon le journal, les faits se sont produits derrière un bâtiment proche du collège en mars dernier et ont en partie été filmés et diffusés sur un réseau social. Les images seraient désormais en possession des enquêteurs.

Deux victimes présumées, des adolescentes élèves dans ce même collège, se sont fait connaître, mais le quotidien régional précise quil pourrait y en avoir dautres. Les trois collégiens auraient reconnu les faits mais auraient assuré que les victimes étaient consentantes, avant que lun deux navoue la contrainte, poursuit La Dépêche du midi.

Les élèves ont été présentés à un juge des libertés et de la détention, qui les a placés sous contrôle judiciaire. Ils ont interdiction de contacter les victimes présumées ou de retourner au collège Lamartine. Et ce même à la rentrée.

Trois adolescents du collège Alphonse de Lamartine à Toulouse ont été mis en examen pour viols en réunion et agression sexuelle, rapporte La Dépêche, ajoutant que les faits ont eu lieu en mars dernier derrière un immeuble proche de létablissement. Ceux-ci auraient été filmés et diffusés sur un réseau social.

Selon les garçons, les victimes auraient participé volontairement. Une version contestée par la principale victime.

Une juge dinstruction toulousaine a mis en examen le 19 octobre trois élèves du collège Alphonse de Lamartine, âgés de 14 et 15 ans, pour viols en réunion et agression sexuelle, rapporte La Dépêche.

Un des jeunes hommes, aujourdhui âgé de 16 ans, "reconnaît les rapports sexuels mais nie toute contrainte", a indiqué à lAFP lun de ses avocats, Me Brice Zanin. Il a été mis en examen pour "viol en réunion en mars" puis pour un autre "viol en octobre 2019" sur une deuxième victime, a-t-il précisé. Selon des médias locaux, une troisième collégienne aurait été victime dagression sexuelle. La collégienne, qui a porté plainte pour viol en réunion, "a entre temps changé détablissement, après une agression physique quelle a subie en septembre de la part de jeunes filles", a indiqué à lAFP son avocate, Me Clémence Doumenc.

Selon le journal, les faits se sont produits derrière un immeuble à larrière du collège en mars dernier. Les scènes de harcèlement ont été filmées et diffusées sur un réseau social, relate le média sans néanmoins préciser lequel. Les images ont été récupérées par les enquêteurs.

Pendant leur procès, les trois collégiens nauraient pas nié les faits mais auraient assuré que les jeunes filles avaient participé volontairement. Suite à une confrontation devant les policiers, lun des mis en cause aurait avoué la contrainte, poursuit La Dépêche.

Ce nest quaprès cette agression que les parents ont appris que leur fille avait été victime dun viol, "lorsquun membre de léquipe éducative (du collège) les en a avisés", a précisé lavocate. "La plainte pour viol a été déposée il y a 15 jours (le 14 octobre, ndlr) et les trois garçons ont été interpellés et mis en examen quelques jours plus tard", a-t-elle ajouté. Ils ont été placés sous contrôle judiciaire, avec interdiction dapprocher la jeune fille et de se rendre au collège.

Un juge des libertés et de la détention a placé les mineurs sous contrôle judiciaire. Désormais, il leur est interdit de contacter les victimes présumées ou de retourner au collège.

Plusieurs organisations syndicales et associatives, dont la CGT Educ action 31 et Sud Education 31 ont publié mardi un communiqué conjoint, dénonçant de "graves manquements institutionnels face à des actes de violences physiques et sexuelles au collège Lamartine de Toulouse". Ils mettent en cause "tout ou partie" de la direction de létablissement et du rectorat qui, selon eux, avaient "eu connaissance de ces actes, sans jamais avoir pris aucune mesure de protection des victimes".

Nous nous engageons à protéger vos informations personnelles et nous avons mis à jour notre Politique de Confidentialité afin de nous conformer au Règlement général sur la protection des données (GDPR), nouveau règlement de l\UE qui est entré en vigueur le 25 mai 2018.

Une adolescente de 14 ans aurait été victime de viols collectifs près de son établissement scolaire à Toulouse. 3 éléves ou anciens élèves du collège Lamartine dans le quartier Saint-Cyprien sont soupconnés et font lobjet dune plainte.

Veuillez consulter notre Politique de Confidentialité. Elle contient les détails sur les types de données que nous recueillons, la façon dont nous les utilisons et vos droits en matière de protection des données.

Compte tenu de la diffusion de ces vidéos sur un réseau social, on peut se poser la question de la responsabilité de létablissement. Est-ce que la direction du collège savait ? “Il y a des rumeurs selon lesquelles la direction était au courant. Je trouve que cest prématuré dévoquer ceci, je nai pas délément. Linstruction va permettre de faire toute la lumière sur lintervention, ou la non intervention, de la direction”, répond Me Alexandre Martin.

Agressions sexuelles au collège Lamartine de Toulouse

Puisque vous avez déjà partagé vos données personnelles avec nous lors de la création de votre compte personnel, pour continuer à utiliser celui-ci, veuillez cocher la case ci-dessous:

Son client a été accusé par une collégienne de viol. Une deuxième jeune fille accuse les trois de viol en réunion, les faits commis seraient des fellations et sodomies. Une troisième adolescente accuse lun des trois dagression sexuelle. Selon Me Alexandre Martin, les faits ont été reconnus, mais les accusés assurent que les victimes présumées étaient consentantes.

Si vous ne souhaitez pas que nous continuions à traiter vos données, cliquez ici pour supprimer votre compte.

Les cours reprennent ce lundi 4 novembre 2019, après deux semaines de vacances. Les trois accusés ont été éloignés du collège Alphonse de Lamartine et des victimes. “Compte tenu de obligation de scolarité, le rectorat va devoir leur trouver un autre établissement pour quils puissent poursuivre leurs études”, conclue Me Alexandre Martin.

Si vous avez des questions ou des inquiétudes concernant notre Politique de Confidentialité, veuillez nous contacter à privacy@sputniknews.com.

IdentificationPolitique de confidentialité Je consens au traitement de mes données personnelles conformément à la Politique de Confidentialité à des fins de création dun compte personnel sur le site. Sinscrire* Tous les champs sont obligatoires Veuillez confirmer votre email en suivant les instructions qui vous ont été envoyées à ladresse OkRéinitialiser le mot de passeVeuillez saisir votre adresse de messagerieVeuillez saisir les caractères de limage ci-dessousRéinitialiserIdentificationPolitique de confidentialité Des instructions pour réinitialiser votre mot de passe ont été envoyées à ladresse OkSinscrireAvez-vous un compte sur fr.sputniknews.com?OuiNonSinscrire Bonjour, ! Email:Mot de passe:Se rappeler de moiConnexionJe nai pas de compte sur fr.sputniknews.comSinscrireMot de passe oublié?Politique de confidentialitéOkSinscrire Bonjour, ! Email:Pseudo:SuivantIdentificationJe possède un compte sur fr.sputniknews.com Je consens au traitement de mes données personnelles conformément à la Politique de Confidentialité à des fins de création dun compte personnel sur le site avec lutilisation du/des module(s) des réseaux sociaux. OkSupprimer votre profilEtes-vous sûr de vouloir supprimer votre profil fr.sputniknews.com?OuiNonVotre profil a été supprimé! Vous avez 30 jours pour le rétablir en cliquant sur le lien dans lemail qui a été envoyé à ladresse indiquée à linscription.Fermer Bonjour, ! Nous nous engageons à protéger vos informations personnelles et nous avons mis à jour notre Politique de Confidentialité afin de nous conformer au Règlement général sur la protection des données (GDPR), nouveau règlement de lUE qui est entré en vigueur le 25 mai 2018.

Veuillez consulter notre Politique de Confidentialité. Elle contient les détails sur les types de données que nous recueillons, la façon dont nous les utilisons et vos droits en matière de protection des données.

Puisque vous avez déjà partagé vos données personnelles avec nous lors de la création de votre compte personnel, pour continuer à utiliser celui-ci, veuillez cocher la case ci-dessous:

Si vous ne souhaitez pas que nous continuions à traiter vos données, cliquez ici pour supprimer votre compte.

Si vous avez des questions ou des inquiétudes concernant notre Politique de Confidentialité, veuillez nous contacter à privacy@sputniknews.com.

Lenregistrement et lidentification de lutilisateur sur les sites web Sputnik par le biais de lun de ses comptes sur les réseaux sociaux indique lacceptation de ces règles.

Lutilisateur est tenu de ne pas violer, par ses actions, la législation nationale et internationale.

Lutilisateur sengage à sadresser avec respect aux autres participants de la discussion, aux lecteurs et aux personnes mentionnées dans les articles.

Ladministration se réserve le droit de supprimer les commentaires publiés dans des langues différentes de celle du contenu principal de larticle.

Sur toutes les versions linguistiques du site sputniknews.com, les commentaires publiés par lutilisateur peuvent être édités.

Ladministration se réserve le droit de bloquer laccès de lutilisateur à la page ou de supprimer son compte sans avertissement préalable en cas de violation par lutilisateur des règles de rédaction des commentaires ou de détection dans les actions de lutilisateur de signes dune telle violation.

Lutilisateur peut lancer la procédure de recouvrement de son compte / de déblocage de laccès, en écrivant une lettre à ladresse électronique suivante: La lettre doit contenir: moderator.fr@sputniknews.com

Si les modérateurs jugent possible de restaurer le compte / den débloquer laccès, il en sera ainsi.

Dans le cas dune violation répétée des règles et dun blocage répété, laccès de lutilisateur ne peut pas être restauré. Le blocage, dans ce cas, est définitif.

Pour contacter léquipe de modérateurs, utilisez ladresse électronique suivante: moderator.fr@sputniknews.com