VAFC Réginald Ray : On a donné la victoire à Troyes

VAFC Réginald Ray :  On a donné la victoire à Troyes

Yoann Touzghar : Nous avions à cœur de renverser cette situation

Valenciennes n’a pris qu’un point sur 15 en Ligue 2. Même 6 sur les 33 derniers mis en jeu. Le VAFC est au bord de la zone rouge. La défaite à Troyes, samedi (2-4, 13e journée) après avoir mené 2-0 devrait laisser des traces. Dans quelles mesures ? Réginald Ray attend la semaine de travail pour répondre définitivement. Forcément, dans une telle situation, la question de son maintien à la tête du club se pose. Mais le président Eddy Zdziech garde confiance en son coach, comme il le confie à La Voix des Sports.

Il nest pas menacé, non. Lactualité nest pas là On continue de travailler pour trouver des solutions comme on la toujours fait depuis quon est aux commandes du club. Réginald est un technicien compétent, honnête, courageux et travailleur.

De toute façon, il apparaît délicat de se séparer du technicien pour des raisons financières. Valenciennes, en délicatesse sur ce point, pourrait débourser quelques dizaines de milliers d’euros pour Faruk Hadzibegic par exemple.

Troyes veut poursuivre sa lente remontée et effacer, si possible, l’élimination au Havre en milieu de semaine. Les Aubois espèrent l’emporter, ce samedi, face à un Valenciennes malade (13e journée de Ligue 2). Pour cela, Rui Almeida a convoqué un groupe de 19 joueurs.

Yoann Touzghar et Troyes ont renversé Valenciennes ce samedi. Menés 2-0 à la pause, les Aubois se sont imposés 4-2 dans une fin de match totalement folle (13e journée de Ligue 2). Lancien Sochalien a été déterminant, en inscrivant un doublé.

Quand on a le match en main comme ça, la façon dont on perd, c’est compliqué de l’expliquer. Nous avons donné la victoire à Troyes que Troyes qui a été la chercher. On se met dans une situation de panique, sans danger, dans le premier but. On va chercher le rouge dans la poche de l’arbitre. On ne fait plus 3 passes. Il arrive ce qui arrive. On ne peut pas perdre ce genre de match en l’ayant en main comme ça. Des traces ? On le saura par la suite, dans la semaine, dans le prochain match. Perdre de cette façon, c’est dur à accepter. On a donné la victoire à Troyes, tout simplement. La défaite nous fait plonger un peu plus. Il faut assumer maintenant.

 On a pris des buts en contre en première période. Nous devions avoir plus de rigueur défensive, et ne pas avoir peur de jouer, de pousser, et de marquer ce premier but qui allait nous aider. Lexpulsion de Cuffaut nous a galvanisés. Nos milieux ont joué beaucoup plus haut, face à 4 défenseurs valenciennois, et cest ce qui a fait la différence. Nous avions à cœur de renverser cette situation et de ne pas perdre à domicile. Dans le groupe, tout le monde prend la parole et lenvie était réelle chez toute léquipe.