Un pont seffondre au nord de Toulouse, un mort – Le Figaro

Un pont s\effondre au nord de Toulouse, un mort - Le Figaro

Le pont de Villemur-sur-Tarn “qui risquait de lâcher à tous moments” a fait lobjet dimportants travaux de sé

Le pont de Mirepoix-sur-Tarn effondré dans leau et les plongeurs à la recherche des victimes. Photo DDM, Philippe Roy Publié le 18/11/2019 à 09:06 , mis à jour à 11:57 Faits divers, Mirepoix-sur-Tarn, Haute-Garonne lessentiel Un pont suspendu qui enjambe la rivière Tarn s'est effondré, ce lundi matin, à Mirepoix-sur-Tarn au nord-est de Toulouse. Le bilan, encore provisoire, fait état d'un mort, une adolescente de 15 ans, cinq blessés et de plusieurs personnes toujours recherchées. Le pont suspendu de Mirepoix-sur-Tarn à la frontière de la Haute-Garonne et du Tarn s'est effondré ce lundi matin, peu après 8 heures. Selon les premiers éléments recueillis par La Dépêche du Midi, un poids lourd dont le tonnage était supérieur à la limite autorisée se serait engagé sur le pont. Une voiture qui franchissait le pont a chuté dans la rivière lors de l'effondrement du pont. Des témoins signalent qu'un véhicule utilitaire serait aussi tombé à l'eau.

Le pont suspendu de Mirepoix-sur-Tarn immergé dans les eaux du Tarn. – Photo DDM, Nathalie Saint-Affre

Un camion dont le tonnage était supérieur à la limite autorisée se serait engagé sur le pont. CAPTURE D'ÉCRAN TWITTER / SDIS 31 / CAPTURE D'ÉCRAN TWITTER Publié le 18/11/2019 à 09:39 / Modifié le 18/11/2019 à 11:57 Sabonner 19 commentaires — partages Partager sur Faits divers, Occitanie Le pont suspendu de Mirepoix-sur-Tarn (entre Haute-Garonne et Tarn) s'est effondré ce lundi 18 novembre au matin, vers 8 h. A 11 h, un nouveau bilan provisoire fait état de trois victimes, dont une adolescente de 15 ans tuée et deux "urgences absolues", deux personnes sont portées disparues et quatre personnes ont réussi à rejoindre la rive à la nage.   Ce que lon sait Un pont suspendu s'est effondré ce lundi 18 novembre, à 8 h 15, à Mirepoix-sur-Tarn, à près de 30 kilomètres au nord-est de Toulouse. Le bilan à midi : une adolescente de 15 ans est morte, deux personnes sont en urgence absolue, quatre personnes ont réussi à rejoindre la rive à la nage et deux personnes sont portées disparues. Trois véhicules ont été entraînés dans la chute du pont : un véhicule léger, un poids lourd et une fourgonnette. Plus de cent sapeurs-pompiers, avec des renforts venant notamment du Tarn, sont déployés sur place.  

Le pont suspendu de Mirepoix-sur-Tarn immergé dans les eaux du Tarn. – Photo DDM, Nathalie Saint-Affre

Le pont de Mirepoix-sur-Tarn effondré dans l'eau et les plongeurs à la recherche des victimes. – Photo DDM, Philippe Roy

"Le car scolaire est aussi passé juste avant" que la structure ne tombe dans le Tarn en emportant plusieurs véhicules. Contacté par France Info, un restaurateur voisin des lieux a aussi indiqué que ce pont est "très emprunté", notamment "par les camions, même ceux qui n'ont pas le droit". Des poids lourds "l'empruntent, alors que leur tonnage est supérieur à l'autorisation". "Il y a un stop, mais peu importe, ils foncent."

Le bilan, communiqué à 11h30 par la préfecture de Haute-Garonne, est d'un mort et de cinq blessés. La victime est une adolescente de 15 ans qui était en voiture avec un de ses parents. 

Sa maman et trois autres personnes ont pu regagner la berge à la nage. Plusieurs personnes sont toujours actuellement recherchées. "Après deux heures de recherches vaines, le bilan reste à consolider", nous indique un secouriste, pessimiste, sur place. Deux sapeurs-pompiers ont été blessés pendant leur intervention. Selon les informations de La Dépêche du Midi, un bus scolaire avait franchi le pont quelques instants avant son effondrement.

Un pont seffondre au nord de Toulouse: un camion et une voiture tombent dans le Tarn

Une centaine de secouristes sont sur place : 80 pompiers, 50 gendarmes SAMU, plongeurs, équipes cynophiles. Trois hélicoptères sont sur place. Un centre opérationnel départemental a été activé en préfecture. Un poste de commandement opérationnel est activé sur place. La rivière est profonde en-dessous du pont et le courant est important ce lundi. Le préfet de Haute-Garonne, le procureur de la République de Toulouse Dominique Alzéari et le président du conseil départemental de Haute-Garonne Georges Méric sont sur place.

"J'étais dans ma salle de bains, vers 8 heures, ce lundi matin, et j'ai entendu un énorme bruit sourd. J'étais inquiet, au départ avec ma femme, nous avons pensé qu'un accident avait eu lieu juste à côté de chez nous. Nous sommes sortis et il ne se passait rien , raconte Philippe Duguet, un habitant qui a sa maison à 300 mètres du pont. Au moment où je suis arrivé au niveau du pont, on m'a demandé de faire demi-tour immédiatement. C'était la panique. Ce n'est qu'à ce moment-là que j'ai vu que tout s'était effondré. Je n'en reviens pas. Je cours tous les dimanches matin sur ce pont, hier encore j'y étais. J'ai dû y passer plus de 1000 fois. Cela fait vraiment bizarre quand l'actualité se passe juste à côté de chez vous", raconte Philippe Duguet encore un peu sonné par ce qu'il vient de voir.

Une enquête sera diligentée concernant létat du pont, a fait savoir le président du conseil départemental de Haute-Garonne, Georges Méric. Le secrétaire dEtat aux transports, Jean-Baptiste Djebbari, a fait savoir que le ministère “suivait lévolution de la situation”.

"J'ai entendu un énorme bruit sourd. Avec ma femme, nous avons pensé qu'un accident avait eu lieu".

Un pont départemental reliant Miropoix-sur-Tarn et Bessières en Haute-Garonne sest effondré ce matin. Les moyens de secours sont sur place et ont pris en charge les premières victimes. Le ministère des transports suit lévolution de la situation en lien avec le préfet.

"On a eu très peur, on a entendu une grosse déflagration, au début on a eu cru à un crash d'avion", explique le maire de Mirepoix-sur-Tarn Eric Oget.

“On recense dores-et-déjà une victime de 15 ans (dont le corps a été repêché), sa mère (…) qui était dans le véhicule a pu être sauvée, notamment par des témoins”, a indiqué le procureur de Toulouse Dominique Alzéari. Il y a “probablement plusieurs disparus, potentiellement le chauffeur du camion” et, “peut-être”, celui dun éventuel troisième véhicule, a précisé le préfet Etienne Guyot. Selon les pompiers, quatre personnes ont pu être “secourues”. 

Haute-Garonne : un pont suspendu seffondre près de Toulouse, un camion et une voiture tombent dans le Tarn

Philippe Oget, maire de Mirepoix-sur-Tarn en Haute-Garonne, ce lundi matin. – Photo DDM, Nathalie Saint-Affre

Au sujet de létat du pont, “il y aura une enquête”, a-t-il ajouté. Le pont est situé sur la route départementale 71, dont lentretien dépend du Conseil départemental. Le préfet de la Haute-Garonne sest rendu sur place, “nous sommes en cours dévaluation” de laccident, a indiqué la préfecture. 

Un pont seffondre dans le Tarn près de Toulouse : un mort et plusieurs disparus

Ce pont de 150 mètres de long et 5 mètres de large, construit en 1935, avait été rénové en 2003 par le conseil départemental de Haute-Garonne. La dernière vérification remonte à 2017, indique la mairie. Le tonnage maximum autorisé sur le pont était de 19 tonnes. Trois ponts suspendus de ce type existent en Haute-Garonne : Villemur-sur-Tarn, Mirepoix-sur-Tarn et Bessières. Le pont de Villemur, fermé six mois pour de lourds travaux, doit être inauguré la semaine prochaine.

480 pièces ont été changées sur le pont de Villemur-sur-Tarn. DDM archives Publié le 18/11/2019 à 11:23 Travaux routiers, Villemur-sur-Tarn lessentiel Le pont métallique de Mirepoix-sur-Tarn s'est effondré ce lundi matin faisant au moins un mort. À quelques kilomètres de l'édifice, le pont de Villemur-sur-Tarn a fait l'objet d'importants travaux de sécurisation. Alors qu'un drame vient de se dérouler à Mirepoix-sur-Tarn où le pont suspendu s'est effondré suite au passage d'un camion, à seulement quelques kilomètres de la catastrophe, un autre pont suspendu, celui de Villemur-sur-Tarn, a fait l'objet d'importants travaux de sécurisation.

Pendant plus de six mois, le pont a été fermé à la circulation pour permettre l'intervention des équipes.

Cette mise en sécurité du pont consistait essentiellement à remplacer les 480 pièces métalliques, appelées pièces de transition supérieure, reliant le câble porteur aux suspentes par le biais d'étriers. Ces pièces en acier, vieillissantes et donc fragilisées pouvaient lâcher à tous moments notamment avec l'arrivée du froid.

Il y a “trois véhicules impliqués, je nai pas encore le nombre de victimes, il y a plus de 60 pompiers sur place”, a déclaré à lAFP le président du conseil départemental de Haute-Garonne Georges Méric.

FAITS DIVERS : Un pont seffondre au nord de Toulouse causant la mort dune adolescente et plusieurs disparus

L'édifice a été rouvert à la circulation le 27 avril 2019. Il doit être inauguré "officiellement" la semaine prochaine. 

Un camion et une voiture ont été précipités dans le Tarn lundi matin, quand un pont suspendu qui enjambe la rivière sest effondré en Haute-Garonne, a-t-on appris auprès des pompiers.