Stade Toulousain – Clermont : Toulouse surclasse lASM avec des Bleus de gala… Revivez le match en direct – 20 Minutes

Stade Toulousain – Clermont : Toulouse surclasse l\ASM avec des Bleus de gala... Revivez le match en direct - 20 Minutes

Stade Toulousain-Clermont : les internationaux de retour pour la revanche de la finale du Top 14

Le champion de France, qui a retrouvé la plupart de ses internationaux, na jamais présenté cette saison une équipe aussi compétitive.

Ils sont revenus, ils sont (presque) tous là, ils vont rejouer, les papas… Leurs congés post-Mondial purgés, les internationaux français sont enfin opérationnels, alors que lon bascule ce week-end dans le deuxième tiers du championnat. Les Guitoune, Huget, Médard, sans oublier Ntamack et Baille, vont ainsi venir grossir des rangs mis à rude épreuve depuis le mois daoût, surtout derrière. Autant de cadres qui doivent permettre au Stade Toulousain de conserver son invincibilité à domicile mais également de monter en puissance, à une semaine du début de la Coupe dEurope.

Oui, cest vrai quils nous ont fait du bien, nous en avions besoin pour couper un petit peu. Mais cela fait aussi du bien de retrouver léquipe et les copains pour un premier rendez-vous qui va vraiment piquer. Nous allons très vite rentrer dans le vif du sujet avec un match de très haut niveau face à une équipe qui a très bien géré labsence des internationaux. À chaque fois que nous jouons contre Clermont, ce sont des gros matchs. On parle souvent de matchs de gala mais cest tout sauf ça. Cela tape très fort et si tu toublies sur le moindre détail, cela peut te coûter très cher. Ce sont des matchs à très haute intensité que nous aimons jouer et cest bien que nous ayons un gros rendez-vous dès ce week-end pour essayer de faire un gros match et repartir de lavant à domicile.

Toulouse. Cyril Baille, pilier gauche du Stade Toulousain : Il nous tardait de revenir

Nous avons passé deux blocs sans les internationaux et les résultats nont pas été à la hauteur de ce que nous espérions. Là, nous naurons plus cette excuse-là, nous serons face à nous-mêmes, nous ne pourrons plus nous cacher derrière la Coupe du monde, souligne François Cros. Beaucoup trop inconstants jusquici, les rouge et noir comptent profiter de lapport de leurs cadres pour éviter un maximum de faire le yoyo.

Victime dune rupture du ligament croisé antérieur dun genou, le pilier droit fait partie du groupe élargi retenu pour la venue de lASM, dernière occasion pour les jokers Coupe du monde de sillustrer. Ahki (genou), Bonneval (épaule), Gray (genou) et Mauvaka (psoas) sont absents, au même titre que Dupont (dos), dont lindisponibilité sest allongée depuis lundi. Il sera ménagé 15 jours de plus daprès Régis Sonnes. Le groupe : Baille, Castets, Du Toit ; G. Marchand, J. Marchand, Visagie ; Aldegheri, Faumuina, Tafili ; Ri. Arnold, Galan, Tekori, Verhaeghe ; F. Cros, Elstadt, Kaino, Placines, S. Tolofua ; S. Bezy, Idjellidaine, Pagès ; Holmes ; Fouyssac, Guitoune, Ntamack ; Huget, Lebel, Médard, Ramos, Tauzin

Leur présence rassure, ce sont des joueurs qui ont beaucoup dexpérience, poursuit le troisième ligne. Cest vrai que sur le début de saison, nous avions pas mal de jeunes qui étaient un peu timides on va dire. Ces mecs-là vont nous apporter de la confiance sur les moments compliqués à gérer sur le terrain et aussi sur les temps forts pour faire en sorte que nous arrivions à concrétiser nos actions positives, chose que nous ne parvenons pas trop à faire. Jespère que cela va nous porter vers le haut et quils vont le prouver dès ce week-end.

Top 14 – Le Stade Toulousain en grande forme avec ses Bleus face à Clermont ! (34-8)

On le comprend, les attentes autour de ces retours sont considérables, et se trouvent même renforcées par la délocalisation au Stadium et la qualité de ladversaire. Avec des effets déjà ressentis à lentraînement cette semaine si lon en croit Julien Marchand : Il y a eu beaucoup dexcitation. Ils nous ont apporté leur justesse et leur sérieux. Ils avaient énormément envie de revenir donc cela a redynamisé léquipe.

Cest un nouveau départ pour le Stade toulousain ?Cest très bien mais on nest pas champion, on nest rien du tout. On sait que cest toujours difficile lors de lannée qui suit le titre. Alors, on remet tout à zéro. On ne recommence pas la saison parce que les gars ont fait le travail pendant notre absence. Mais on a tous pris conscience quil fallait se bouger. Quand tu es en équipe de France, on taide sur beaucoup de choses. Là, cest un retour à la vie, il faut tout gérer, la paperasse… Heureusement, on a eu une réunion très rapidement après notre retour. On a été briefé sur les stratégies, les lancements de jeu. On les a réduits pour que notre cohésion revienne plus vite, en ne faisant que deux ou trois changements par rapport à la saison dernière.

Pour autant, pas question dévoquer un nouveau départ ni un nouveau championnat. Cétait le deal, lâche Régis Sonnes, lentraîneur des avants. Le calendrier était fait comme ça, tout le monde était au courant. Les huit premiers matchs comptent, ils ont été importants dans notre évolution déquipe. Cela a permis de voir certains joueurs et maintenant, nous espérons que les joueurs internationaux vont nous permettre de progresser un peu plus.

Face à une formation auvergnate peu ou prou dans la même situation, les Toulousains comptent donc franchir un cap. À condition de sinscrire dans la continuité des matchs à domicile plutôt que des dernières pâles prestations livrées en déplacement pour ce remake de la dernière finale et du match complètement dingue qui sétait disputé au même endroit mi-avril (47-44).

Une grande partie de votre ligne de trois-quarts se trouvait au Japon avec les Bleus. Cela vous a-t-il aidé à garder vos automatismes ?On jouait aussi ensemble lannée dernière. On est simplement dans la continuité. Avec ce temps pluvieux, cétait quand même difficile de se faire des passes. On a renoué avec ce culot dont on a usé la saison dernière et ça a marché. Le problème, cest quà partir dun moment, on a un peu surjoué et on a remis Clermont dans le jeu.

Cest une équipe très complète. Elle est très mobile au niveau de son pack, avec une grosse mêlée, une bonne conquête. Derrière, cela va très vite. Si nous ne sommes pas présents, nous allons ramasser tout le match. À nous de nous mobiliser pour ne pas subir. Sur le papier en tout cas, les Stadistes paraissent suffisamment armés.

5 essais marqués dans ce choc Toulouse-Clermont. Et 4 dentre eux aplatis par des internationaux français ! Sofiane Guitoune (6ème) a ouvert le compteur de la rencontre, et Maxime Médard de renchérir (12ème), suivi par Romain Ntamack (22ème). Les équipes se quittaient sur le score de 24 à 3 à la pause. La réaction clermontoise ne sest pas faite attendre avec Alivereti Raka (46ème). Mais à la fin cest Toulouse qui gagne, largement dominateur sur la pelouse du Stadium, avec cet essai sur ballon porté aplati par Gillian Galan (70ème). Une victoire logique des Rouge et Noir avec le bonus offensif ! Et Toulouse qui se hisse provisoirement à la 8ème place de Top14.

Élu révélation de lannée, Romain Ntamack, utilisé quasi exclusivement à louverture en équipe de France, nous confiait cette semaine ne pas avoir de préférence sur le poste auquel il serait utilisé cette saison à Toulouse. Ce soir, ce sera au centre. Jeudi, Régis Sonnes avait dailleurs confirmé la volonté du staff de maintenir sa polyvalence : Le placer uniquement en 10, nous ne pensons pas (…) Il nous amène aussi en complémentarité en jouant 12 et nous trouvons que cest formateur et intéressant pour lui de jouer à différents postes. Après tout, nest-ce pas également le cas dOwen Farrell ?

Rugby – Top 14 : Ce joueur du XV de France qui évoque son retour à Toulouse !

L'appartement se compose d'une entrée, d'une cuisine équipée, d'un séjour l[…]

La plus belle affiche de cette 9ème journée de Top 14 qui a eu lieu dans un Stadium rempli (cest assez rare pour le souligner) ! 32 800 spectateurs étaient présents, ce samedi soir. Ce qui nest pas pour déplaire aux joueurs toulousains, notamment à Yoann Huget, “Le Stadium procure des effets qui peuvent nous transcender, explique lailier. On veut y revenir plus souvent.”

Retour au Top 14 ! Une semaine après la finale de la Coupe du monde 2019 au Japon, qui a vu la consécration de l’Afrique du Sud face à l’Angleterre (32-12), les affaires domestiques reprennent leur cours. Il devrait y avoir du monde dans les stades pour le retour des internationaux mobilisés sur le front nippon. Top 14, acte 2 !

Pendant un mois et demi, le Top 14 a presque été éclipsé du paysage rugbystique français. Tous les regards étaient tournés vers le Japon pour voir le sacre de l’Afrique du Sud. Mais pendant ce temps, le Top 14 a joué. Un peu, beaucoup. Neuf matchs exactement. Neuf journées durant lesquelles le Racing 92 n’a pas beaucoup brillé. Et c’est peu de le dire : les Ciel et Blanc ne comptent que deux victoires et pointent à l’avant-dernière place du classement (13e).

L’affiche du week-end sera sans conteste cet alléchant Stade Toulousain-Clermont, samedi 9 novembre 2019. Ce n’est, ni plus ni moins que la revanche de la finale du Top 14 2018-2019, qui a vu les Toulousains soulever le Bouclier de Brennus pour la 20e fois de son histoire face aux Auvergnats (24-18), en juin 2019 au Stade de France.

Après ce début de saison particulièrement morose, l’occasion est toute trouvée pour le Racing 92 de relever la tête. D’abord par le retour de ses mondialistes, mais surtout en disputant un derby ô combien déjà décisif pour la suite de la saison. En effet, dimanche 10 novembre 2019, les joueurs de Laurent Travers se déplacent sur la pelouse du Stade Français. Un voisin encore mois bien loti, qui ponte à la dernière place. 

La semaine a été marquée par le faux psychodrame autour d’une possible arrivée du Jaunard Morgan Parra sur les bords de Garonne la saison prochaine. Mais le président rouge et noir Didier Lacroix a sifflé la fin de la récréation… « Morgan Parra n’est pas disponible sur le marché. Il est en plus en contrat avec l’ASM jusqu’en 2022 », a-t-il répondu à Actu Rugby.

Pour les supporteurs, cela ne fait aucun doute : l’absence des internationaux a pesé lourd, alors que 10 joueurs étaient réquisitionnés par leur pays : Ben Tameifuna (revenu avec une surcharge pondérale), Guram Gogichashvili, Camille Chat, Leone Nakarawa (qui n’est d’ailleurs toujours pas rentré), Wenceslas Lauret, Bernard Le Roux, Maxime Machenaud, Finn Russel, Ben Volavola et Virimi Vakatawa.

Lire aussi : Top 14. Morgan Parra au Stade Toulousain ? Le président Didier Lacroix réagit

Toulouse-Clermont en direct: grâce à ses Mondialistes, le Stade toulousain repart de lavant

Sportivement, l’enjeu comptable sera évidemment important pour Toulouse. 11e au classement avant cette nouvelle journée avec un seul petit point d’avance sur le barragiste, le Racing 92, le Stade doit battre à tout prix des Jaunards un peu plus à l’aise niveau points (20 points, 4e place au général).

Labsence samedi face à Toulouse de Penaud, qui  sest blessé un peu jeudi et pas mal ouvert à la lèvre , selon son entraîneur, peut déjà lui permettre de prolonger le plaisir.  Je vais travailler pour essayer de poser des problèmes à Franck (Azéma) et au staff, promet le Franco-Espagnol Ezeala. Je vais saisir toutes les opportunités, en tentant dêtre le plus fort possible. 

Mais le contexte sera tellement plus excitant ! D’abord, les supporters pourront mettre le feu au Stadium, leur enceinte fétiche. Ensuite, le Toulouse-Clermont de la saison passée – c’était aussi dans le Petit Wembley – avait accouché d’un hallucinant 47-44 restée dans les mémoires. Enfin, le retour des internationaux, de part et d’autre, va donner un sacré relief au combat. Côté clermontois, Lopez, Raka et Slimani seront de la partie.

Le retour de Yoann Huget et celui, à venir, de Cheslin Kolbe, vainqueur de la Coupe du monde la semaine dernière avec les Springboks, risquent de considérablement réduire le temps de jeu de ces deux espoirs qui représentent lavenir du XV de France dans la perspective de la Coupe du monde à domicile en 2023.

A Toulouse, les Ramos, Médard, Guitoune, Ntamack et autre Huget reviennent dans un effectif où le leader Julien Marchand va enchaîner au talon après son retour à la compétition contre Castres (Tarn). Autre bonne nouvelle : la présence sur le banc du pilier Dorian Aldegheri, qui s’était gravement blessé en Angleterre lors du Tournoi des 6 Nations 2019.

Son trois-quart Samuel Ezeala, qui a pu enchaîner les matches malgré ses 19 ans, est sans doute moins enthousiaste. Les absences de Damian Penaud et Alieveti Raka, au Japon avec le XV de France, ont offert huit titularisations à lailier clermontois qui en a profité pour signer deux essais.

Lire aussi : Ghiraldini et Aldegheri gravement blessés, le Stade Toulousain perd deux joueurs !

Ce samedi, le Stade Toulousain reçoit Clermont pour le compte de la 9e journée de Top 14, une rencontre particulière puisquelle sera marquée par le retour des internationaux après le Mondial au Japon, qui a vu la victoire de lAfrique du Sud sur lAngleterre. Cyril Baille fait notamment partie des Bleus qui retrouvent la compétition ce week-end. Le pilier gauche du XV de France et de Toulouse est notamment revenu dans un entretien accordé au Figaro sur le choc qui lattend face à Clermont après cette parenthèse nippone.

Top 14 – Toulouse avec ses internationaux, Clermont sans Penaud mais avec Lopez [COMPOSITION]

En revanche, pas de Dupont (en vacances) ni de Kolbe, le champion du monde avec les Springboks. « Nous devons gérer un effectif pourvu de joueurs internationaux pour la première fois de la saison. Nous devons nous adapter à ce changement pour être compétitifs », indique Régis Sonnes, l’un des coachs rouge et noir.

La composition du Stade Toulousain Ramos ; Médard, Ntamack, Guitoune, Huget ; (o) Holmes, (m) Bézy ; Cros, Tolofua, Elstadt ; R. Arnold, Tekori ; Castets, J. Marchand, Faumuina.Remplaçants : Baille, G. Marchand, Galan, Kaino, Verhaeghe, Pagès, Tauzin, Aldegheri.