Villeurbanne | Attaque à Villeurbanne: “le suspect dit avoir entendu des voix insulter Dieu et lui donnant lordre de tuer” – Le Progrès

Villeurbanne | Attaque à Villeurbanne: \

Un état psychotique, avec délire paranoïde … Ce que lon sait de lattaque de Villeurbanne

Ce samedi, vers 16h30, au moins un homme a attaqué des passants à la gare routière Laurent Bonnevay à Villeurbanne, près de Lyon. Un bilan fait état dun mort et huit blessés. Selon nos informations, quatre conducteurs TCL et des passants ont poursuivi lun des agresseurs et sont parvenus à le maîtriser et larrêter jusquà larrivée des forces de lordre.

Plusieurs sources, non confirmées pour linstant font état dun deuxième agresseur en fuite qui serait recherché. Néanmoins, plusieurs sources polices indiquent quil faut faire preuve de la plus grande prudence avec cette information, en attendant quelle soit confirmée ou non.

IdentificationPolitique de confidentialité Je consens au traitement de mes données personnelles conformément à la Politique de Confidentialité à des fins de création dun compte personnel sur le site. Sinscrire* Tous les champs sont obligatoires Veuillez confirmer votre email en suivant les instructions qui vous ont été envoyées à ladresse OkRéinitialiser le mot de passeVeuillez saisir votre adresse de messagerieVeuillez saisir les caractères de limage ci-dessousRéinitialiserIdentificationPolitique de confidentialité Des instructions pour réinitialiser votre mot de passe ont été envoyées à ladresse OkSinscrireAvez-vous un compte sur fr.sputniknews.com?OuiNonSinscrire Bonjour, ! Email:Mot de passe:Se rappeler de moiConnexionJe nai pas de compte sur fr.sputniknews.comSinscrireMot de passe oublié?Politique de confidentialitéOkSinscrire Bonjour, ! Email:Pseudo:SuivantIdentificationJe possède un compte sur fr.sputniknews.com Je consens au traitement de mes données personnelles conformément à la Politique de Confidentialité à des fins de création dun compte personnel sur le site avec lutilisation du/des module(s) des réseaux sociaux. OkSupprimer votre profilEtes-vous sûr de vouloir supprimer votre profil fr.sputniknews.com?OuiNonVotre profil a été supprimé! Vous avez 30 jours pour le rétablir en cliquant sur le lien dans lemail qui a été envoyé à ladresse indiquée à linscription.Fermer Bonjour, ! Nous nous engageons à protéger vos informations personnelles et nous avons mis à jour notre Politique de Confidentialité afin de nous conformer au Règlement général sur la protection des données (GDPR), nouveau règlement de lUE qui est entré en vigueur le 25 mai 2018.

Attaque à Lyon : un agresseur arrêté par des conducteurs TCL et passants

Les enquêteurs français tentaient dimanche de cerner la personnalité et les motifs de lhomme présentant "un état psychotique" qui a tué la veille un jeune homme et a blessé 8 personnes près de Lyon, frappant au hasard des passants à larme blanche.

"Il sagirait dun homme de nationalité afghane, connu sous deux identités différentes" donnant "trois dates de naissance différentes", venu une première fois en 2009 en France où il se trouve à nouveau depuis 2016, a indiqué dimanche, lors dune conférence de presse, le procureur de la république de Lyon, Nicolas Jacquet.

Cet Afghan présumé, bénéficiant dune carte de séjour temporaire, a semé la terreur à Villeurbanne, commune limitrophe de Lyon, faisant un mort, un jeune de 19 ans, et huit blessés. 

Video: Agressions à larme blanche à Villeurbanne, 1 mort et 9 blessés | AFP Images

Le pronostic vital des deux personnes les plus grièvement touchées nétait plus engagé dimanche. Les six autres ont pu rentrer chez elles.

Votre demande dinscription aux newsletters de Nice-Matin et Var-Matin à bien été prise en compte.

M. Jacquet a confirmé que lhypothèse terroriste semblait écartée: "En raison de la personnalité du mis en cause et en labsence déléments permettant de rattacher directement son passage à lacte à une entreprise terroriste", le parquet national antiterroriste nest pas saisi "à ce stade".

Selon un dernier bilan confirmé par le procureur de Lyon et relayé par Le Progrès, l'attaque à l'arme blanche survenue ce samedi 31 août à Villeurbanne a fait un mort et huit blessés, dont trois grièvement. Selon le quotidien lyonnais, la victime tuée était originaire de l'Isère et âgée de 19 ans.

Très vite interpellé, grâce à des témoins dont le procureur a salué "laction courageuse", lhomme qui avait consommé une importante quantité de cannabis, a dit "ne pas avoir de souvenir précis" des faits mais les a reconnus "partiellement". 

Attaque au couteau de Villeurbanne : le point sur lenquête

Il a aussi affirmé "avoir entendu des voix insulter Dieu, lui donnant lordre de tuer", parlant également de vengeance et dun homme quil aurait reconnu, qui lui aurait porté tort en Angleterrre, a relaté le procureur en évoquant des propos "incohérents et confus".

L'identité de ce suspect est encore un mystère, car il en aurait fourni trois différentes aux enquêteurs. L'une d'entre elles serait celle d'un demandeur d'asile afghan âgé de 33 ans.

Sans antécédents psychiatriques connus, il a été examiné dimanche et les psychiatres ont diagnostiqué "un état psychotique envahissant avec délires paranoïdes" liés notamment à des thèmes comme la religion.

Attaque de Villeurbanne : le suspect dit avoir “entendu des voix”

Armé dun couteau et dune fourche de barbecue, il sest attaqué à laveugle à des passants sur une esplanade très fréquentée à la sortie dun métro où plusieurs tâches de sang en partie nettoyées et un ruban jaune de police abandonné par terre témoignaient dimanche du drame de la veille. Des fleurs, déposées par des voisins, étaient visibles çà et là.

Attaque au couteau à Villeurbanne : le suspect présenterait “un état psychotique”

Il a été acculé par plusieurs témoins, qui lont sommé de lâcher ses armes. Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux et par de nombreuses chaînes de télévision, on voit un homme à la peau mate, barbe noire courte, bien taillée, sweet capuche noir et baskets rouges avec une lame et une petite fourche dans une main discutant avec des hommes, avant de jeter ses armes puis saccroupir.

Les élus locaux nont cessé dappeler à la prudence depuis lors face à des motivations encore inconnues.

Mais à droite comme à lextrême droite de léchiquier politique, la nationalité de lauteur présumé na pas manqué de faire réagir. 

"La naïveté et le laxisme de notre politique migratoire menacent gravement la sécurité des Français !", a dit la présidente du Rassemblement national (extrême droite) Marine Le Pen sur Twitter.

"Il y en a assez de faire preuve de mansuétude avec des +fous+ qui ressemblent quand même beaucoup à des terroristes. Que la France demande à la justice afghane de régler elle-même le cas de son ressortissant !", estimait pour sa part Julien Aubert, candidat à la présidence du parti Les Républicains (droite).

"Les commentaires politiques que jai entendus dun certain nombre de leaders de lopposition mécoeurent", a réagi Gilles Le Gendre, chef de file des députés de la majorité présidentielle. "Pourquoi faudrait-il quun demandeur dasile ait une prédisposition particulière à commettre des crimes?", a-t-il interrogé.