Attaque de Villeurbanne. Qui était lhomme de 19 ans tué à coups de couteau ? – Ouest-France

Attaque de Villeurbanne. Qui était lhomme de 19 ans tué à coups de couteau ? - Ouest-France

Attaque de Villeurbanne : un hommage à Timothy organisé ce vendredi

Un hommage sera rendu ce vendredi matin à Timothy, 19 ans, dans son petit village de Bonvillard, en Savoie. Le jeune homme a été poignardé par un déséquilibré samedi dernier alors qu’il se rendait à un festival de musique.

Timothy avait obtenu son CAP de pâtissier au lycée hôtelier près de Chambéry, et travaillait chez un traiteur dans une entreprise de la région. 

Elle décrit un jeune homme toujours attachant et toujours souriant. Après un CAP en pâtisserie, il avait débuté une carrière de traiteur. “Timothy, cétait quelquun qui, même quand la vie lui menait la vie dure, avait toujours le sourire. Il était toujours là pour ses amis, cétait quelquun de très loyal, qui avait toujours la joie de vivre. Je ne comprends pas pourquoi ça lui arrive à lui”, témoigne son amie. 

L’homme d’une trentaine d’années, soupçonné de l’avoir tué samedi dernier et d’avoir blessé huit autres personnes dans l’attaque au couteau à Villeurbanne, a été mis en examen et écroué.

Lattaque au couteau samedi à Villeurbanne a fait plusieurs victimes. Huit personnes ont été blessées et un jeune homme de 19 ans, Timothy, est mort. Ce dernier était originaire dun petit village de Savoie et se rendait à Villeurbanne pour un festival de musique. Selon des témoins, le jeune homme avait interpellé lassaillant, pour lui dire darrêter avant dêtre lui-même victime de coups de couteau. 

Villeurbanne : hommage à Timothy Bonnet ce vendredi

Le village de Bonvillard (Savoie), doù était originaire Timothy, lui rend hommage ce vendredi matin. La famille du garçon a convié tous ceux qui souhaitent à venir se recueillir et célébrer la mémoire du jeune homme, qui se rendait…

Huit personnes sont blessées. Néanmoins, trois des victimes grièvement blessés ne sont désormais plus en danger. Malheureusement, Timothy Bonnet, lui, ne sen sort pas. Cétait un jeune homme plein de vie comme le décrivent ses amis.  Un bon vivant, c’est le terme qui le caractériserait le mieux (…). Il voulait faire des voyages, découvrir le monde, croquer la vie à pleine dent. Profiter et s’amuser ont-ils raconté au Parisien. En 2017, il obtient un CAP au lycée hôtelier de Challes-les-Eaux près de Chambéry. Un an auparavant, il avait reçu un prix avec deux autres élèves au sein de son lycée. Passionné de poésie, il avait été primé pour avoir écrit un poème avec une recette de pâtisserie.