ÉDUCATION. Valence : une pyramide de cartables plutôt quune polémique – Le Dauphiné Libéré

ÉDUCATION. Valence : une pyramide de cartables plutôt qu\une polémique - Le Dauphiné Libéré

Faute de place, 257 enfants handicapés ne pourront pas prendre part à la rentrée scolaire

Cest une triste nouvelle que rapporte France Bleu Drôme. Faute de place et de moyens dans les établissements médico-éducatifs du département, 257 enfants handicapés ne pourront pas faire leur rentrée scolaire ce lundi.

Pour le moment, ces élèves sont en attente dune place dans lun des quatre instituts médico-éducatifs de lAdapei 26, lassociation qui rassemble les parents et proches dhandicapés mentaux.

Ils attendent une place dans lun des quatre instituts médico-éducatifs (IME) de lAdapei 26, lassociation qui regroupe des parents et proches dhandicapés mentaux. “On leur dit, non tu ne fais pas ta rentrée. Même si cest la loi. Il faudrait que lon double nos effectifs pour pouvoir accueillir tous les élèves qui sont orientés vers nos IME mais on ne nous accorde pas les moyens pour prendre en charge ses enfants. Cest un scandale absolu !”, sindigne Jean-Luc Chorier, le président de lAdapei.

On leur dit, non tu ne fais pas ta rentrée. Même si cest la loi. Il faudrait que lon double nos effectifs pour pouvoir accueillir tous les élèves qui sont orientés vers nos IME mais on ne nous accorde pas les moyens pour prendre en charge ses enfants. Cest un scandale absolu ! , sinsurge Jean-Luc Chorier, président de lAdapei.

Les larmes au yeux, Jérémy Trechel finit par répondre oui. Il est obligé de mentir pour ne pas déstabiliser son fils : “Il a vraiment envie daller à lécole. Il a envie dapprendre ! Quand il voit sa sœur rentrer avec le cartable le vendredi, heureuse de dire quelle est en vacances, notre fils nous regarde en pleurant parce que lui il na pas de vacances puisquil na pas école … On ne sait pas quelles réponses lui apporter pour ne pas le blesser… Cest cruel ! “

Les parents se sentent abandonnés, ils ne savent pas comment expliquer la situation à leurs enfants qui pensent retrouver leurs camarades ce lundi.

Lassociation Adapei organise ce samedi une manifestation à Valence afin dalerter la population sur la situation. Symboliquement, une pyramide de cartables sera érigée devant la Fontaine monumentale. Les membres de lassociation vont également faire signer une pétition, le hashtag #jaipasecole va être lancé sur les réseaux sociaux. 

On ne sait pas quelles réponses lui apporter pour ne pas le blesser. Cest cruel. On est obligé de mentir , raconte Jérémy Trechel, père dun enfant autiste, interrogé par France Bleu.

Pourtant Duncan, 10 ans est persuadé quil fera sa rentrée ce lundi, dans un établissement spécialisé. Puis, son père Jérémy lui explique quil faudra patienter encore. “Pourquoi ? Bientôt ?”, lui répond le garçon. Face au silence de son père, il répète : “bientôt ?”

Il a vraiment envie daller à lécole. Il a envie dapprendre ! Quand il voit sa sœur rentrer avec le cartable le vendredi, heureuse de dire quelle est en vacances, notre fils nous regarde en pleurant parce que lui il na pas de vacances, puisquil na pas décole … On ne sait pas quelles réponses lui apporter pour ne pas le blesser… Cest cruel ! , ajoute-t-il.

Les retrouvailles avec les copains, la fierté de montrer son nouveau cartable… Cest ce que devraient vivre tous les élèves en France ce lundi, jour de rentrée scolaire. Mais dans la Drôme, 257 enfants handicapés mentaux nauront pas cette chance. 

LAdapei organise ce samedi à Valence  lOpération cartables pour dénoncer ce scandale. Une pyramide de près de plus de 500 cartables sera érigée devant la Fontaine monumentale.

“On ne sait pas quelles réponses lui apporter pour ne pas le blesser. Cest cruel. On est obligé de mentir” – Jérémy, père dun enfant autiste 

Mercredi matin, Sophie Cluzel, secrétaire dÉtat chargée des personnes handicapées, invitée de Bourdin Direct, a garanti la scolarisation de tous les enfants handicapés. Plus de 361.000 élèves handicapés sont scolarisés en France, et 70.000 dans les établissements psychosociaux. Cest 23.000 enfants de plus cette année à la rentrée , a-t-elle précisé

LAdapei de la Drôme, qui regroupe des parents et proches dhandicapés mentaux, dénonce un manque de moyens pour expliquer cette situation. “On leur dit Non tu ne fais pas ta rentrée, même si cest la loi, déplore son président, Jean-Luc Chorier. Il faudrait que lon double nos effectifs pour pouvoir accueillir tous les élèves qui sont orientés vers nos IME mais on ne nous accorde pas les moyens pour prendre en charge ses enfants. Cest un scandale absolu !” Parmi ces enfants qui sont sans école, Duncan, 10 ans. Son père Jérémy Trechel est désespéré par cette situation : “Il a vraiment envie daller à lécole. Il a envie dapprendre !”

Hausse de 300 euros des salaires des professeurs: un syndicat critique une augmentation en trompe-loeil

Quand il voit sa sœur rentrer avec le cartable le vendredi heureuse de dire quelle est en vacances, notre fils nous regarde en pleurant parce que lui il na pas de vacances puisquil na pas école.

“Tous les enfants de la République vont être scolarisés”. Cest ce qua affirmé sur RMC mercredi Sophie Cluzel, secrétaire dÉtat aux personnes handicapées. Pourtant, dans la Drôme, ce ne sont pas moins de 257 élèves en situation de handicap mental qui ne pourront pas faire leur rentrée scolaire lundi, rapporte France Bleu Drôme. Ils sont en effet en attente dune place dans lun des quatre instituts médico-éducatifs (IME) de lAdapei 26, association de parents et proches dhandicapés mentaux, qui manquent de place faute dargent.  

Jean-Luc Chorier, président de lAdapei, sest indigné de cette situation sur les ondes de la radio locale:

“On leur dit, non tu ne fais pas ta rentrée. Même si cest la loi. Il faudrait que lon double nos effectifs pour pouvoir accueillir tous les élèves qui sont orientés vers nos IME mais on ne nous accorde pas les moyens pour prendre en charge ses enfants. Cest un scandale absolu!”

Une situation “cruelle” selon le père dun jeune garçon handicapé mental de 10 ans, interrogé par France Bleu. “Il a vraiment envie daller à lécole. Il a envie dapprendre! (…) On ne sait pas quelles réponses lui apporter pour ne pas le blesser… Cest cruel!”, déplore-t-il.

Pour dénoncer la situation de ces enfants, lAdapei organisera une manifestation samedi à Valence. Si 23.500 élèves handicapés de plus quen 2018 feront leur rentrée lundi prochain, lécole inclusive souhaitée par Jean-Michel Blanquer, ministre de lÉducation, et Sophie Cluzel, ne semble pas être à lordre du jour pour tout le monde.