Comment Gérald Darmanin parle de Tourcoing dans son livre

Sur le même sujet: Cumul des mandats: il n’y a plus de député-maire

Objectif Lille. Selon RTL, le ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin ambitionnerait, pour 2020, de s’emparer de la mairie de la cité du Nord. Ce serait même l’une des raisons de son adhésion à La République en marche: être le candidat investi par le parti présidentiel. Facile, pour le nouveau chouchou de la macronie.

Malgré l'interdiction du cumul, Gérald Darmanin veut garder son mandat local (mais pas l'indemnité)

Je rappelle que : 1) Je respecte le plafond légal annuel d’indemnités perçues au titre de mes mandats locaux. 2) Comme à Tourcoing, j’ai renoncé à mon indemnité d’élu de la Métropole Européenne de Lille pour l’avenir. Et je suis fier d’être toujours un Elu local. #faussepolemique

Je suis très heureux d’avoir des mandats locaux qui, j’espère, me permettent d’être très concret dans la vie nationale”, a expliqué le ministre en déplacement de la ville. Et d’ajouter: “Il est normal d’avoir une vie locale, on n’a pas fait ce procès par exemple quand Martine Aubry était candidate à la présidentielle, Première secrétaire du PS et présidente de la métropole. J’ai abandonné le titre de maire de Tourcoing, le titre de vice-président à la région”.

Municipales 2020: Darmanin rêve d'être le tombeur d'Aubry à Lille

La boutique Abonnements Applications mobiles Nos partenaires Nous sommes OJD

Impôts : ce qui va changer avec le prélèvement à la source

Auteur : La rédaction de FranceSoir.froh que oui et au plus vite, hidalgo à paris, collomb à lyon , ils faut supprimer tous ces vieux élèphants , de plus, le ps n’existe plus dans le nord, il est mort et martine ne fait que critiquer si vous n’allez pas dans son sens

Un ministre important du gouvernement d’Edouard Philippe continue de cumuler les mandats, et ce, malgré les consignes de l’Elysée… 

“Il est normal d’avoir une vie locale”. “Je suis très heureux d’avoir des mandats locaux qui, j’espère, me permettent d’être très concret dans la vie nationale”, a expliqué Gérald Darmanin, en marge de l’inauguration de portillons d’accès à une station du métro lillois.  “Il est normal d’avoir une vie locale, on n’a pas fait ce procès par exemple quand Martine Aubry était candidate à la présidentielle, Première secrétaire du PS et présidente de la métropole. J’ai abandonné le titre de maire de Tourcoing (le 9 septembre, ndlr), le titre de vice-président à la région”, a-t-il poursuivi, interrogé sur la possibilité de démissionner de son poste de vice-président de la MEL.Exclu des Républicains le mois dernier, Gérald Darmanin a finalement rejoint le week-end dernier le parti présidentiel La République en Marche (LREM).Le 16 juillet dernier, il s’était pourtant engagé à quitter la vice-présidence de la MEL “lors des prochaines (…) séances plénières des instances concernées”, a relevé l’Obs. Contacté par l’hebdomadaire, Gérald Darmanin a quelque peu botté en touche : “Pour l’instant, je n’ai pas trouvé le moyen de représenter ma ville (Tourcoing) dans l’exécutif parlementaire. Mais dès que ce sera réglé, la situation évoluera. Je n’ai absolument pas vocation à rester vice-président.”Première étape Les contribuables :

Néanmoins, la loi n’interdit pas aux ministres de cumuler les mandats (contrairement aux parlementaires). En revanche, ils ne peuvent percevoir plus de la moitié du montant de l’indemnité parlementaire, soit 2 799,89 euros brut, en plus de leur rémunération de ministre (9 940 euros brut), a précisé l’Obs. D’après les calculs de l’hebdomadaire, Gérald Darmanin dépasserait le plafond.

Il n’aurait pas les yeux plus grand que le ventre !!!! ils sont tous les mêmes ces politicards, se bouffer entre-eux ! ce sont de vilains crapauds !!

Vous avez un compte Facebook ? Connectez-vous plus rapidement

Il m’a semblé, en bonne intelligence avec tout le monde, de pouvoir, avec une délégation moins importante, continuer avec la métropole”, a poursuivi l’élu qui est notamment en charge de la “sécurité et du contrôle d’accès dans les transports publics”. Il est d’ailleurs toujours premier adjoint de la ville de Tourcoing, dont il a été maire de 2014 à 2017.

Obtenir le scalp de la fille de Jacques Delors sera cependant une autre paire de manche. Celle qui en avait « ras-le-bol » d’Emmanuel Macron quand il n’était encore que ministre de l’Économie n’a pas été avare en critiques depuis le début du quinquennat: « Je suis totalement sceptique », expliquait-elle début novembre, « c’est une politique souvent brutale ». Martine Aubry reproche notamment à Emmanuel Macron « une politique pour les riches, pour le Cac 40 », et une forme « d’autoritarisme » dans ses relations avec le Parlement.

Vous ne pouvez en sauvegarder qu’un Pour conserver le précédent brouillon, cliquez sur annuler.

Requête pour “ne plus avoir d’indemnité de vice-président”. “Il m’a semblé, en bonne intelligence avec tout le monde, de pouvoir, avec une délégation moins importante, continuer avec la métropole”, a-t-il ajouté. Il y est en charge de la “sécurité et du contrôle d’accès dans les transports publics”. Il occupait précédemment, avant son entrée au gouvernement, la fonction plus large de chargé des transports.  Concernant sa rémunération, Gérald Darmanin a dit qu’il avait écrit à Damien Castelain, président de la MEL, “pour ne plus avoir d’indemnité de vice-président”.Suivez l’actualité en temps réelAccueilActualitésArgentAutoVoyagesHigh-techFemmesSantéDivertissementVidéosBAC 2017Copyright © 2000-2017

Également premier adjoint de Tourcoing. Exclu de LR et adhérent à La République en marche! depuis samedi, Gérald Darmanin, 35 ans, est également premier adjoint de Tourcoing, après en avoir été maire jusqu’en septembre. “Je suis à Tourcoing plusieurs fois par semaine car c’est là où j’habite. Tourcoing et la métropole m’ont fait ministre et je sais d’où je viens”, a-t-il appuyé jeudi. La législation permet à un ministre d’exercer un mandat dans un exécutif, cumul interdit aux parlementaires. Dans les réformes institutionnelles souhaitées par l’Élysée figure également l’interdiction pour les ministres d’exercer une fonction élective locale.De toute façon en 2020 , elle devra montrer l’exemple ………Prendre sa retraite !