Tops/Flops Toulouse-Clermont : le retour du champion, des Clermontois à la peine – Le Figaro

Tops/Flops Toulouse-Clermont : le retour du champion, des Clermontois à la peine - Le Figaro

Toulouse. Médard :On est champion de rien du tout

Ce samedi 9 novembre, la pluie a été l’invitée non désirée de la 9e journée de Top 14. Bayonne – Pau, Bordeaux – Agen et Castres – Brive se sont joués sous des trombes d’eau, en attendant un Toulouse – Clermont qui s’annonce tout aussi humide.

La première rencontre citée, si elle a terminé par un match sans essai, elle a offert un suspense insoutenable jusqu’à aux derniers instants de la rencontre. L’Aviron Bayonnais finit par concéder sa première défaite à domicile de la saison, sans point de bonus défensif, après avoir tenu le siège sur la ligne d’en-but de la Section Paloise les 10 dernières minutes.

Nos Béarnais s’imposent en terre basque !#ABSP #TOP14 #EnVertEtContreTous pic.twitter.com/eo2w4LVsFt

Mais le match qui a fait trembler les supporters, c’est Castres – Brive. Le Castres Olympique était devant à la mi-temps (22-9) grâce à trois essais de Palis, Combezou et Hounkpatin, et face à une équipe briviste moribonde. Nous ne savons pas quel discours a été tenu dans le vestiaire corrézien, mais c’est avec un tout autre visage qu’est revenu en seconde période le CABCL.

Excellent hier, Romain Ntamack a inscrit un superbe essai face à Clermont./ DDM, Xavier de Fenoyl Publié le 10/11/2019 à 07:09 , mis à jour à 07:46 Top 14, Toulouse, Rugby à XV Le staff toulousain aurait vraiment eu tort de sen passer. De qui ? De ses Mondialistes qui ont dynamité la défense auvergnate. Merci donc à léquipe de France qui a rendu les internationaux toulousains en pleine forme hormis Antoine Dupont dont la blessure au dos peut légitimement inquiéter…

Lire aussi : VIDEO – Le coup de sang de Picamoles qui coûte la victoire à Montpellier contre Toulon

Cette fois, pas denvolée des Mondialistes mais du travail bien fait au près conclu par lun des plus anciens du club, Galan. Pour faire léquilibre et ne pas oublier que le Stade aura encore besoin des joueurs de club quand les doublons vont se représenter dès le mois de février. Un symbole également le jour où les jokers Coupe du monde ont porté pour la dernière fois le maillot rouge et noir. Ainsi de Richie Arnold qui a bien mérité sa standing-ovation.

Loin de s’inquiéter de la pluie, qui s’était calmée, les Brivistes ont décidé d’envoyer du jeu et de tenter le tout pour le tout. Un essai, puis deux, puis trois… le CABCL revient d’entre les morts et passe même devant Castres. C’est sur le gong que Julien Dumora, le buteur castrais, offre la victoire à son équipe. Ascenseur émotionnel et sueurs froides garanties.

Cest un nouveau départ pour le Stade toulousain ?Cest très bien mais on nest pas champion, on nest rien du tout. On sait que cest toujours difficile lors de lannée qui suit le titre. Alors, on remet tout à zéro. On ne recommence pas la saison parce que les gars ont fait le travail pendant notre absence. Mais on a tous pris conscience quil fallait se bouger. Quand tu es en équipe de France, on taide sur beaucoup de choses. Là, cest un retour à la vie, il faut tout gérer, la paperasse… Heureusement, on a eu une réunion très rapidement après notre retour. On a été briefé sur les stratégies, les lancements de jeu. On les a réduits pour que notre cohésion revienne plus vite, en ne faisant que deux ou trois changements par rapport à la saison dernière.

Concernant le dernier match, le suspense a été laissé au vestiaire… Agen n’a jamais réussi à s’adapter à la météo, et a eu du mal à résister aux coups de boutoir d’un Bordeaux joueur. Résultat, les Lot-et-Garonnais repartent fanny de chez les voisins girondins, 23-0.

RUGBY. Top 14 : quelle place pour les jeunes aujourdhui ?

Reste à espérer que Toulouse – Clermont, revanche de la finale de Top 14 de la saison dernière, puisse nous offrir du jeu ET du suspense. Vu la météo, cela risque de ne pas être facile…

Les Stadistes sont à l’échauffement sous la pluie au Stadium 🎯 #STASM pic.twitter.com/O52ir5UWJS

Lors de la première demi-heure, on a eu limpression de revoir le rouleau-compresseur toulousain de la saison dernière.Oui, tout ce quon tentait réussissait, cétait parfait, il ny avait pas grand-chose à redire. Et, je le répète, mais dans les dix dernières minutes de la première mi-temps, à un moment où Clermont était proche de notre ligne, on a su résister par une bonne défense. Cette victoire doit beaucoup à notre défense.

Médard :On est champion de rien du tout Publié le 10/11/2019 à 07:36 , mis à jour à 07:42 Stade Toulousain, Toulouse, Top 14 Larrière (ou ailier) international sest montré satisfait du résultat face à Clermont hier (34-8). Il met toutefois en garde ses coéquipiers sur létat desprit dont le Stade Toulousain aura besoin pour aller au bout de ses objectifs.

Maxime, vous ne pouviez pas rêver mieux comme retour à Toulouse après lépisode de la Coupe du monde ?

Le Rugbynistere est un site de Rugby leader en France, créé par deux passionnés dOvalie en 2008, et aujourdhui lu par plus dun million de lecteurs passionnés chaque mois. Si malgré tous nos efforts au quotidien pour que ce site soit le meilleur, vous constatez des coquilles, ou des manquements à nos devoirs, contactez nous, on nest pas bien méchant !

Cest plus facile de préparer un match comme celui-là. Cest la soirée parfaite. On a pris beaucoup de plaisir à jouer ensemble pendant les trente premières minutes. Après on a un peu surjoué et remis Clermont dans le match. Cest surtout notre défense qui nous a permis de gagner, je pense.

La personne qui a piqué le réveil est priée de le rapporter. Merci. Je ne vois pas dautre explication. Il y a 15 jours on aurait pensé au changement dhoraire mais là cest plus possible. Ou alors on est plus dans le même fuseau horaire. ça doit être à cause du Brexit (encore un coup de la perfide Albion)

En première mi-temps, avez-vous eu le sentiment de retrouver le Stade Toulousain de la saison dernière ?

Quelle 1ère mi-temps ! Félicitations aux toulousains pour la qualité de jeu produit lors de cette mi-temps…la seconde fut moins enivrante mais le bonus un moment envolé a finalement été récupéré 10mn avant la fin et cétait mérité… Le retour des internationaux à fait du bien pour nos toulousains

Pendant les vingt-cinq premières minutes, franchement, tout ce que lon tentait cétait parfait : nos combinaisons, notre culot. Il ny avait pas grand-chose à jeter. Après on est tombé dans un faux rythme et il faudra veiller à ce que cela ne se reproduise pas trop souvent.

Les Clermontois au moins ont montré quils ont du caractère et ont enfin réagi. Ils ont poussé les Toulousains à la faute, ce qui a permis à Morgan Parra de réduire le score sur sa première pénalité (24-3, 26e). Après la pause, ils ont mieux contenu les Toulousains. Et un autre international Bleu, Alivereti Raka, a enlevé le bonus offensif aux Toulousains en ramassant un ballon après une passe de Camille Lopez qui a beaucoup rebondi (24-8, 46e). Mais ce bonus offensif, si important au classement, les Toulousains lont finalement récupéré grâce à Gilian Galan (71e), dans un essai cette fois tout en puissance.

On était plusieurs trois quarts à être concernés par cette Coupe du monde. Cest surtout lessai de Sofiane (Guitoune, NDLR) qui est vraiment beau. Cest plus facile quand les avants dominent comme ça car après, nous, derrière, on se régale.

On est champion de rien du tout. Cest toujours compliqué lannée qui suit celle du titre. Il faut tout remettre à zéro. La saison a commencé, ceux qui étaient là on fait le taf. Tout le monde a compris quil fallait mettre les bouchées doubles.

Top 14 : Toulouse a retrouvé ses allures de champion en écrasant Clermont – Rugby – Top 14 – ST

Cest une victoire qui peut rassurer avant le début de la Coupe dEurope, vendredi prochain à Gloucester ?

Ce succès a surtout le mérite de redonner une bonne dose de confiance aux Rouge et Noir alors quarrive leur autre objectif de la saison : la Coupe dEurope. Lan passé, ils ont été éliminés en demi-finale par les Irlandais du Leinster (30-12) et ils se sont fixés des ambitions élevées dans cette épreuve. Vendredi, ils se déplacent à Gloucester puis la semaine suivante ils reçoivent les Irlandais de Connacht.

Le contexte naura rien à voir. Sur la confiance, ça va nous aider mais ce sera un autre match. On rejoue dès vendredi et il va falloir bien récupérer.

Labsence samedi face à Toulouse de Penaud, qui  sest blessé un peu jeudi et pas mal ouvert à la lèvre , selon son entraîneur, peut déjà lui permettre de prolonger le plaisir.  Je vais travailler pour essayer de poser des problèmes à Franck (Azéma) et au staff, promet le Franco-Espagnol Ezeala. Je vais saisir toutes les opportunités, en tentant dêtre le plus fort possible. 

Adieux. Plusieurs joueurs du Stade Toulousain ne joueront plus sous le maillot Rouge et Noir puisque leurs contrats joker Coupe du monde ont pris fin depuis le retour des internationaux. Avant de partir, Werner Kok, Takeshi Hino, Richie Arnold, Jacobus Visagie et Rémi Hugues ont été salués par une jolie ovation à lissue de la rencontre.

Retour. Gravement blessé au genou lors de la victoire française en Italie le 16 mars dernier, le pilier droit Dorian Aldegheri a fait son grand retour avec le Stade Toulousain. Remplaçant au coup denvoi, il a disputé les vingt dernières minutes du match en remplacement de Charlie Faumuina.

Pelouse. Les jardiniers de Stadium étaient à pied dœuvre dès la fin de la rencontre puisque demain soir, à 20h45, Rodez accueillera Lens au même endroit pour le compte de la 11e journée de Ligue 2. Un joli duel en perspective pour les Aveyronnais face au leader du championnat.

Top 14. Toulouse domine largement Clermont au Stadium et empoche le bonus offensif

Le Connacht au dessert. Après sêtre déplacé chez les Anglais de Gloucester dès vendredi prochain (20h45), le Stade Toulousain entamera sa saison européenne à domicile avec la réception des Irlandais du Connacht samedi 23 novembre. Attention, le coup denvoi du match est prévu à 14 heures.

Après un plaquage haut peu évident, sanctionné par labitre, Cruden permettait aux Héraultais de prendre les devants en inscrivant une pénalité (71e) à moins de dix minutes de la fin (16-19). Pas de quoi abattre les Toulonnais qui revenaient au score par Belleau (19-19) à quatre minutes du terme de la rencontre (76e). Montpellier aurait pu avoir la pénalité de la gagne (81e) mais larbitre la retournée après un mauvais geste de Louis Picamoles.

Short. Malgré le froid et la pluie, Franck Azema, le manager clermontois et Didier Bes, lentraîneur des avants avaient opté pour un petit short. Pas frileux les Clermontois. Côté toulousain, Ugo Mola avait lui opté pour le jogging.

Les spectateurs du stade Mayol ont du attendre plus dune mi-temps avant que le match se débloque. Les quarante premières minutes ont été un duel de buteurs et cest Belleau qui a pris le dessus en marquant trois pénalités contre deux pour les Montpelliérains (9-6 à la mi-temps). Un premier acte marqué par beaucoup dindisciplines. Le Toulonnais Dakuwaqa (33e) et le Montpelliérain Chilachava (39e) ont notamment été avertis.

mondialistes > sur le terrain. Neuf, cest le nombre dinternationaux français qui ont participé à la Coupe du monde au Japon et qui étaient concernés par la rencontre dhier soir. Six Toulousains (Ntamack, Huget, Baille, Guitoune et Médard, Ramos) et trois Clermontois (Slimani, Lopez et Raka).

Une action qui a eu le mérite de réveiller Montpellier puisque six minutes plus tard, cest eux qui ont été dans len-but de leur adversaire. Après une belle percée de Vincent, Bouthier est trouvé seul et navait plus quà aller aplatir (63e). Cet essai a remis les deux équipes à égalité (16-16).